Ah les chasses au trésor, ça m'a toujours passionné depuis mon enfance. Écouter des films et documentaires qui vont te transporter à une époque où les coffres de pièces d'or, les bijoux, et autres chandeliers en or circulaient de bateaux en bateaux à travers tous les continents, m'a toujours intéressé et surtout fasciné. Je me doute que si je te parle de chasses au trésor et tout ce que ça comporte, tu dois être dans le même état que moi, c'est à dire impatient de les découvrir.

Si je te dis que d'après des légendes, plusieurs trésors enfouis et introuvables existeraient au Québec, tu penses que tu serais capable de prendre ta pelle, ton détecteur de métaux et une bonne lampe torche pour les retrouver? J'ai pris la décision de te raconter ces histoires de trésor qui vont peut-être te donner le goût de prendre ta carte et ta boussole pour aller chercher la fortune que tu n'arrives pas à gagner toutes les fins de semaine au Bingo de ton quartier. Des histoires de pirate, de grottes, de cachettes secrètes, tout y passe et tu risque d'être surpris par certaines.

Voici pour toi et ton esprit aventurier, 8 légendes de trésors réels ou complètement inventés encore cachés au Québec (+ 1 hors Québec) que tu pourras tenter d'aller trouver par toi-même si tu en as envie pendant tes prochaines vacances. Bonne lecture et excellente chasse au trésor...

1. La pépite d'or de Beauceville

En 1834, du côté de Beauceville, une petite fille de douze ans, Clothilde Gilbert découvre une pépite d’or grosse comme un œuf dans la rivière Gilbert. C’est à partir de cette découverte que, de 1835 jusqu’à environ 1930, des millions de dollars en or furent découverts en sol beauceron. On estime qu’encore aujourd’hui, de l’or caché ou d’autres filons pourraient certainement être retrouvés dans cette région… D’ailleurs à Saint-Victor de Beauce, de précieuses récoltes d’anciens chercheurs d’or aurait été retrouvées dans la Chute du Bras de la rivière Saint-Victor où plusieurs hommes y auraient apparemment plongé leurs trésors, afin de se soustraire à l’impôt. D'ailleurs un camping dans la région s'appelle la Roche d'Or pour se rappeler de cette ruée vers l'or beauceron.


2. Le Trou Saint-Patrice de l'île d'Orléans

Une grotte profonde se trouve sur l'île d'Orléans et plusieurs trésors y seraient encore cachés depuis des centaines d'années. De riches anglais flibustiers auraient enfoui leurs biens avant de mourir. Autres que pour ses trésors, le trou Saint-Patrice est réputé pour être, pour certains, une porte d'entrée pour les enfers. Pour te faire une idée plus précise, tu peux t'y rendre en te dirigeant à 3km à l'ouest du Saint-Laurent.


3. Le coffret de la rivière Chaudière

Le 13 septembre 1775, le Colonel américain Bénédict Arnold, fut assigné à la tâche suivante : s’emparer d’une partie du Canada. À la tête d’une armée de 1130 hommes, il croyait atteindre Québec en quinze jours. À leur arrivée en sol canadien, plusieurs soldats s’étaient entre temps égarés et seraient morts de faim, de soif ou de froid. C’est ainsi que seulement 674 hommes n’ont pu se rendre jusqu’au lac Mégantic où Arnold vit ses quatre dernières chaloupes se briser en morceaux aux rapides de Spalding. Contenant tous les effets personnels, les documents du colonel et un précieux coffret rempli de 30 000 livres anglaises, cette mésaventure marqua le début d’une chasse au trésor qui perdure encore de nos jours. Des plongeurs de Sherbrooke ont essayé en 1970 mais sans succès, comme toutes les recherche depuis...


4. Le trésor du Vieux-Moulin de Cap-Rouge

La bande à Chambers, aussi appelée les brigands du Carouge (Cap-Rouge), étaient une bande de voleurs célèbres des années 1830. On dit qu’ils se spécialisaient en vol d’objets sacrés, qu’ils amassaient dans avant de les faire fondre en lingots pour mieux les revendre. Avant leurs arrestations et leurs condamnations à mort, ils auraient eu le temps de cacher les bijoux, l’or, l’argent et une foule de biens sacrés. Où ça? Quelque part près de la rivière de Cap Rouge, autour de l’emplacement du Vieux Moulin, où se trouvait à l’époque leur repaire, que l’on cherche toujours...


Crédit photo - ploum

5. Le butin du pirate de l'îlet au Flacon

Direction le Parc du Bic où un pirate y vivait et y aurait enfoui son trésor, il y a très longtemps. La légende dit qu'il aurait  marqué l’endroit avec une pile de tessons de bouteille avant de mourir d’où le nom de l’île. Si ton intention est de tenter ta chance à la découverte de ce précieux trésor, sache qu'on dit que la seule journée où tu pourrais le découvrir, c’est un 11 août sans lune et sans étoile. Tu devras alors te rendre sur l’îlet à marée montante et y débarquer en silence. Si tu y vas, il faut être trois hommes de foi avec un cheval blanc et une source lumineuse devrait vous indiquer l’endroit où est enfoui le trésor. On se donne rendez-vous le 11 août prochain?


6. Le trésor de l'Église de Saint-François-du-lac

Le 4 octobre 1759, moins d’un mois après la bataille des plaines d’Abraham, le major Robert Roger et sa troupe incendient et pillent l’église et le village de Saint-François-du-lac, sur les ordres du général Amherst. Parmi les objets qui furent volés dans l’église, il y aurait eu des vases sacrés en or, une statue de la Vierge en argent pur, des chandeliers en or et bien d’autres objets de valeur. Poursuivis par les guerriers abénaquis (absents lors du raid), les hommes de Robert Roger ont connu une retraite particulièrement difficile. Ils affrontèrent les quelques Français et quelque 200 guerriers Amérindiens qui les poursuivaient dans une embuscade leur ayant été tendue aux Grandes Fourches, au centre-ville de Sherbrooke. Roger, afin de s'échapper rapidement, aurait abandonné son butin en l’enterrant sur place. De nombreuses fouilles du site tout au long des 19e et 20e siècles n’ont pas permis de trouver le fameux trésor de Roger, mis à part quelques chandeliers en or mais c'est tout...


7. La grotte du lac Memphremagog

Au début du 19e siècle, le contrebandier Uriah Skinner se serait réfugié à maintes reprises sur une petite île du lac Memphremagog où il avait l’habitude de se cacher des douaniers. En 1820, son corps et une partie de ses trésors sont retrouvés par un pêcheur local dans une grotte de près de 60 pieds de profondeur. On croit que d’autres richesses ayant appartenu au flibustier se trouvent toujours sur cette île, qui porte aujourd’hui son nom, l'île Skinner.


8. Le trésor des Jésuites de Charlesbourg

Près de Charlesbourg, dans un endroit appelé les Quatre-Arpents, un trésor jésuite aurait été enterré près d’un étang par les prêtres, peu avant l’arrivée des Anglais. L’endroit aurait été acheté par une famille dénommée Hill, qui a fait construire un moulin sur la rivière Duberger, près de l’étang. Certains prétendent que la famille aurait découvert le trésor et n'en auraient parler à personne, malheureusement cette information n'a jamais été confirmée.


9. Le trésor au fond du puits d'Oak Island (Hors Québec)

Selon les rumeurs et les légendes, un magnifique trésor (un des plus convoités du Canada) ayant appartenu à William Kidd, un pirate écossais du 18e siècle, serait toujours caché sur Oak Island, en Nouvelle-Écosse. Au début du 19e siècle, trois jeunes personnes auraient découvert une étrange poulie, fixée à un chêne surplombant un puits de 27 mètres de profondeur. Ce puits est protégé par un ingénieux système de défense faisant en sorte qu’à chaque fois que quelqu’un dépasse une certaine profondeur le puits se remplit d’eau. Résultat personne ne peut atteindre le fond du puits où le fameux trésor se trouverait.

Sources : Ici et

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications