La réalité des campagnes au Québec est un monde à part, que seuls ceux qui y ont grandi peuvent comprendre. Tu as sûrement un ou une amie qui vient d'un très petit village ou d'une petite ville.

Si c'est une fille, elle est probablement tomboy ; si c'est un gars, il est sûrement un tout petit peu délinquant! Ben oui, on s'en va complètement dans les stéréotypes pour notre pur plaisir! Continue de lire, le fun s'arrête pas là...

1. Il s'est toujours moqué de ceux qui avaient peur des insectes

C'est pas compliqué : ton ami était toujours dehors quand il était "flot". Les grosses araignées, les guêpes gigantesques ou les milles-pattes, il a appris très jeune à faire avec. Ses parents l'amenaient à la chasse, alors ton ami, il a pour son dire que les petites bébittes mangent pas les grosses!


2. Sa première brosse, il l'a virée à 12 ans

Ça commence tôt par chez lui! On s'occupe comme on peut. Ça a commencé par des caisses de douze de Molson, de Labatt ou de Black Label (haut-le-cœur), pis par des grosses quilles de marques obscures. Ça allait dans le champ, chez l'un pis chez l'autre, pis ça en virait des solides. C'était le bon temps!


3. Ses parents avaient une ferme, alors très tôt, il a accouché des veaux

En fait, ses parents ont fait plein d'enfants pour avoir de l'aide à la ferme. C'est ainsi que tous ses frères et sœurs se sont mis la main à la pâte en ramassant des œufs, en tordant le cou des poules, en trayant des vaches et en accouchant des veaux. Ça fait du monde pas dédaigneux et travaillant!


4. Jusqu'à l'âge de 14 ans, il n'avait jamais mis les pieds à Montréal

En région, les gens se méfient de Montréal... Ça a toujours été comme ça. La grand'ville, c'est dangereux. Trop de monde, plein de pollution et des gratte-ciel à perte de vue. Il y a de quoi étouffer! Pis surtout, les Montréalais sont snobs! Et ils savent pas boire!


5. À 16 ans, il savait déjà conduire quatre roues, char, skidoo, camion...

À huit ans, il faisait ses premières armes au volant. Son père voulait que son fils ou sa fille apprenne sur le tas, comme qu'on dit! Quand tu embarques avec ton ami, ça ne paraît pas qu'il a tant d'expérience... "Attache-toi pas, c'est pas grave!" "Débouche-toi z'en une!" En fait, tu as jamais vu quelqu'un conduire autant en cowboy!


6. Sa première job, c'était de faire les foins

Ben oui! Entre ça et travailler au McDo situé à trois villes plus loin, la question ne se posait même pas. Pis ça lui a appris à vivre! 8 dollars payés en dessous de la table, un luxe quand tu as 15 ans! Pis quand la saison des foins était fini et que l'hiver arrivait, c'était le déneigement de toit pour ton ami!


7. Il peut te trouver du pot bio de son village

Tu es un peu grano et tu manges juste bio? Tu consommes de la bière sans gluten et tu fumes seulement du pot bio? Pas de problème, ton ami peut t'arranger ça dans le temps de le dire! Son frère, resté là-bas, en fait pousser dans le champ derrière chez lui. Il va t'en ramener un gros sac gratis!


8. Il utilise des expressions que seuls les gens de plus de 60 ans utilisent à Montréal...

Oh que oui! Son parler détonne avec celui des Montréalais d'origine. Ce n'est pas tous les jours qu'on entend des "J'te trouve pas mal fantasque!" "À cause tu fais simple de même!" "T'es tout un malcommode!" "Ça c'est une vieille gribiche!" "Accouche, qu'on baptise!" "Toi t'es un fier pet!"


9. "Le" bar de sa petite ville commence par "l'hôtel ..."

À Montréal, on n'est jamais bien rassuré d'entrer dans un bar qui commence par "l'hôtel" quelque chose. Ça sonne taverne de vieux robineux avec de la bière qui goûte la pisse de cheval. En région, surtout dans les petites villes et petits villages, ce genre de bar fait la pluie et le beau temps de la vie nocturne de l'endroit. Il sert autant de club que de taverne et autant les vieux que les jeunes fréquentent l'établissement. La musique de la piste de danse est excessivement forte et te perce les tympans, à cause des haut-parleurs exagérément usés. Impossible de comprendre les paroles des chansons!


10. Il joue très bien aux cartes

Il a passé sa jeunesse à jouer aux cartes... tout en buvant de la bière et en fumant des joints. Le poker n'a pas de secret pour lui! Il a commencé très tôt à jouer à tous les jeux de cartes possibles, tout en pariant les quelques sous qu'il avait, ce qui fait qu'il est un joueur redoutable. Il va te laver si tu essayes de jouer contre lui.


11. Les parties de bras de fer, il les gagne toutes

Que ton ami soit une fille ou un gars, ça ne change absolument rien : il a un petit côté brut. Ne te risque pas contre lui au bras de fer : tu vas te faire broyer la main. Et ça, c'est la pointe de l'iceberg : attends qu'il teste sur toi ses prises de karaté et ses clefs de bras. Tu vas t'en rappeler longtemps!


12. Personne ne peut l'accoter quand vous buvez avec lui; c'est perdu d'avance!

Comment rivaliser avec quelqu'un qui vire des brosses depuis qu'il a l'âge de douze ans? Impossible! Rappelle-toi qu'il vient d'un village où tout le monde est en mode party le vendredi soir. Il a de l'expérience! Il a appris à tester ses limites très jeune.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter