Il y a des jours où je me dis que demain je vais me lever à 8 heures du matin, que je vais me faire mon café et que je vais être la femme la plus efficace du monde. Finalement, le lendemain je me lève à 13 heures et j'erre jusqu'à 15 heures dans mon salon... Parce que quand mon réveil a sonné à 8 heures, je me suis remémoré toutes les choses que j'avais à faire et je me suis fait un plan solide dans ma tête: « ce que j'ai a faire en 3 jours, je peux le faire en 2 si je m'y mets à fond? Anyway, si je dors pas assez, je serai trop fatiguée pour être efficace, DODO maintenant!»

1. Je ferai tout ça demain !

On adore remettre tout à demain. Je pense que c'est une des choses que je me dis le plus souvent. Je me dis que finalement, au lieu de prendre mon temps et de faire les choses à tête reposée, je suis capable de le faire en 2 heures et tout boucler. On trouvera toujours le moyen de se justifier... TOUJOURS.


2. Dans 5 minutes je me lève

Faut croire que pour tous les vrais procrastinateurs, le moment du réveil est M-O-R-T-E-L ... L'heure à laquelle on prévoit de se réveiller est toujours une illusion. Sérieux, je pense que tous les réveils que j'ai pu programmer dans ma vie n'ont jamais vraiment été l'heure à laquelle je me lève. Et je pense que ce qui me fait le plus rire, c'est que je trouve toujours une excuse valable pour retarder mon réveil ! Je me dis: "c'est important de dormir, et mon corps en a besoin", ensuite la deuxième chose à laquelle je pense c'est "quelle excuse je vais bien pouvoir lui dire pour ne pas aller à la rencontre ?"... Donc j'envoie mon message "salut, désolé j'ai un problème avec mon propriétaire, je vais pas pouvoir arriver à 10h", et après je reprogramme mon réveil à 12h et je dors !


 3. Accumuler toutes les tâches la veille pour le lendemain

Il y a des gens qui se sous-estiment dans la vie et d'autres qui se surestiment. Les procrastinateurs font partie de la deuxième catégorie. On pense pouvoir faire tout plus vite et plus efficacement que quiconque. On se pense un peu mieux que des mortels. Évidemment cette mauvaise habitude, a des répercussions sur notre quotidien. On mange plus tard, on ne dort presque pas et on est toujours sur le bord de se tirer une balle. Si on faisait les choses en avance, on subirait pas toute cette pression physique et morale. Faut croire qu'on est un peu maso sur les bords...


4. On n' arrive pas à stresser jusqu'au  moment où on ne trouve plus d'issue

Je ne sais pas pourquoi je n'arrive pas à stresser ou à m'inquiéter quand je sais que je vais être dans le pétrin (pour rester poli) ! Par exemple, il y a ce genre de personnes qui stresse trois semaines avant la date de leur examen et il y en a d'autres qui stressent quelques heures avant l'examen. Je pense que c'est parce que mon cerveau est réglé sur le mode "survie" et arrive toujours à trouver des solutions urgentes qui permettent de me rassurer...


 5. Avoir l'impression d'avoir le contrôle

On essaie toujours de prouver aux autres et surtout à soi même qu'on a le contrôle, qu'on gère ! Alors qu'en réalité... on ne gère rien. On est juste trop orgueilleux à mon avis...


6. Se donner toujours de bonnes résolutions

À chaque fois que l'ouragan est passé, arrive un temps où on est rationnel et on se dit qu'il est temps de prendre de bonnes résolutions. On se dit qu'on sera quelqu'un de plus organisé, qu'on fera les choses en avance et qu'on aura enfin une hygiène de vie SAINE !


7. Envier les personnes bien organisées

J'envie tellement ces personnes ! Franchement, je les idolâtre ! J'aimerais tellement être comme eux... tu sais être ORGANISÉ. Tu sais, le genre de personnes qui tiennent un agenda à jour, qui ont un mur orné de post-it ...


8. On aime l'adrénaline et les situations de dangers

Je disais qu'on était un peu maso plus haut, bah ça rejoint un peu ça... on aime le challenge ! Tu sais, après des années et des années où je fonctionne dans le même système de procrastination, et qu'à chaque fois je me dis que j'ai envie de sauter de mon balcon et que je m'en veux terriblement de pas avoir fait les choses à temps... bah je recommence. La seule explication logique c'est que je pense que j'aime ça au fond de moi. Je dis qu'on aime l'adrénaline et les situations de dangers, juste parce que ça sonne plus cool que de dire qu'on est juste C-O-N ...


9. On est plus efficace à la dernière minute

Étant donné qu'on ne stresse pas avant les dernières heures, voir les dernières minutes... on n'arrive pas à être efficace avant. Il y a un moment où on n'a plus d’autres choix que de donner tout ce qu'on a, sinon on sait qu'on aura échoué. Et on n'aime pas ça les échecs, on essaie de contrôler la seule chose qu'il nous reste !


10. On ne changera jamais tant qu'on continuera à s'en sortir

On va pas se mentir, entre nous, on sait très bien que tant que notre vie continue de fonctionner de cette manière-là, on ne changera pas. Tant qu'on arrive à nos fins, peu importe les moyens et les souffrances qu'on endure... on ne changera pas. Mais ce serait bête d'attendre le moment de l'échec pour se réveiller !

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter