Crédit photo - favimages

Tout le tra la la qui vient avec le dating et les relations amoureuses n'est certainement pas évident à déchiffrer. Les différences flagrantes entre les sexes opposés sont la source de ces confusions comme, par exemple, la façon d'agir ou d'interpréter les situations. C'est le sujet de potinage préféré des femmes, et celui qui angoisse les hommes quand ils sont seuls.

Je suis du genre à donner des bons conseils aux autres, mais personnellement, je me donne un 0.2/10 sur le sujet. J'ai trouvé plusieurs études intéressantes et récentes, soit menées en 2013 ou 2014, qui m'ont rassurées avec le support de statistiques concrètes et qui m'ont confirmé que je ne suis pas complètement bizarre.

1. Peux-tu savoir quand tu te fais cruiser?

Dans The Five Flirting Styles, l'auteur (un professeur d'études en communication) a mené une étude pour voir si deux personnes ne se connaissant pas savaient identifier si la personne du sexe opposé flirtait avec eux.

1 homme sur 3, soit 36%, et 1 femme sur 5, soit 18%, sont capables de détecter lorsque quelqu'un du sexe opposé tenterait quelque chose. Ah! Les filles! Ça prouve que nous ne sommes jamais sûres hein?!


2. Sociable ou réservé?

Une étude a été menée par une école de psychologie pour examiner si les hommes et les femmes étaient plus attirés par une personne réceptive et sociable, versus une personne plus réservée.

La conclusion était que les hommes, mais PAS les femmes, sont plus attirés par quelqu'un de sociable.

Pour les hommes, la réceptivité augmentait la perception de la féminité et était également signe que la personne était attentionnée.


3.  Qui a le plus d'orgasmes dans une relation sérieuse?

Dans The Journal Of Sexual Medicine, un livre d'études sur les orgasmes, plus de 6 000 hommes et femmes qui avaient eu des relations depuis les 12 derniers mois ont été interrogés sur le sujet.

Ils ont conclu que durant une relation de longue durée avec un partenaire stable, seulement 62% des femmes avaient des orgasmes, versus 85% des hommes.

Aussi, 16% des femmes dans une relation homosexuelle arrivait plus au climax que les femmes hétérosexuelles.


4. Qui a des tendances plus alcooliques?

La même école qui a conduit l'étude du point numéro 2 a également mené une étude sur la corrélation entre l'alcoolisme et les relations amoureuses.

Ils ont trouvé que lorsqu'une personne éprouve des difficultés dans une relation, ceux qui ont tendance à se pencher sur l'alcool les hommes à 41.76%  pour seulement 4% des femmes.


5. Qui a plus de sexe rebound ou vengeur?

Dans une étude, faite en 2014, qui examine les relations et la rupture de 170 étudiants universitaires d'un peu partout en Amérique du Nord, autant d'hommes que de femmes ont engagé des relations sexuelles « rebound » pour apaiser leur douleur.

35% des participants de cette étude ont eu du sexe « rebound » , versus 23% qui en ont eu pour se venger.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications