Occupation Double: Catherine et Andrew ont failli s'éliminer eux-mêmes - Narcity

Occupation Double: Catherine et Andrew ont failli s'éliminer eux-mêmes

Catherine et Andrew sont très surpris d'avoir remporté Occupation Double.

Hier, c'était la grande finale d'Occupation Double Grèce. Alors que la finale de l'année dernière en a surpris plusieurs puisque c'est un couple d'amis qui a été nommé grand gagnant, celle de 2018 était assez prévisible. En fait, elle était prévisible pour tout le monde, sauf les 6 finalistes qui n'avaient aucune idée de ce qui se passait dans la « vraie vie », celle qu'ils ne connaissaient plus depuis septembre.

À lire aussi: Occupation Double: Catherine et Andrew gagnent, et personne n'est surpris

Aujourd'hui, j'ai donc eu la chance de m'entretenir avec le couple grand gagnant, celui de Catherine et Andrew, afin de connaître leurs impressions sur leur victoire, mais aussi sur toute l'aventure.  

@od_officielembedded via  

Du côté du Québec, ça fait un mois qu'on savait que le Québec voulait voir Maude et Jo ou vous deux grands gagnants. Après l'élimination de Maude et Jo, on s'attendait à une victoire très prévisible. Vous doutiez-vous de cela dans les maisons?

Catherine: « Non, on ne savait vraiment pas. On était tellement tous dans la maison à penser Pézie et Oli... On a toujours dit qu'on avait 33% de chances de gagner rendus à la fin, mais on ne pensait pas qu'on était autant appréciés. Nous ,on pensait être reculés. On pensait qu'on était en background. »

Andrew: « Le fait de ne jamais être dans le « drama » on avait l'impression d'être moins présents dans l'histoire. »

Vous arrivez de 3 semaines 24/24 sans caméras. Comment ça s'est passé entre vous ? 

Catherine:  « Sérieusement, ça s'est tellement bien passé entre nous, dans le sens que moi dans ma tête j'ai écouté les émissions et dans ma tête je n'étais pas si bien. Je ne comprenais pas ce qu'il venait d'arriver, And était toujours là pour m'écouter dans tous mes états de 6h le soir à 4h le matin, tout le temps, tout le temps. Ça n'a pas été des parfaits moments mais j'ai réalisé qu'il est là pour moi all the way. Même moi j'aurais dit: « ben voyons Cath débuzz ». Mais c'était pas mal le choc de réaliser que j'avais fait OD.  »

Où en êtes-vous maintenant? 

Catherine:  « Mais là, OD ça a fini hier! Nous, le seul point - je parle-tu trop loup (adressé à Andrew) - parce que, notre seul point c'est: j'veux une date avant. Tsé je ne veux pas nous étiqueter couple, je ne veux pas vendre un couple, j'ne veux pas vendre le rêve. On l'a vécu ensemble le rêve pendant 12 semaines. J'ai hâte d'aller au resto, genre, à la maison, avec ses amis avec mes amis. J'suis all in, tu comprends? J'ai le goût de dire que c'est mon chum quand je vais avoir confirmé que dans la vie c'est mon chum et pas juste dans le rêve d'OD.  »

Andrew, as-tu peur de devoir partager Peach avec Alanis?

Andrew: « Pas du tout! Elle m'en a tellement parlé pendant l'émission que je savais que c'était un « package deal ». Elles viennent en équipe de deux, et de la façon qu'elle me parle d'Alanis ça a l'air d'une personne aussi incroyable que Catherine et je suis sûr qu'on va bien s'entendre. »

Catherine: « Awnn. Wow. »

Avez-vous pris le temps, dans les dernières semaines, de parler de la distance qui sépare votre couple. Avez-vous un plan de match?

Catherine: « Pas vraiment. Mais, mettons, moi Québec c'est ma ville préférée. J'y vais déjà 5 fois par année de mon plein gré parce que j'ai des amis là-bas. Fak, comme, je ne le vois pas comme un obstacle. And ne sait pas trop il veut vivre où, moi ma première étape en revenant c'est de me trouver un appart. On en a pas parlé, mais on sait que c'est dans les projets de se rapprocher.  »

Andrew: « Et moi, la distance, ça ne me fait pas peur pantoute. Toute ma famille est en Gaspésie, je suis habitué à la distance et ce n’est pas quelque chose qui me stress. »

Quels sont vos projets professionnels ? Allez-vous tous deux retourner à l’hôpital dès ce mois-ci ?

Catherine: « C'est drôle, on est justement en train d'en parler avec des gens d'ici, et je pense que les deux on a clarifié le fait qu'on veut retourner à l'hôpital et on veut travailler. On veut des beaux projets à l'extérieur mais on veut continuer dans nos professions. C'était souvent dans nos discussions comment on aimait nos emplois et comment le système de la santé en ce moment c'est moyen, mais on veut continuer là-dedans et peut-être même raviver ça parce qu'il manque des infirmières et infirmiers et c'est important d'être là. »

Andrew: « Très bien dit. »

Est-ce que le fait de visionner les épisodes a changé votre perception? 

Catherine:  « Je trouve ça un peu plate qu'Andrew ait passé pour le stratégique. Ce qu'on ne voit pas dans les émissions, c'est qu'à chaque fois que je n'étais pas bien, Andrew me disait: « Cath, veut-tu qu'on s'en aille? On s'est trouvé, on s'en fout! ». Je veux dire, nous, la journée où on a été sauvés pour Hawaï, les deux on était un peu à bout parce que nous on faisait juste parler du drama...Mais, je savais qu'il n'était pas stratégique parce que cette journée-là on s'était dit que s'il y a quoi que ce soit on s'en va. Andrew l'avait dit aux gars si c'est une élimination, je mets Cath et moi dans l'enveloppe. On était un peu à bout. On n'était pas stratégique et je trouve ça plate que ça ait passé de même. » 

« Chaque phrase qu'il a dit, soit que tout le monde le pensait et ne le disait pas selon moi, ou que, sinon il y avait des histoires qui n'avaient pas été montrées qui expliquaient la phrase. C'est sur qu'il a dit des phrases que mettons je n'aurais pas dites , mais il m'a pas joué moi. Et nous c'était vrai, donc c'est correct. »

Et toi Andrew, c'est quoi ton opinion? Es-tu déçu de comment tu as été montré?

Andrew: « Quand j'ai écouté les émissions, j'ai eu une bonne claque dans la face et je me suis renfermé sur moi-même. C'est le seul moment de l'aventure où j'ai eu un bon break down. Ce n’est pas tant ce qu'on voyait, mais plutôt ce qu'on ne voyait pas. J'ai toujours été voir tout le monde pour savoir c'était quoi leurs opinions, j'y allais toujours avec le groupe. Je l'ai toujours dit aux gars aussi, si le choix logique que tout le monde voit c'est de me mettre moi-même dans une enveloppe je vais le faire. C'est ces moments-là qu'on ne voit pas qui me dérangent parce que oui j'ai joué au jeu d'OD mais jamais avec les émotions des gens et encore moins avec Catherine. S’il y a une chose qui m'a blessé en voyant les émissions c'est que j'avais l'air de jouer les gens, et s’il y a une chose que je n’ai pas faite, c'est ça. J'étais un peu déçu en voyant ça. » 

Parlant de game, les téléspectateurs ont reproché à la production de protéger Renaud parce qu'il faisait le show. L'avez-vous senti dans les maisons?

Catherine: «Eum....Non...eum, j'ai l'impression que les twists...Eeee. J'ai le goût de m'abstenir de tout commentaire pour cette question. (rires) Les twists étaient bien placés, et je pense que les gens qui devaient se rendre en finale se sont rendus en finale. J'pense que le Renaud Show avait sa place en finale.»

Qui avez-vous hâte de voir, et qui n'avez vous pas hâte de voir à l'heure de vérité?

Catherine: «Wow, c'est complètement savage (rires)...Pour vrai j'ai hâte de tous les voir. On l'a pas vu dans l'émission mais chaque exclu qu'on a vu dans la vidéo reçue à Hawaï a dit qu'il votait pour nous. J'ai hâte de les serrer dans mes bras parce qu'on a eu beaucoup de positif. »

 

 

Partager sur Facebook