On est souvent très enthousiastes quand il s'agit de choisir un nouvel appartement. Malgré ça, c'est important de ne pas se lancer juste parce qu'on a eu le coup de foudre avec la lumière qui entre par les fenêtres, la vue du 11ème étage ou le prix du loyer. Parce que l'appartement de nos rêves, c'est celui qui est beau comme un coeur, mais aussi celui où il n'y a pas de problèmes.

Il y a beaucoup de choses qu'on peut faire avant, pendant et après la visite d'un logement pour s'informer et réunir les conditions gagnantes à un bien-être durable dans un nouveau logis. Voilà quelques conseils à suivre pour éviter les vices cachés et se sauver beaucoup de problèmes quand ce sera le temps de déménager!

1. Les bébittes...

C'est important de parler aux autres locataires et voisins pour savoir s'il y a des puces de lit ou de la vermine. Ça sert jamais à grand chose de demander au proprio, parce qu'on se comprend bien, il dira probablement pas la vérité. Sinon, pour bien identifier la vermine, il suffit de vérifier le sol près des endroits plus chauds du logement.

S'il y a des crottes semblables à des grains de riz brun, c'est qu'une jolie souris y niche probablement. À ce moment là, tu peux décider de l'adopter et d'en faire ton animal de compagnie… Ou de prendre un autre appart.


2. Combien ça coûte?

Pour connaître les coûts réels de l'électricité et du chauffage, il y a toujours l'option de les demander au proprio, mais ce n'est pas assuré qu'il soit honnête à 100%. Dis-toi qu'il va probablement te donner le prix le moins élevé qu'un locataire a déjà payé, genre quand il était en vacances 2 des 4 semaines du mois. Mais ne t'inquiète pas, ce n'est pas la seule option!

Tu peux toujours visiter le site internet d'Hydro-Québec et pour avoir les informations, tu n'auras besoin que du numéro de compteur et du code postal du lieu. (Ça se prend bien en note subtilos pendant la visite). Aussi, à propos du prix du loyer, ça peut être utile de demander aux autres locataires (s'il y en a) quel prix ils payent, question de savoir si c'est équitable et si tu te fais pas avoir.


3. Le voisinage

Souvent, les baux sont pour un an, donc t'es vraiment mieux de visiter le coin avant de signer pour quoi que ce soit. Ça ne coûte rien de faire le tour du quartier, juste pour être sûr que tu aimes ça et parce que tsé, je suis pas sûre que tu veuilles d'une rue où y'a trois vols par jour ou des seringues dans ta cour (c'est tellement rare d'avoir une cour de toute façon que c'est à envisager...).

Si tu passes dans le coin le soir, c'est aussi intéressant de regarder si beaucoup de polices s'y tiennent. Malgré ce qu'on peut parfois penser, ils sont pas là juste pour donner des tickets!


4. Est-ce que c'est propre?

Un environnement propre, c'est important, pour la santé, pour l'humeur et pour le simple fait qu'on n'aime pas ça payer pour quelque chose de sale. De la moisissure, ça sent mauvais, c'est pas beau et en plus, ça peut causer plein de problèmes de santé à court, moyen et long-terme, pas amusant du tout. Je vous conseille donc de bien faire le tour de l'appartement en question pour vous assurer que déjà, tout a l'air propre.

Aussi, s'il y a des odeurs étranges, c'est pas mal sûr que c'est mauvais signe. Ça peut être mauvais signe aussi si ça sent l'encens ou le push-push à la rosée du matin. Ce serait pas super qu'ils aient quelque chose à cacher, tsé. En gros, il faut être alerte et vérifier qu'il n'y a pas d'odeurs étranges, que les fenêtres soient isolées (sinon, ouch la facture d'électricité…), qu'il n'y a pas de taches sur le plafond, dans les coins de murs, sur les planchers de la cuisine ou n'importe où ailleurs.


5. Le proprio et tes droits

Avoir des mauvaises surprises, c'est jamais agréable, surtout quand c'est en rapport avec son chez-soi. Pour éviter ça, c'est bien de s'assurer que le propriétaire va bel et bien payer tous les frais de réparation s'il y a lieu. C'est important de le demander parce que légalement, ils sont tenus de le faire et montrer qu'on est au courant de nos droits aide réellement à éviter qu'ils soient bafoués. D'ailleurs, tout logement devrait avoir des avertisseurs de fumée et s'ils ne sont pas là, ce n'est jamais le locataire qui doit les payer.

Le propriétaire a l'obligation de louer un appartement sécuritaire et donc, de fournir des avertisseurs de fumée en bon état et totalement fonctionnels. Malheureusement, c'est à nous de payer les piles... On peut pas tout avoir! C'est aussi important de s'assurer de pouvoir parler au propriétaire directement et non à des intermédiaires qui ne savent jamais vraiment quoi faire. Au début, on se dit que c'est pas bien grave, mais quand les troubles arrivent, on regrette un peu.


6. Le métro le plus près?

Pour éviter d'être pris de cours avec le transport, c'est toujours mieux de s'informer là-dessus dès qu'on pense à louer un appartement. S'il est loin d'une ligne de métro, c'est une bonne idée de savoir si les autobus passent souvent ou si tu devras partir 30 minutes d'avance chaque fois que tu voudras sortir. Mettons que ça enlève un peu à la spontanéité des actions si c'est le cas!


7. Où sont les épiceries?

C'est rare qu'on oublie de penser à la nourriture, mais on ne sait jamais. C'est capital de s'assurer qu'il y ait une épicerie près du logement désiré. Si c'est le coin idéal et que c'est la seule chose qu'il manque, peut-être, mais si c'est un peu douteux et qu'en plus il manque une épicerie, bonne chance. Surtout l'hiver, quand t'es seul et que tu as faim.


8. Où sont les services de santé les plus proches?

Ça arrive qu'on se sente pas bien, qu'on se brise (littéralement) un orteil sur le coin d'une table ou qu'on se coupe un bout de doigt en faisant la cuisine. Ce qui est bel et bien vrai à ce moment-là, ce n'est que c'est franchement désagréable et que c'est vraiment pas le fun de devoir parcourir 30 minutes d'autobus et de te ramasser à l'autre bout de la ville quand tu es malade. Ça pourrait être utile aussi éventuellement de vérifier s'il y a une pharmacie, un CLSC et un hôpital à proximité. Juste au cas.


9. Est-ce qu'il y a un parking?

Même si tu n'as pas d'auto, c'est quand même bon à savoir. Tôt ou tard, quelqu'un va vouloir venir te visiter, se stationner, dormir chez toi parce qu'il va être saoul ou pour plein d'autres raisons, et toi tu vas trouver ça vraiment plate qu'il ait à marcher 20 minutes pour se rendre à son auto ou que l'autre solution soit le ticket.  Ça ne t'empêchera pas de prendre l'appart, mais c'est quand même une chose à laquelle il vaut mieux penser.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications