Juste de même, il y a déjà cinq cégeps qui se sont prononcés en faveur de la grève... Les profs ont décidé de prendre leur situation en mains, de ne pas se reposer sur l'esprit d'équipe des étudiants et de voter pour six journées des grève, qui seront dispersées dans le calendrier scolaire pour bousculer l'horaire et faire suer Couilllard juste assez mais pas trop quand même parce qu'on veut rester gentils...

Hier, c'est mon cégep qui a rejoint le Vieux (surpriiise), Montmorency, Sherbrooke et Gérald Godin. Quand j'ai appris la nouvelle, je vais pas vous mentir : j'ai pas trop trop sauté de joie avant de danser la gigue.

Voici donc 10 pensées qui me sont passées par la tête quand j'ai entendu la malheureuse nouvelle, et je suis pas mal sûre que j'étais pas la seule à avoir pensé tout ça !

1. Pourquoi ça m'arrive à moi?

J'tannée avant même qu'on soit vraiment en grève, ça m'énerve. J'ai pas signé un contrat pour donner mon accord pour faire partie de toute cette patante-là, JE REFUSE.


2. J'aurais tellement dû aller dans un cégep anglophone...

Est-ce que Dawson est/va tomber en grève? Et Vanier? Et John Abbott? Ouais, c'est ça que je pensais, j'aurais dû aller dans un cégep anglophobe même si j'ai un accent dans cette langue-là aussi glorieux que celui que mes grands-parents- ont!


3. Si le but, c'est de faire chier le gouvernement, pourquoi ils ont voté pour 6 journées qui ne bousculent pas trop le calendrier?

Si ça dérange pas trop, what's the point ? Genre sérieusement, je comprends vraiment pas pourquoi ils ont voté pour une grève qui va pas pentoute gosser le gouvernement et qui va juste finir par leur enlever de l'argent dans leurs poches.


4. Je vais clairement finir le 23 décembre, MA VIE EST FINIE.

Ou même après si je suis vraiment pas chanceux. Finir moins de 48 heures avant Noel, ça devrait être illégal, point. Quelqu'un pourrait me donne son épaule pour que je puisse brailler ma vie dessus please?


5. Au fond, c'est quand même tchill d'avoir congé une journée random!

Si c'est en fin de session, je vais pouvoir m'avancer dans mes travaux. Si c'est genre entre ma mi-session et la fin de ma session, ça va être une journée pour relaxer, profiter de la météo moyennement passable et sortir avec mes amis pour profiter de la vie avant que nos examens finaux nous tuent littéralement.


6. L'austérité, ça fait chier.

On s'entend que la majorité des étudiants sont contre l'austérité, mais on est juste un peu trop égocentriques et individualistes pour avoir envie de voter pour la grève. Nous autres, tout ce qu'on veut, c'est pas finir dans le temps des fêtes... C'est un peu quelque chose que tout le monde pense mais que personne n'ose dire à voix haute parce que c'est plus honteux que glorieux !


7. Peut-être que ça va nous éviter une AG de grève...

Ça a beau être divertissant à cause de tous les oiseaux rares qui vont au micro, j'aime pas ça parce que c'est long et plate et ça sert pas à grand chose parce que personne ne va faire changer l'opinion des autres en présentant des arguments qu'on a entendus des milliers et des milliers de fois.


8. Ben non, à quoi je pensais, c'est clair que je vais encore perdre cinq heures de ma vie assise dans un gymnase pas confortable !

Re-f*ck ma vie.


9. J'espère que j'aurai pas un prof assez wild et rebelle pour donner son cours pareil.

Eh oui, je parle à vous autres, mes profs d'économie et de math. C'est peut-être un préjugé faux, mais j'ai comme l'impression que vous faisiez partie du petit groupe de profs de 13% qui étaient contre la décision générale !


10. J'ai pas le goût que ça fasse comme en 2012...

Ben ouais, je l'ai dit tout haut et je m'assume à 110%. J'ai pas envie que le printemps érable fasse son come back et que la prise deux se fasse appeler l'automne grèveux.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter