Dans une vie, il y a des chances que ça t'arrive d'avoir des parties de jambes en l'air plus que sept fois. Par contre, il n’y en aura pas tant que ça qui vont véritablement te marquer. Je suis certaine qu'en  lisant les points ci-dessous, des scénarios bien précis te viendront en tête de ce qui t'est déjà arrivé. Ou peut-être même que ça te rappellera quelqu'un avec qui c'était toujours l'une de ces façons.

Souvent, les meilleures fois sont loin d'être prévues. Peut-être que c'était spontané, drôle ou carrément hors de ta zone de confort? Un lieu inusité ou même avec un objet inusité? Ça, c'est tes affaires. Bref, les grandes lignes t'apporteront assurément dans des souvenirs personnels à toi pas mal plus précis...

1. La fois où ce n'était pas tout à fait du sexe

Quand il y avait une grosse tension, que tu sentais que ça pouvait se rendre jusque là, mais que vous continuiez de juste vous titiller à vous flatter et vous regarder. Des fois, c'est encore meilleur que de véritablement passer à l'acte. Tout simplement parce que vous vous concentrez vraiment sur l'autre et sur le toucher aussi minime soit-il. Yup yup.


 2. La fois où tu t'es sentie intimidée -d'une bonne façon-

Peut-être que c'était parce que tu le trouvais de ton goût au point d'en être fébrile ou mieux encore, peut-être que c'était dans sa façon de te regarder comme si étais la septième merveille du monde. Le feeling de se sentir gênée parce que tu sens véritablement que tu lui plais, c'est dur de trouver un meilleur confidence boost.


 3. La fois où c'était tellement raté que c'est devenu «parfait»

Peu importe à quel point vous essayiez, cette fois-là c'était juste impossible. La seule chose que t'avais envie c'est de faire l'hélicoptère avec tes cheveux dans sa face pour la joke ou carrément d'essayer la fameuse scène dans Elvis Gratton. Alors, ça s'est juste terminé que vous étiez pliés en deux à terre à pleurer de rire.


 4. La fois que tu ne serais pas game de raconter

Tu ne la raconterais pas pour la simple et bonne raison que tu ne sais pas comment tes amis réagiraient. Juste parce que c'était vraiment intense et déjà hors de ta zone de confort, ce serait encore pire pour ton entourage... encore moins le genre d'anecdote que tu raconterais autour d'un brunch familial. C'était vraiment wrong, mais à la fois si right.


 5. La fois où vous étiez physiquement compatibles

Même si cette dite personne n'était pas ton genre au niveau de sa personnalité, il y avait quelque chose au-delà de ça qui ne te donne pas le choix de dire que c'était vraiment bon. Hé oui, c'est comme ça la vie, des fois l'animal en toi remporte sur ta tête. C'est souvent cette personne-là que t'as eu envie de garder en backup au cas où... Aouch, je sais.


 6. La fois où vous étiez émotionnellement compatibles

Ce n'était peut-être pas parfait au niveau physique et ç’a peut-être laissé l'animal en toi sur son appétit, mais ta tête elle... en redemandait. Tu te sentais sinon plus comblée que si ça n'avait été que physique. Tu sentais vraiment que la connexion se faisait à un autre niveau et tu sais que ce qui manquait se travaillait beaucoup plus facilement. Dès que la barrière émotionnelle état brisée, le plus dur était fait.


 7. La fois où vous étiez compatibles tout court

Quand tu as réussi à trouver ce quelqu'un qui te comble au niveau du corps et de la tête, ben t'as trouvé le jackpot. Parce qu'en plus d'aller aux bons endroits, il comprend ton non verbal -ou verbal, dépendant d'à quel point t'as de la jasette au lit- qui lui indique combien de temps y rester et quoi faire à ces dites places là. Puis le mieux dans tout ça, c'est que c'est réciproque. D'être capable de satisfaire est aussi un major turn on. Celui-là ma fille, c'est un keeper.


Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications