En attendant qu'il arrête enfin de neiger quand on se lève le matin, en attendant qu'on puisse arrêter le chauffage pour de bon (et de payer 3 fois plus d'hydro par la même occasion), en attendant que le printemps ait vraiment l'air du printemps et que l'été pointe le bout de son nez, comment survivre?

 Je vous suggère 10 moments auxquels vous devriez rêver pour passer à travers les matins gris, les jours froids et les soirs où on claque encore des dents quand on revient un peu trop tard.

 1. Le moment où tu vas troquer tes cinq épaisseurs de vêtements contre un t-shirt ou une petite laine légère

Après des mois d'un hiver glacial, tu vas enfin pouvoir mettre autre chose que du linge chaud. Des t-shirts, des robes d'été légères, des jupes qui virevoltent dans le vent, des mini-shorts et des camisoles, amenez-en du linge d'été! Et dans le pire des cas, quand il vente et que tu te promènes sur le bord de l'eau, tout ce que tu vas mettre de plus, c'est une veste de laine ou un gros pull. Yé!


2. Le moment où tu vas aller souper avec tes amis sur une terrasse à 7h le soir et qu'il va encore faire clair et chaud

Quand on pense à l'été, je me demande si quelqu'un ne pense pas à une bonne bière prise sur une terrasse un soir de semaine. Pas pour se saouler (ou pour ça aussi), juste pour se détendre et passer une soirée tout en étant bien accompagné. Parler de tout et de rien, de plans de vacances, d'amour ou simplement du beau temps, c'est toujours quelque chose qui passe bien, un soir après la job ou la fin de la semaine. L'essentiel pour qu'il fasse bon vivre, c'est une température agréable, une belle lumière et des amis en or.


3. La première crème molle de l'été que tu vas manger

Manger une crème molle, c'est un peu comme baptiser l'été. Que ce soit chez Dairy Queen, McDo ou dans un petit kiosque sur le bord d'un lac, la première crème molle est un genre de rite de passage pour tout québécois qui sort de l'hiver. C'est peut-être parce qu'on s'est gavés pendant des mois et des mois de chocolats chauds, de soupes, de thés et de tout ce qui peut réconforter une âme qui gèle, c'est peut-être aussi parce qu'on est contents qu'enfin le froid soit quelque chose qu'on peut envisager avec bonheur mais, peu importe ce que c'est, au fond, ça reste toujours aussi bon.


Crédit photo - Drunkteens

4. Ton premier film au ciné-parc

Parce qu'on sait tous que les cinémas mettent l'air climatisé quinze fois trop fort l'été, la meilleure option reste toujours le ciné-parc. Au moins, s'il fait froid, tu peux te coller convenablement contre ton amoureux comme montré dans l'image ci-dessus. Ha! Aller au cinéparc, c'est tellement plus spécial que d'aller s'engouffrer dans une salle de cinéma froide et sombre. Et surtout, c'est quelque chose qui ne se fait PAS l'hiver. À moins de vouloir mourir de froid et donc ne pas voir la fin du film. Éventualité qui est, ma foi, très peu attirante.


5. Ta première sortie à la plage

Le sable entre tes orteils, le vent du bord de l'eau qui caresse ton cou, le léger frisson quand l'eau te parcourt pour la première fois. Le pique-nique, la bière, la liqueur, les chips, le volley-ball, faire la planche ou nager tout simplement, s'allonger et se laisser choir ça et là, à la portée du soleil, sourire et repartir, le teint plus foncé et l'être reposé au grand complet d'un trop-plein de lumière et de chaleur.


6.  Ta première coupe de cheveux estivale

Si t'es du genre qui se fait couper les cheveux chaque mois pour un peu de renouveau, j'suis sûre que tu planifies déjà ta prochaine coupe d'été. Si tu les fais jamais couper, j'suis sûre que tu planifies quand même ta prochaine couleur ou de te faire rajouter des mèches. Je ne sais pas pour vous, mais après avoir passé l'hiver entier avec une tuque sur la tête, les cheveux à moitié décoiffés par la neige et par le vent, ça remonte le moral et l'estime personnelle (et l'estime des cheveux, bien sûr) d'avoir une tête qui a du bon sens. Ça fait changement, en plus!


 7. Le jour où il va faire assez chaud pour que tu penses à magasiner un maillot de bain, des robes d'été et des sandales

C'est un peu le même principe que la coupe de cheveux. Tu ne peux pas te permettre de magasiner tout ça aujourd'hui, ou si tu le fais, je te lève vraiment mon chapeau, parce qu'après avoir acheté tous tes jolis items, tu vas avoir encore plus hâte que l'été arrive pour pouvoir les porter et l'attente te semblera deux fois plus interminable. On se sent plus léger quand on sent ce moment arriver, quand il ne reste que quelques semaines avant qu'on puisse sauter à l'eau ailleurs que dans une piscine intérieure et qu'on sent l'air devenir plus doux, plus facile à respirer… À moins que ce soit juste le poids d'une saison longue qui part dans le vent!


8. Ton prochain road-trip

T'sé quand le vent chaud te décoiffe les cheveux, que toi pis tes amis chantez à tue-tête vos tounes préférées en vous racontant les dernières anecdotes comiques. Me semble qu'on se sent bien, à ce moment-là, celui-là même où on se croirait au bout du monde, celui où tout ce qui est important est avec nous, celui dont on va se rappeler quand encore une fois, le temps va avoir passé.


Crédit photo - Superficialfish

 9. La brosse de la St-Jean

Parce que c'est un peu l'annonce officielle du début de l'été. Le premier gros party, la première fois qu'on se rencontre tous entre amis pour fêter dans une ambiance où le Québec entier a envie de fêter.  Si tu ne sais pas où tu vas aller fêter ça cette année, pour te mettre un peu dans le beat, ce serait peut-être le temps de commencer à y penser! La St-Jean, c'est un événement rassembleur où on prend généralement le temps de parler et de s'amuser. Après une longue année, on prend le temps de se retrouver!


10. Le camping et les feux de camp

Que ce soit entre amis ou en amoureux, faire du camping et passer une soirée près d'un feu, c'est toujours gagnant. Le gars qui joue tranquillement à la guitare des chansons que tout le monde chante, les blagues et les histoires de toutes sortes, les guimauves, les sourires sincères et la beauté des flammes qui dansent doucement devant nous et qui se reflètent sur les visages de ceux qu'on aime, laissant leurs yeux brillants d'une étincelle qu'on ne leur voit pas souvent, ne serait-ce simplement parce qu'on ne passe pas autant de temps qu'on le voudrait avec eux. Si on oublie les maringouins, il n'y a pas grand-chose à reprocher aux soirées sur le bord d'un feu.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications