Je vais vous avouer quelque chose... Je ne suis vraiment pas né pour magasiner. Je n'ai pas cette passion, ce talent, ce désir d'achat. Je l'aime mon vieux linge. Je suis confortable dedans. J'ai des sentiments pour lui! On a vécu des beaux moments ensemble...

Mais sérieusement, j'étais du. J'étais dans l'obligation d'y aller. Je pense que ça faisait deux ans que je n'avais pas renouvelé ma garde de robe d'été. Et si ce n'était pas de ma blonde, j'y serais allé d'une troisième année consécutive. Pas vrai, parce que mes shorts ne me font plus. J'ai pris un peu de cul et de bedaine durant l'hiver. J'ai essayé mes shorts en fin de semaine et pour vrai, c'était illégal. Contravention de style exposant 1000. Tu n'as pas le droit de te promener avec ça sur le dos. J'étais beaucoup trop moulant. Mon pénis m'a crié:  Come on! Y'a des enfants! 

Donc, je n'ai pas eu le choix. Je suis allé magasiné avec ma blonde. C'était soit ça ou me pavaner tout l'été le moulage de bizoune à vue de tous. Juste l'arrivée au centre d'achat me gosse. Maudit qui a du monde. En plus, je sais que ça va être long parce que je dois acheter: shorts, chaussures d'été, t-shirts, casquette... Décourageant. Parce que oui, j'ai l'intention de tout acheter d'un seul coup. Pas question de revenir.

Évidemment, j'ai une petite fringale dès que j'entre dans le centre d'achat. Tout pour retarder mon supplice. Une petite poutine et hop! Premier magasin... Et le seul.

Ma blonde se dirige du côté des filles et moi celui des hommes. Je me suis senti abandonné.  Je suis là, en grand flanc mou que je suis à regarder dans le vide, à ne pas savoir où me diriger... Je cancelle immédiatement le projet des t-shirts...  Je les trouve tous vraiment laids. Qui porte ça dans la vie? En tout cas, c'est clair qui ne fourre pas.

Je m'installe devant les souliers et évidemment, ils n'ont pas ma grandeur dans la seule paire qui m'intéressait. 0 en 2, on ne lâche pas! J'ai chaud, je suis tanné, j'ai juste hâte d'aller sur une terrasse avec ma nouvelle paire de short et de boire une bière. Direction, shorts.

Ma blonde m'espionne au loin et me trouve ultra mauvais. Je suis officiellement le pire magasineur de tous les temps. Je suis là, à me promener et à ne pas trouver ce que je recherche. Elle rit de ma gueule et vient à mon secours. Ça ne prend même pas deux secondes qu'elle a déjà 12 paires de short dans les mains, de toutes les couleurs possibles, deux grandeurs de chaque au cas ou... Merci.

Le moment fatidique... L'essayage. J'ai toujours porter des genre de bermudas style un peu plus haut que le mi-mollet. Mais à ce qu'il paraît, la mode a grimpé de deux pouces en haut des genoux. Pas certain, mais je me lance et j'essaye ça. Pour vrai, je me suis senti violé du genou. Ils étaient là, nus au vent. Les filles me regardaient les genoux comme deux beaux morceaux de viande en spécial. Je n'étais pas à l'aise. C'est beaucoup trop court! Je me voyais déjà dans la rue me faire traiter de salope et d'agace pissette.

Je ne suis pas prêt. Je ne suis pas rendu là dans ma vie. Me dénuder le genou pas question! En tout cas, pas tout de suite. Je préfère avoir chaud du genou que de me faire regarder comme une guédaille. Je regarde les gars autour de moi se pavaner les genoux à l'air comme si rien n'était avec cette belle assurance estivale. Je suis jaloux de leur confiance en soi. C'est peut-être moi qui est vieux jeu... Mais je l'aime mon petit style pas tant à la mode. Mais on ne sait jamais, peut-être que l'été 2017 sera pour moi le début du style mi-cuisse beach boy.

Pour conclure, j'ai rien acheté et je suis allé me saouler pour oublier.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications