As-tu déjà pensé à te retirer complètement de Facebook? Paffff! Finito! Terminé! No more! LIBERTÉ!!!!

Je n'ai jamais vraiment songé le faire, sauf une fois au chalet. Sérieusement, je venais de passer une semaine de vacances sans mon cellulaire, ni internet, et je ne m'étais pas senti aussi bien depuis longtemps. Une semaine pendant laquelle je m'étais reconnecté avec la nature, avec mes amis, avec moi-même. Je m'étais redécouvert. J'étais libre!

Par contre, une fois de retour à la maison, me déconnecter de Facebook à tout jamais était pour moi inconcevable. Mes photos? Mes events? La publication de mes textes? La promotion de ma boîte? AHHHHHHHHHHH! Mission impossible.

Je lève mon chapeau à tous ceux, qui en 2016, n'ont pas de compte Facebook. Bravo, vous êtes forts et surement plus heureux.

Tu n'as pas Facebook? WHAT!? Pourquoi? T'es bizarre! Comment-tu fais?

C'est plus fort que moi, je dois gosser sur mon Facebook au moins une heure par jour. Une heure que je pourrais consacrer à ma compagnie, à mes amis, à mes parents, à mon fils, à ma blonde, à m’entraîner, à lire un livre, à n'importe quoi de plus constructif que fucking Facebook. Je préfère entrer dans la vie d'inconnus dont je me fous littéralement. C'est ridicule.  Je suis aliéné par les réseaux sociaux et ça me fâche. Je me perds à travers un écran. Je tente tant bien que mal de me séparer de ce mode de vie, mais je n'y arrive pas.

Lundi, le groupe britannique Radiohead a effacé le contenu de ses pages sur les réseaux sociaux, dont Facebook et Twitter pour annoncer la sortie d'un nouvel album. Ne pas en parler pour en parler. C'est magique et innovateur. Comme dans le bon vieux temps! Quel bon coup de marketing de la part du groupe rock expérimental.

Nous n'avons pas besoin de Facebook et de Twitter pour être heureux. La preuve est là. Nous sommes en train de se détruire. La communication passe presque entièrement par nos téléphones et ordinateurs. C'est triste.

Je ne dis pas de cesser totalement d'utiliser les réseaux sociaux. Nous avons évolué et si nous ne voulons pas être l'exclu, nous devons faire partie de la masse, mais il y a un juste milieu.  Je crois juste que lors d'un souper entre amis, à un concert, en voyage,  etc. Nous sommes capables de ranger notre téléphone une heure ou deux et  vivre tout simplement. Pourquoi toujours dire à Facebook ce qu'on fait? Ça sert à quoi?

C'est de ta ma faute si je perds une heure de ma vie avant de me coucher à regarder tes photos de ta vie plus cool que la mienne. Cesse s'il-te-plaît. Pour mon bien-être et celui de la société.

#JeSuisUnImbécile

(Suivez-moi sur Facebook!)

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter