10 erreurs à ne jamais faire quand tu t'entraînes - Narcity

10 erreurs à ne jamais faire quand tu t'entraînes

No pain no gain?

S'entraîner ou simplement penser à commencer le faire, ça demande une certaine préparation. Par préparation je veux surtout dire: être bien informé, entouré et outillé pour vivre une belle expérience et éviter le fameux : " je m'suis abonné pour 1 an au gym et j'y suis allé 2 semaines".

Je tiens à préciser que chacun a le droit à son propre rythme et a le droit d'entreprendre les choses à sa façon.


À lire aussi: Les parcours de course à essayer à Montréal que tu sois débutant, intermédiaire ou avancé


Via weheartit

J'ai travaillé dans un gym pendant plus de 4 ans et étant l'heureuse élue d'un kinésiologue (un scientifique du sport genre), j'ai la chance d'en apprendre énormément sur le sujet! Parmi mes premières leçons et certainement pas mes dernières, les erreurs sont celles auxquelles j'ai prêté le plus attention. Pourquoi? Parce que j'avais besoin de comprendre comment atteindre mes objectifs, pourquoi je devais faire les choses d'une certaine façon et qu'est-ce qui risquait de me nuire.

Alors, j'ai regroupé les 10 erreurs à ne jamais faire en entraînement!

via @supersaiyanfit

Faire le même programme...trop longtemps
 

Ton corps est une machine conçue pour s'adapter. Si tu veux voir des progrès, tu ne peux pas te fier aux mêmes exercices que tu connais 12 mois par années. Il faut constamment déstabiliser ton corps et le sortir de sa zone de confort!



Faire des exercices techniques...sans la technique

Ça l'air si simple... Mais s'il existe des formations universitaires, une fédération et de la formation continue, c'est peut-être pour une bonne raison?


Prendre une charge trop lourde

Oui, la force c'est un facteur important en entraînement. Par contre, il vaut mieux miser sur la qualité que la quantité! Une charge trop lourde risque de t'amener à compenser avec d'autres parties de ton corps et par conséquent, augmentera considérablement tes risques de blessures.



Faire QUE du cardio ou QUE de la musculation
 

Si les marathoniens s'entraînent parfois en force, et les haltérophiles en endurance à certains moments, ce n'est pas une mauvaise idée de varier l'intensité et le type d'entraînement.



S'entraîner que le haut du corps

Dans la vie tout est une question d'équilibre, en entraînement aussi!


via @cecilia.marley

Faire des crunchs pour perdre du gras abdominal

Au risque d'en choquer plusieurs, ce n'est pas parce que tu fais des crunchs ou tout autre exercice pour les abdos que tu vas perdre ton gras dans cette région précise. Tout est une question d'alimentation et de balance énergétique.



Consommer trop de protéines au mauvais moment

C'est bon pour les muscles les protéines, c'est à la mode, mais il faut quand même les consommer avec modération et comprendre leur rôle dans notre corps. Boire un shake de protéine avant de t'entraîner? Ton corps a plutôt besoin de puiser dans une source de glucides (d'énergie) qui d'ailleurs sont beaucoup plus faciles et rapides à digérer que les protéines.


S'entraîner au feeling

C'est à dire, s'entraîner sans programme ou plan. Imagine que tu souhaites te rendre à un endroit que tu veux absolument visiter, mais que tu ignores comment t'y rendre... C'est vrai que la marche va être le fun, mais si tu n'atteins jamais ton but, tu risques fortement d'abandonner en cours de route et ne jamais visiter l'endroit. Il faut voir ton plan d'entraînement comme un guide.


Éviter le post-entraînement

Ne rien consommer après l'entraînement en pensant que c'est la meilleure façon de perdre du poids c'est une des 11 erreurs à éviter à tout prix. Ton corps est en phase récupération, il lui faut du carburant.


L'idéal, c'est de consommer un breuvage ou une collation qui t'offrira un ratio de glucides et de protéines de 3:1 (3 fois plus de glucides que de protéines).


S'entraîner avec trop d'intensité trop vite

Commencer à s'entraîner avec un trop grand volume d'entraînement c'est souvent un bon moyen de risquer les blessures ou simplement d'intenses courbatures qui ne te permettra pas de garder le rythme!
C'est bon de s'y mettre, mais il faut y aller progressivement.


via @rhysfletcher

D'autres articles qui pourraient t'intéresser:


Les références pour cet article:

  • Bompa, T. O., & Haff, G. G. (2009). Periodization: Theory and methodology of training. Human Kinetics Publishers.
  • Poole, C., Wilborn, C., Taylor, L., & Kerksick, C. (2010). The role of post-exercise nutrient administration on muscle protein synthesis and glycogen synthesis. Journal of sports science & medicine, 9(3), 354.
  • J. W. Krieger, ‘Single Vs. Multiple Sets of Resistance Exercise for Muscle Hypertrophy: A Meta-Analysis’, J Strength Cond Res, 24 (2010), 1150-9.
  • Thibault, G. (2009). Entraînement cardio: sports d'endurance et performance. Vélo Québec éditions.
  • Türk, Y., Theel, W., Kasteleyn, M. J., Franssen, F. M. E., Hiemstra, P. S., Rudolphus, A., ... & Braunstahl, G. J. (2017). High intensity training in obesity: a Meta‐analysis. Obesity Science & Practice.
Partager sur Facebook