Voici les secteurs avec le plus haut taux d'augmentation salariale au Québec en 2019 - Narcity

Voici les secteurs avec le plus haut taux d'augmentation salariale au Québec en 2019

Une étude révèle les secteurs les plus touchés par l'augmentation salariale prévue pour 2019.

La pénurie de main-d'oeuvre force les employeurs à bonifier les conditions de travail pour encourager des nouvelles ressources à venir appliquer. Le salaire est un paramètre important à considérer pour attirer de la nouvelle main-d'oeuvre et pour cette raison, ce dernier va augmenter un peu partout au Canada. Heureusement pour nous, une étude publiée aujourd'hui par le Conseil du patronat au Québec nous révèle les prévisions salariale des différents secteurs pour 2019.

À lire aussi: Plus de 100 000 jobs à combler rapidement au Québec

Le tableau nous révèle que le Québec se situe au-dessus des autres provinces pour son taux d'augmentation moyenne de 2,6% par rapport au 2,4% à l'échelle nationale. On remarque que Montréal se démarque par rapport à notre province avec ses 2,8% d'augmentations prévues. On est dailleur la seconde ville juste derrière Ottawa qui prévoit 2,9%.

Via Tableau étude du Conseil du patronat

Les secteurs les plus touchés par l'augmentation sont les secteurs scientifiques avec une augmentation de 3,2% suivi par le secteur de l'administration publique avec 2,7%.

Via Tableau étude Conseil du patronat Québec

En revanche, à la lecture du rapport on apprend que les secteurs de santé et d'éducation sont les deux à avoir la plus basse hausse salariale et seront inférieurs à la moyenne nationale de 2,4%. Pour les soins de santé, on parle de 0,9% et de 1,7% pour l'éducation.

Cette faible augmentation ne risque pas d'aider à la situation actuelle de l'éducation et de la santé. Dans un sondage révélé par La Presse, on apprenait qu'un professeur sur deux prévoyait quitter son emploi d'ici 5 ans. Qui plus est, une enquête menée par le Journal de Montréal a révélé que les inscriptions dans les programmes de soins de santé dans les cégeps étaient en baisse.

Source: Étude du Conseil du patronat du Québec.

 

Partager sur Facebook

Recommended for you