11 mars 2015, 3h26 du matin. J'ai bu pis pas juste un peu pour un mardi. Ou peut-être un peu moins que je le prétends. J'ai déjà envie de l'aborder depuis un moment. Depuis le 16 février, pour être exact. Deux verres auraient franchement suffi pour me pousser à faire le moove. C'est dans toute la classe dont je sais bien faire preuve que je lui écris finalement en message privé sur Facebook: «T'es un ben bel homme.» Tard, sous l'influence de la boisson et via l'internet. Rarement des éléments qui font bon ménage quand il est question de prendre des bonnes décisions.

16 février 2015. Je ris vraiment fort à la blague de l'humoriste. Probablement la fois où j'ai été le plus crampée dans la dernière année. Des larmes qui me coulent dans la face pis toute. C'est la première fois que je vois le ben bel homme. Il est au coin opposé de la table à laquelle je suis assise. Un ami d'un ami. On se fait un vague bonjour. Notre premier vrai contact est une bise sur la joue pour se dire bye, même si on ne s'est pas parlé de la soirée. Je suis agréablement surprise par sa grandeur pis je tripe secrètement sur le petit gris dans sa barbe.

Un jour, dans la première semaine de mars. Je suis en réunion dans un Starbucks, assise de dos à la caisse. J'entends une voix d'homme pis je me retourne parce que j'ai le feeling que je connais cette voix-là. J'ai l'air ben quétaine quand je dis ça, mais c'est vrai, juré. C'est la deuxième fois que je le vois. On se fait des «allô» maladroits pis il part. Rendu à la porte, il se retourne et me fait un signe d'aviateur. T'sais là, la main sur le front que t'envoies dans les airs?

11 mars, 8h43 du matin. Je dois vraiment capoter sur le petit grisâtre dans sa barbe parce que je ne suis même pas turn off par l'utilisation de son «C» pour dire «c'est» dans sa réponse. Notre première conversation web est proche de la perfection. Il me parle d'Aladdin quand je l'ai écouté la veille et d'une toune de K Maro que j'ai téléchargée le matin même. Deux hasards. On s'échange des memes qu'on trouve drôles et il aime la toune de Xavier Rudd que je lui envoie. Ma vision de quelque chose qui commence très bien.

«T'as déjà été sur une date avec un gars dans la trentaine?»

«Pis toi, t'as déjà été sur une date avec une fille de mon âge dans les 3 dernières années?»

23 mars. On y est finalement, sur une date. La blague qui m'a vraiment fait rire au spectacle d'humour, c'est Simon Gouache qui l'a fait. Il parlait des gens qui sont si fiers de dire à quel point les livres sont toujours tellement meilleurs que les films. Il finissait en disant que l'adrénaline en lisant Jurassic Park est pas mal moins présente. Je m'en rappelle juste parce que c'est le ben bel homme qui me l'a dit. Il se souvient de m'avoir vu rire aux larmes, de l'autre côté de la table. Pendant que je parle, il me coupe la parole pour m'embrasser. J'ai le cœur qui lâche. En sortant du bar, je me plante. Un peu à cause de la glace et beaucoup à cause de tous les gin-tonics que j'ai bu. Je dors chez lui ce soir-là. En fait, je comate chez lui. Le lendemain, je me réveille et m'apprête à partir. C'est déjà l'après-midi. Il m'invite à rester avec lui pour souper. Je suis dégueulasse, mais ce n’est pas grave parce qu'on a du fun ensemble.

31 mai. «J'pense que j't'aime un peu.»

Les deux dates de suite se sont étalées sur 7 mois, finalement.

Je n’ai jamais choisi mon amoureux. Je suis juste tombée amoureuse.

Par contre, si je me fie à notre histoire, ça devrait être ça, les dix trucs pour choisir son amoureux:

  1. Qu'il accepte que tu boives trop pour un mardi.
  2. Qu'il soit l'ami d'un ami.
  3. Que le premier contact soit un au revoir.
  4. Que sa voix te donne envie de te revirer quand il se commande un latté.
  5. Qu'il salue comme un aviateur.
  6. Qu'il écrive «C» à la place de «c'est».
  7. Qu'il fasse des références hasardeuses à des éléments récents de ta vie.
  8. Qu'il garde une collection de memes dans son cell.
  9. Qu'il ait 14 ans de plus que toi.
  10. Qu'il aime la toune Follow the Sun.
  11. Qu'il se souvienne de la fois où t'as ri d'une blague de Jurassic Park.
  12. Que tu ne vois vraiment pas venir votre premier bec.
  13. Qu'il te ramène chez lui, même si tu te plantes en sortant du bar.
  14. Qu'il te demande de rester un soir de plus, même si tu sens le fond de tonne.
  15. Qu'il dise «j'pense» pis «un peu» quand il te dit qu'il t'aime pour la première fois.

Ah pis, il doit avoir du gris dans sa barbe aussi.

Toi, ce serait quoi, tes trucs infaillibles?

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications