Tes photos Instagram dévoileraient l'état de ta santé mentale - Narcity

Tes photos Instagram dévoileraient l'état de ta santé mentale

Une étude plus fiable que les docs, c'est assez impressionnant.

« Do it for the Gram », t'as certainement déjà entendu ça, right? 

Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour l'application qui ne sert plus seulement de plate-forme pour échanger des photos, mais aussi de gagne-pain super lucratif pour des centaines de personnes.  

En avril dernier, la célèbre application accueillait plus de 700 millions de membres actifs, et 95 millions de photos et vidéos au quotidien, une statistique constamment à la hausse. 


À lire également:


La popularité de l'application, et surtout le contenu qui y est partagé a incité deux chercheurs, Andrew Reece de l'université d'Harvard et Chris Danforth de l'université de Vermont, à faire une étude sur Instagram. 

Le but de leur étude: savoir si on peut parvenir à déceler les signes de dépression à travers les photos publiées par les utilisateurs. 

Ils ont étudié 166 personnes (dont 71 qui avaient déjà eu des problèmes de santé mentale au cours des trois dernières années) et leurs 43 960 images publiées. Grâce à un programme, ils ont pu repérer les marqueurs courants de dépression, et détecter la dépression avant sa survenue avec un taux de fiabilité de 70%. 

Le choix de filtres 

Via EPJ Data Science

Les personnes dépressives ont tendance à utiliser des teintes plus bleutées, sombres ou grises, alors que les personnes avec une bonne santé mentale utiliseraient plus souvent les filtres qui donnent une teinte plus chaude et claire à la photo. 

Via Iza.Bee

Les filtres les plus populaires chez les personnes dépressives étaient Inkwell, celui qui rend la photo en noir et blanc, Crema et Reyes deux filtres plus ternes.

Le test est passé ci-haut avec la photo originale, le filtre Reyes et le Inkwell. 

Via Iza.Bee

Le filtre le plus populaire chez les personnes en bonne santé mentale est le Valencia, suivi du X-Pro II

Le test est passé ci-haut avec la photo originale, le filtre Valencia, et le X-Pro II.

On peut voir que le Valencia donne un effet plus ensoleillé, alors que le X-Pro II rend les couleurs plus vives. 


La selfie 

Selon l'étude, les personnes dépressives seraient aussi plus enclines à mettre des selfies et des photos solitaires sur le Gram. Elles publieraient aussi plus de photos avec des visages face caméra. Par contre, ces photos où l'ont voit le visage des gens seraient moins peuplées que les photos des personnes en bonne santé mentale.

Les personnes en bonne santé publieraient des photos où l'ont voit de plus grandes quantités de personnes. 


À lire aussi:


On en conclut que l'étude des médias sociaux pourrait définitivement aider à diagnostiquer la dépression chez les proches encore plus rapidement, et c'est une avancée innovatrice. Toutefois, c'est un logiciel qui a agi pendant l'étude. Même connaissant les marqueurs, les humains auraient de la misère à les identifier clairement à l'oeil: ils auraient même été très mauvais. 

La source ici

Partager sur Facebook