Les réseaux sociaux, c'est souvent pratique. Ça te permet de rester en contact avec les personnes que tu aimes, de découvrir de nouveaux horizons, de partager ton amour pour certains sujets qui te font triper avec d'autres personnes qui ont le même intérêt que le tien, de rester à l'affût de tout ce qui se passe dans le monde, de suivre tes célébrités préférées... et aussi de stalker les autres.

Facebook, c'est LA technologie parfaite pour tout le monde qui a envie de céder à ses pulsions de stalker. Même si tu ne veux pas te l'avouer, tu as probablement déjà espionné le mur d'une personne que tu connaissais ou encore de quelqu'un que tu avais envie de connaître...

Parce qu'il existe différents types de personnes qui stalk les autres sur Facebook, en voici 8 et je suis prête à mettre ma main au feu que tu es coupable d'être (au moins) un de ceux-ci!

1. La fille à potins

On a tous et toutes cette amie (je cherche pas à généraliser, mais c'est plus souvent des filles qui sont des potineuses-en-herbe que les gars) qui adore parler des vies de vos connaissances communes. Son outil à elle, c'est souvent Facebook parce que tout y est dans la plupart du temps : le statut amoureux, la carrière, les loisirs... Elle traque les photos que les autres postent sur ce réseau social pour avoir un bon sujet de conversation si jamais un silence survient soudainement!


2. L'ex obsédé

Autant à prendre au féminin qu'au masculin même si je pense que ce sont les filles qui ont plus tendance à le faire, ça arrive qu'il décide de stalker son ex sur Facebook, une fois de temps en temps, juste pour voir où il est rendu dans sa vie. C'est plutôt ce qu'il essaie de se convaincre étant donné que son ex est souvent en tête de son historique de recherches et qu'il a une sueur froide dans son dos juste à l'idée qu'une manière de voir qui a visité notre profil soit créée...


3. Le nouveau collègue

Dans sa tête, faire une recherche sur tous ses futurs collègues est primordial pour lui. Il faut arriver préparer au travail en sachant bien à qui on a affaire, right? Selon lui, la vieille méthode qui consiste à converser avec ses collègues pour apprendre à les connaître est tout simplement dépassée vu qu'il faut savoir évoluer en fonction des nouvelles technologies.


4. L'ancienne connaissance

Pourquoi ton ancienne connaissance t'enverrait un message pour prendre des nouvelles quand tout est déjà inscrit sur ton mur? Ça lui fait perdre du temps ET il te gosse pour savoir ce qu'il saurait facilement en espionnant ton profil Facebook. Ton ancien ami, il a utilisé probablement à de nombreuses reprises ce réseau social bien utile quand la paresse était de mise et quand il voulait tout de même prendre de tes nouvelles pour savoir comment tu t'en sortais!


5. Le jaloux maladif

Ça se peut qu'il ne connaisse même pas personnellement les personnes qu'il suit à la trace sur Facebook. Même si sa vie est probablement loin d'être ennuyante, il adore suivre des gens qui vivent des choses extraordinaires tous les jours qui lui donnent envie de changer de place avec l'un d'eux en échange de tout ce qu'ils possèdent.


6. Le thirsty

À prendre autant au masculin qu'au féminin, parce qu'on s'entend qu'on est tous un peu responsables de stalker de belles personnes sur Facebook. Qu'on soit en couple ou célibataire endurci, on a tous le droit de regarder le buffet, non?


7. L'enquêteur digne de la CIA

Il est capable de découvrir tes plus sombres secrets sur Facebook. Tu as supprimé ton ex? Il va le retrouver en vérifiant qui a aimé tes anciennes photos de profil. Tu as voyagé il y a des années sans poster de photo de toi? Il va le découvrir en dénichant un statut sur lequel ton partenaire de voyage t'a tagué. Peu importe ce qu'il s'est passé dans ta vie, il va arriver à en trouver les détails les mieux cachés.


8. L'ennuyé d'un vendredi soir plate

Ben oui, on en est tous coupables. Même toi, même moi, même le gars qui était assis à côté de toi sur ton chemin au travail ce matin. Quand rien ne bon ne passait à la télé ou quand personne n'était down pour sortir dans ton bar préféré, tu as fini par t'ennuyer solide. La source de tentation de stalkage, a.k.a. ton cellulaire, a tenté le diable en toi et tu as fini par céder à la tentation... Résultat : tu es probablement un des sept autres stalkers-types énumérés ci-dessus (ou encore un joyeux mélange de ceux-ci), plus modérément, on s'entend là-dessus.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter