Pourquoi ton poids c'est juste un nombre que tu devrais ignorer

Quand on s'compare, on s'console pas tout l'temps!

On est à une époque où les nombres parlent d'eux-mêmes. C'est difficile de les ignorer parce qu'ils nous définissent socialement. Ton nombre d'abonnés sur Instagram, ton nombre de likes sur tes photos, le nombre de vues sur ta vidéo, le montant de ta paye, le nombre de messages que tu reçois sur Tinder, le nombre de questions manquées à ton exam, le nombre de gars ou de filles avec qui t'as couché... Est-ce que je continue? Tu comprends l'idée.

Et puis quoi, je te dis que tu devrais arrêter de te fier au nombre sur ta balance quand il est question de ton poids. 


À lire aussi:


Tu connais sans doute la signification d'IMC (indice de masse corporelle)? Genre, ce que ça implique de respecter le poids santé "recommandé" selon ta grandeur, ton âge et ton sexe. C'est ironique de cibler un poids idéal "selon la science" alors que chaque corps est différent. 

Oui, c'est une bonne chose d'être sensible à respecter un "poids santé" et opter pour un mode de vie équilibré, mais il y a des limites à respecter un poids idéal ou recommandé. Tsé que selon l'IMC, Arnold Schwarzenegger serait considéré comme étant obèse (alors que dans les faits, le dude a longtemps fait du fitness)?

via @sophactivelife

Une fille de 25 ans qui mesure 5 pieds et 4 et qui est pas née dans un format d'mini femme, mais bien en muscles, ne pourra peut-être jamais correspondre aux 123 livres (considéré comme le poids normal chez une femme de cet âge et de cette grandeur). À moins qu'elle opte pour des moyens stricts et s'arrange pour perdre de la masse musculaire (pas très santé parce que manger moins c'est la clé pour gagner plus de poids).

C'est la même chose si tu regardes les jambes interminables des anges de Victoria's Secret et que t'espères que les tiennes auront le même format une fois que t'auras descendu ton poids au nombre idéal. La balance n'est pas significative de ton apparence, au contraire.

via @madalingiorgetta

Ça fait 5 ans que j'suis suivi par un kinésiologue et honnêtement ç’a changé ma vie. Ça m'a permis de comprendre l'importance de se fixer des objectifs réalistes et progressifs et d'en constater les résultats sans se soucier de la balance. Et si j'ai bien retenu la leçon, il faut s'attarder davantage sur ce que ton corps te dit que ce que sur ta balance te montre. La balance peut te présenter des progrès, mais elle n'est pas l'unique outil à considérer, surtout qu'il existe bien d'autres facteurs qui influencent le nombre qui y apparaît.

Si tu es plus ferme, plus définie, plus rapide et endurant, si tu peux courir plus vite, marcher des heures sans te fatiguer alors tout ça vaut 100 fois plus que la satisfaction de te dire que t'as réussi à descendre en bas de 120 livres. 

via @my_weightloss_us


À lire aussi:

Poursuis ta lecture

Partager sur Facebook

On te recommande

Marie-Christine Pinochet Ma recette du bonheur c’est de boire du café, manger du chocolat, parler de bouffe, rire trop fort et être émerveillée! Pour tout le reste, il y a le Québec!