Je sais que c'est mal, mais ça m'arrive souvent de sacrer. Quand je me cogne la p'tite orteil sur le coin d'une table, ben je sacre. Quand je me rends compte que j'ai oublié le devoir que j'ai bel et bien fait et que je devais rendre la journée même, ben je sacre. Quand je me perds au milieu de la jungle urbaine qu'est Montréal parce que je suis trop incompétente pour utiliser mon GPS comme du monde, ben je sacre. Quand je suis un peu fâchée, ben je sacre.

Même si je sais que je devrais me contrôler parce que c'est pas les plus beaux mots qui pourraient sortir de ma bouche, je suis juste incapable de me contrôler et de m'empêcher de dire des gros mots. Ça sort de ma bouche aussi vite qu'un Montréalais court quand il vient de se rendre compte qu'il est en retard pour écouter le match des Canadiens qui vient de commencer....

Si t'es comme moi, j'ai quelque chose qui devrait te consoler en maudit : les personnes qui sacrent souvent seraient plus intelligentes. Eh oui, t'as tendance à déformer les nombreux objets qu'on peut retrouver dans une église serait signe que ta matière grise est pô mal en forme.

T'es sceptique de ce que je raconte là là? Selon le Dr. Richard Stephens, l'utilisation fréquente de sacres signifierait que la personne en question aurait un vocabulaire émotif plus riche et plus développé et que le mythe qui insinue que les personnes qui sacrent souvent ont l'air moins intelligentes que les autres est complètement faux!

Faque sois donc fier de ton p'tit "t*b*rn*k" que tu lâches une fois par jour.

Ma source

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter