Après avoir épluché une liste de tous les cégeps qui offraient des programmes potentiellement intéressants, ton choix s'est finalement arrêté sur Maisonneuve. Quitter le secondaire pour passer aux études supérieures, ça peut paraître intimidant et ce cégep de Montréal te paraissait tout simplement parfait pour t'accueillir et être l'établissement dans lequel tu prévoyais faire ta technique ou ton pré-universitaire...

Peu importe la quantité de dépliants que tu as lus, aucun ne t'a renseigné sur l'expérience d'y étudier. Si tu pensais avoir choisi un cégep plus-que-parfait, tu t'es vite rendu compte que tu te berçais dans l'illusion!

Parce que nous ne sommes pas seuls dans un quotidien que nous partageons avec ses bons et mauvais côtés, voici les 10 réalités d'étudier au cégep de Maisonneuve...

1. La rue Sherbrooke qui est toujours en travaux

Elle l'était à l'automne et on pensait que le calvaire des cônes orange était enfin terminé... jusqu'au printemps! On dirait bien qu'ils attendaient rien que le retour du beau temps pour nous revenir avec d'autres travaux interminables qui rendent le trafic en face du cégep littéralement insupportable. La question que tout le monde se pose : mais qu'est-ce qu'ils réparent qui prend aussi longtemps?


2. Le 2e étage de la bibliothèque reconverti en 2e cafétéria

Disons que ce n'est pas les places pour manger qui abondent à Maisonneuve! Quand tu as faim et que tu es à fond dans tes révisions au 2e étage de la bibliothèque, bouffer en vitesse ton lunch reste la seule solution. Maintenant, malgré les affiches qui nous le défendent, on y mange tous sans aucun scrupule tellement la pièce est reconnue par tous les étudiants comme la 2e cafétéria du cégep.


3. Le café étudiant qui tombe en ruines

Des tables pas stables qui branlent, des chaises croches, une odeur un peu louche... La bouffe du café étudiant a beau être plus que mangeable, la place est vraiment loin d'être la mieux entretenue de l'établissement. Même si l'ambiance peut être agréable si un étudiant talentueux décide de jouer un peu de piano, je suis juste pas capable de manger dans le sombre et sur une table qui menace de céder sous le lourd poids de mon sandwich!


4. Le kiosque "Consultez un vieux pour 25 cents"

On l'a tous déjà vu au moins une fois, un monsieur plutôt âgé à un kiosque dans le foyer pendant une pause commune (et laisse-moi te rassurer : il n'y a pas de cheminée dans cette pièce, tout comme il n'y a pas de divans dans le salon). Chaque mois, Réjean Vanasse nous offre de profiter de ses conseils et de son expérience en échange de 25 cents! Quand tu penses que cet homme est là depuis plus de 10 ans, tu peux dire que c'est un monument du cégep...


5. Les escaliers roulants souvent en panne

Quand les escaliers roulants grèvent aussi pour manifester contre l'austérité... Même s'ils ont des passes plus dures que d'autres, une panne peut subvenir n'importe quand : on n'est jamais à l'abri de devoir monter à pied un ou deux étages. C'est pas la panne en tant que telle qui me gosse, c'est plus le sandwich humain qui se forme durant les heures de "trafic au cégep" vu que les gens montent pas assez vite le set d'escaliers en panne!


6. Le froid permanent et les toilettes anti-claustrophobes de l'aile E

Tu veux mettre ta belle petite robe vu qu'il va faire 25 °C jusqu'à ce que tu te souviennes que tu as ton cours de français dans l'aile E. Peu importe la température à l'extérieur, on se les gèle littéralement tout le temps dans cette partie du cégep! Il fait tellement froid que tu envisages parfois d'apporter du linge spécifiquement chaud pour survivre à tes deux heures...

Si tu es un peu claustrophobe, tu sais aussi que tu dois éviter à tout prix les toilettes de l'aile E! Quand c'est rendu que ton amie t'attend dehors parce qu'elle prend trop de place, oui, l'espace est beaucoup trop petit et ça en est presque indécent.


7. Les endroits pour manger qui ferment tout le temps pendant les pauses communes

Se chercher une table pour passer le temps durant une pause commune, c'est un défi dans tous les cégepsJe sais pas si c'est comme ça partout, mais à Maisonneuve, les gens se passent le mot pour fermer les meilleurs endroits le mardi ou le jeudi de 12h00 à 14h00! Conférence, exposition, dîner thématique... Toutes les raisons sont bonnes pour voler les petits havres de paix des étudiants qui n'aiment pas la cacophonie de la cafétéria.


8. Le WiFi qui ne fonctionne pas dans les trois quarts de l'école

Tu cherches à naviguer sur Internet au 6e étage dans l'aile A? J'ai deux mots pour toi : bonne chance. Pogner le WiFi au cégep, c'est un défi que, chaque jour, tu dois relever. Quand tu te décourages lentement mais sûrement en te battant pour avoir du réseau avec ton ordi, tu te demandes pourquoi ils n’installent pas plusieurs bornes. Me semble que ça règlerait le problème, non?


9. Les étudiants originaux qui s'assument

On a beau ne pas être le cégep le plus réputé pour avoir le plus de marginaux, on n'en manque pas à Maisonneuve! Pour avoir déjà assisté à un concours de chant improvisé dans un jardin de plusieurs étudiants qui voulaient ben gros démontrer leurs talents, je peux t'assurer qu'on a notre lot d'oiseaux rares... En plus des geeks assez accros pour trainer partout leur TV pour pouvoir satisfaire leurs pulsions de gamers. Être ordinaires, c'est plate, pas vrai?


10. Le manque de restaurants à proximité

La Belle Pro, un restaurant de sushis et un Tim Hortons dans une station-service, les restaurants à proximité du cégep se résument pas mal à ça! Quand tu as envie de sortir du cégep pour manger, tu as ces trois options (dont une qui n'a même pas de place assise). Tu te consoles au moins en te disant que ton porte-feuille serait encore plus vide si tu avais ton restaurant préféré à proximité...

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications