Montréal a beau regrouper 73.4% des anglophones du Québec, on les reconnait quand même quand y'a des p'tits nouveaux en ville! Sont cutes, comme si y'étaient pas trop sûrs d'avoir affaire là. Le gars arrive de Vancouver, il a été G.O. dans un Club Med, a vécu dans 85 villes différentes mais fini son périple ici (ils disent tous qu'ils gardent Montréal pour la fin, t'sé). Sur ses photos de profil Facebook, il a un petit teint de vacancier et juste à le voir tu t'imagines ben que le p'tit vent du nord y fait pas  (ça sent tu assez le vécu tu penses!?). Le nouvel anglophone veut s'engager dans des causes qu'il connait pas trop l'enjeu parce que tout le monde le fait anyway. Des personnes ben cultivées (souvent) qui vont faire du "name dropping" mais t'as aucune foutue idée de qui ils parlent...

1. Quand la lumière vire au vert...

Ils restent plantés sur le coin de la rue. Parce qu'à Montréal, on a la fâcheuse manie de traverser sur les rouges (c'est peut-être le nouveau vert, aucune idée j'ai pas reçu le mémo). Ils nous regardent aller en voulant dire "ben voyons calvaire sont malades? C'est ROUGE!......ok ben je reste planté là quand c'est vert, sounds good?".


2. Ils donnent plus d'argent que prévu

«Ouin, ça va te faire 49,25$ mon pitt»...«OKAY...voilà 4 billets de 20$...Is that enough? Can give you more if you want!».


Crédit photo - Adam Lloyd

3. Pas capables de se stationner

Pas le droit de te stationner le lundi, mercredi et vendredi de 9h à 17h, de Avril à Décembre, pendant une année bissextile, une équinoxe d'automne ou la Lune des Moissons et il faut pas que la marée soit trop haute. Si le vent pointe à gauche, t'as le droit de te stationner mais juste si y'est 2h15 du matin. Passé 22h, tu peux te stationner mais seulement si t'as une vignette ET tu peux être sur le côté gauche de la rue, en autant que tu sois parti le lendemain matin avant 9h parce que la charrue passe. *Holy fvck*


4. Ils habitent près de leur semblables

C'est comme deux Cherios qui se collent dans un bol de lait. T'sé quand tu les mets dans le bol ils se collent à cause de la gravité ou whatever. Bon ben c'est la MÊME chose (ouais merci, je sais que je fais des analogies excellentes)! Ils vont trouver réconfort avec des gens à qui ils ont pas toujours besoin d'expliquer leurs pensées. Short and sweet, t'sé.


5. Ils parlent fort

ARRÊTE DE GUEULER COMME UN MALADE JE T'ENTENDS PARFAITEMENT BIEN T'ES À 3 POUCES ET QUART DE MA FACE ET ARRÊTE DE GESTICULER DE MÊME, LES AVIONS VONT ATTERRIR SUR NOUS AUTRES!


6. Un look différent...

Ils ont un cou plus élancé. Des yeux qui parlent différemment aussi (des yeux avec un accent, ça se peut). Des fois, ils ont des boucles d'oreilles (genre des boucles d'oreilles qui ressemblent à des bébés stretches). Ils s'habillent bien quand même: un petit manteau en feutre noir (ben oui, quand y fait -45 dehors, bon plan) et un foulard sans fin, t'sé celui que tu tournes 80 fois pis qui te fait ressembler à un rouleau impérial? En tout cas, je sais pas à quoi ils ressemblent vos anglos mais moi, sont de même.


7. Quand toi tu parles...

Ils trouvent ça beau, comme si tu chantais. Mais tu sais qu'ils comprennent zéro pis une barre. Et ils te regardent, comme franchement trop longtemps, et pourtant tu leur as posé une question, fack t'attends. Tu vas attendre longtemps je pense.


8. Rencontrer une Québécoise

Parce que s'ils apprennent pas le français, ils peuvent pas avancer dans la compagnie où ils travaillent, ils sont pas bilingues. Donc ils vont sur des dates avec des Québécoises qu'ils ont rencontrées sur Plenty Of Fish, passent une soirée ben cool (même si c'est long) et ils se rendent compte que finalement, à part une affaire d'un soir, c'tait pas si cool que ça.


9. Pas de plans

À moins qu'ils soient établis ici depuis un bon moment parce qu'ils sont tombés en amour avec Montréal (je suis tellement narcissique de ma ville), ils veulent genre conquérir le monde et SURTOUT pas retourner vivre à Vancouver (ça aurait pu être n'importe où ailleurs, genre Miami. Quoi que je comprends pas comment tu peux quitter Miami. C'est quoi le problème avec les palmiers?).


10. Cherchent des amis

Ça me rappelle mon enfance (je suis quand même pas si vieille là, mais je mûrie tranquillement, t'sé...je suis comme un bon vin. Ah, pis laisse dont faire, je m'en allais où avec ça?) quand tu demandais aux humains de 3 pieds s'ils voulaient être tes amis (c'est ça que je voulais dire).


Crédit photo - Bonjour du Monde

11. Leur français est pourri

Tu dis pas «je suis regardé», c'est «j'ai regardé». Pourquoi faut les reprendre? C'est ben méchant? Je l'ai compris ta maudite phrase, passons à un autre appel.


Vous en voulez plus? Cliquez ici pour 25 choses que t'as des bonnes chances d'entendre juste à Montréal>

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications