C'est normal de se sentir comme de la marde. C'est normal d'avoir l'impression qu'on fait rien de bon. C'est normal de penser que notre vie est un bordel sans nom et qu'on s'en sortira tout simplement jamais. C'est normal d'avoir la certitude qu'on ne va jamais réussir à atteindre nos objectifs de vie qu'on s'était fixés quand on avait à peine 15 ans et quand on avait pas encore compris que, la vie, ça se passe rarement sans embûche et comme prévu. Douter de soi-même, c'est normal et j'te jure que t'es pas le seul être humain dans ce bas monde qui a pas complètement foi en sa personne...

Des fois, t'as besoin de te faire rassurer par quelqu'un qui te dit à quel point t'es fin pis drôle pis beau pis capable de tout réussir. Si y'a personne dans ton entourage qui est disponible en ce moment et que t'es sur le bord de la crise de nerfs (ou si t'as juste envie qu'on te rassure parce que ça fait du bien malgré tout), voici 16 signes qui prouvent que tu es bel et bien sur la bonne voie sans le savoir!

1. Ton travail te permet de t'épanouir réellement

C'est peut-être pas encore ta job de rêve, mais t'as fini de te plaindre 24/7 au sujet de ta job parce que t'en as finalement trouvé une plus qu'acceptable.


2. Même si on t'a déjà fait mal, tu es capable de faire confiance aux autres

Parce qu'on peut pas passer toute sa vie tout seul, right? J'dis pas que tu mettrais ta vie entre les mains d'un pur inconnu, mais t'es capable de comprendre maintenant que tous les êtres vivants sur cette planète ne sont pas là pour te blesser...


3. Tu arrêtes de blâmer tous tes malheurs sur les autres

Oui, des fois, c'est la faute des autres et, les autres fois, c'est de ta faute à toi.


4. Ça t'arrive assez souvent de te remettre toi-même en question

J'dis pas que tu te berces dans un coin en te flagellant, mais on s'entend que t'es quand même capable de ne pas (trop) te faire confiance et de réfléchir avant de faire à peu près n'importe quoi!


5. Tu sais (enfin) ce que tu recherches vraiment

Un roux, au moins 6 pieds, une p'tite bédaine de bière et au moins deux "a" dans son prénom, c'est ça que tu cherches chez un gars. #JeNiaise


6. Avec le temps, tu reconnais tes forces et tes faiblesses

C'est important de se sentir bon pis toute, mais j'pense que c'est aussi important de savoir ce sur quoi on devrait travailler, non?


7. Tu as tes moments (trop) émotifs

T'es finalement capable de te laisser aller sans avoir peur d'être trop émotive parce que tu sais très bien que t'as clairement besoin de laisser tes émotions sortir pour te sentir réellement bien.


8. Mais tu es quand même capable de contrôler tes émotions

Comme on dit, toute bonne chose est bonne avec modération!


9. Et de réfléchir un peu plus avant de parler

Depuis le temps, on sait toutes les deux que ça t'est arrivé trop souvent de dire des choses que t'aurais clairement dû garder pour toi...


10. Tu as fini par comprendre que la qualité est toujours plus importante que la quantité

Pour la bouffe, pour les amis, pour les cadeaux que tu donnes... Pour. Littéralement. Tout.


11. Ton corps, tu sais que t'es pognée avec et tu commences à l'aimer pour de vrai

T'auras jamais les fesses de Kim Kardashian et t'auras probablement jamais les fesses que tu veux absolument (you can blame it on the poutine), mais tu commences à bien le vivre et à aimer ton corps comme il est.


12. Tes centres d'intérêt sont assez variés

Et t'es ouverte aux autres choses aussi parce qu'on sait jamais ce qui pourrait nous plaire, non?


13. Tu as des objectifs (que tu essaies d'atteindre pour de vrai)

C'est peut-être pas aussi gros que les objectifs de Bill Gates, mais t'as quand même des buts dans ta vie et tu sais plus ou moins où tu t'en vas dans la vie...


14. Ça a pas toujours été facile pour toi, mais tu as survécu

Comme on dit, c'est pas la destination qui est importante mais comment on s'y rend. #CommentÊtreQuétaineEnUnePhrase


15. Si ton compte en banque est pas rempli à craquer, tes finances sont quand mêmes correctes

Pis, si t'en as vraiment envie, t'as les moyens de te payer ce cappuccino au Starbucks qui te tente autant...


16. Tu es capable de manger n'importe quoi sans te sentir (trop) coupable

Quand on t'offre une poutine, tu dis oui. Quand on t'offre un biscuit, tu dis encore oui. J'dis pas que tu vas commencer à manger ça à chacun de tes repas jusqu'à la fin de tes jours, mais t'as (enfin) arrêté de freaker quand tu te rends compte que t'as busté les calories que t'aurais dû ingurgiter pendant ta journée!

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter