Bibliothèque, ce mot si peu sexy. Pourtant, comme tout bon étudiant ayant procrastiné le reste de la session, tu t'y retrouves à y vivre comme un ermite les deux dernières semaines d'avril. We get you.

Le monde de ta bibliothèque universitaire devient alors un peu comme ta deuxième famille. Tu ne les connais pas, tu ne leur parles pas, mais tu les vois tous les jours lutter comme toi. Parfois, au terme d'une nuit blanche particulièrement improductive, vous échangez même un timide regard de soutien.

Mais la plupart du temps, ces gens t'énervent, t'irritent ou t'empêchent de travailler, chacun à leur manière. D'ailleurs, tu en fais probablement aussi partie, de ces 10 étudiants insupportables à la bibliothèque.

1. La groupie

Cette personne ne vient étudier que pour apercevoir son crush, s'asseoir pas trop loin de lui et creeper sur son profil Facebook toute la journée. Elle n’attend qu'un regard en retour, et quand celui-ci arrive, tu peux l'entendre étouffer son rire de l'autre bout de la bibliothèque. Variante moins solitaire: les couples. Il n'y a pas d'endroit moins approprié qu'une bibliothèque en période d'examens pour afficher son bonheur mutuel.


2. Le gars trop sérieux

Si tu as la chance de partager un cours avec lui, cet étudiant va venir te voir fièrement pour te parler du travail de session à rendre dans deux semaines, que le gars en question vient de terminer, mais "il stresse". Il va aussi te poser des questions hyper pointues sur la matière, que même le prof tarderait à satisfaire, juste pour te montrer qu'il assure et que toi, pas.


 3. Les groupes de filles qui font tout sauf étudier

Au programme : elles arrivent avec leur squad d'une dizaine de copines, prennent l'emplacement le plus visible, étalent leurs sacs et leurs canettes de coke diète, se racontent les derniers potins du campus, font des tests sur BuzzFeed et occasionnellement se mettent à chantonner en chœur. Tu ne penses pas les avoir vues réellement étudier un jour.


 4. Ceux qui se croient chez eux (aussi appelés "les animaux de bibliothèque")

Ces types d'étudiants-là ne connaissent pas la honte. Pour eux, la bibli est leur maison, et ils y sont à peu près autant à l'aise que dans leur king size un dimanche matin. Habillement douteux (pyjama ou jogging? On ne saurait dire), provisions de bouffe pour un siège de 3 jours... Certains ramènent même leur propre bouilloire (true story) et leur duvet.


 5. Ceux qui vont fumer toutes les dix minutes

Pourquoi es-tu ici ? C'est exactement ce que tu as envie de dire à cet étudiant qui, comme toi, passe sa nuit à la bibliothèque, à la différence près que lui reste dehors la plupart du temps. Il essaye d'être sérieux quelques minutes, puis il décide d'aller fumer. Ce petit manège peut durer des heures, surtout s'il est accompagné de ses autres amis fumeurs. Salut le cancer du poumon. Variante : parfois, ce n'est pas du tabac, et tout le monde peut le sentir.


 6. Les sourds

Tu connais toutes ses playlists par cœur, parce que cette brave personne n'a pas la décence d'utiliser des écouteurs corrects ou de baisser le son de sa musique (souvent atroce).


 7. Ceux qui osent ramener du McDo

Le soir, tard, tu en coinces souvent : ils cachent leur bouffe sous leurs manteaux pour passer la sécurité, et ressortent leurs frites bien grasses devant toi ensuite. Tu as même déjà vu quelqu'un se faire livrer une pizza devant l'entrée (où serait-ce une légende urbaine?). En même temps, il faut bien manger.


 8. L'homme de la sécurité qui ne comprend pas ta lutte

On l'aime bien, mais parfois, le gars de la sécurité juge beaucoup trop. Quand il nous voit vider notre paquet de Haribo en un temps record en laissant du sucre partout sur la table, boire des litres de Red Bull, ou chanter Céline Dion quand les nerfs lâchent à 3 heures du matin, il n'a qu'un réflexe : nous faire la morale.


9. L'étudiant(e) trop populaire

Lui, il vient ici pour faire du social, et la bibliothèque c'est un peu son bar de quartier. Il passe son temps à valser entre les salles de travail et les tables pour dire bonjour et déconcentrer ses nombreux amis (enfin, disons plutôt "connaissances"). Il veut juste montrer qu'il own la bibliothèque et qu'il n'a pas tant que ça besoin de travailler. On sait tous que c'est faux.


 10. Celui qui est toujours là

C'est la personne le plus bizarre ever, un mystère pour tous, une sorte de running gag qui met presque mal à l'aise. Cet étudiant est toujours là, à n'importe quelle heure, au même endroit, avec la même expression.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications