J’me rappelle au secondaire, quand j’allais chez mon chum et que je disais à peine bonjour à ses parents. J’me pressais quasiment d’enlever mes souliers pour pouvoir descendre au sous-sol et éviter toute interaction avec eux. Et oui, aujourd’hui quand j’y pense, je cringe. Un beau cocktail de malaises, gêne et manque de manières. Yum.


À lire aussi:

Heureusement (ou peut-être pas), ces années de jeunesse sont derrière moi, pas très loin, mais néanmoins derrière. J’aime me mentir et croire que je suis maintenant une adulte responsable, qui, de temps à autres, doit participer à des obligations sociales stressantes. Dont, par exemple, la rencontre des parents de mes nouvelles fréquentations-bientôt-chums.

Alors si toi aussi tu t’ennuies du temps que courrir au sous-sol dans la chambre à l’envers de ton chum pour éviter les parents, c’était pardonnable, et que tu t’apprêtes à être une vraie adulte face à la situation, j’ai des p’tits don’t pour te donner un coup de pouce.


1. Arriver en retard

Arriver en retard, c’est simplement un manque de respect. Mettons qu’ils ne t’ont pas encore rencontrée, et ils t’aiment déjà pas gros.


2. Être lèche-cul

C’est si transparent! Oui, c’est bien de complimenter, mais avec modération SVP. Trop complimenter va seulement leur taper sur les nerfs, et en plus tu passes pour une fille fake. Rappelle-toi, tu sors avec ton chum, pas ses parents.


3. Parler de tes ex

Pense à la rencontre des parents de ton chum comme une première date. Tu parles de tes ex en première date? J’vais assumer que non puisque vous en avez évidemment eu une deuxième. La dernière chose que les parents de ton chum veulent entendre, c’est toi parler de tes anciennes flammes qui ne font plus partie de ta vie.


4. Faire une critique (même si elle est indirecte) sur l’éducation de ton chum

Il n’y a rien de plus offusquant pour un parent. C’est une attaque à leur habilité à éduquer un enfant, la chose à laquelle ils ont dédié leur vie entière. Pire move à faire.


5. Ne pas offrir ton aide

Ceci s’adresse à celles qui vont au typique « souper chez les beaux-parents » pour la première rencontre. Oui t’es l’invitée, mais non, attends pas de te faire servir. Tu vas paraitre pour une lâche, et la première impression est la plus importante!


6. Les appeler par leur prénom et les tutoyer

Les appeler par leur prénom et les tutoyer, c’est un gros non! Messieurs, madame, vous, s’il-vous-plaît, merci : voilà comment on s’adresse aux parents de notre chum. Ils risquent de demander de les tutoyer et de les appeler par leurs prénoms, mais ça doit venir d’eux.


7. Être sur ton cell

Peu importe la situation sociale dans laquelle tu es, c’est impoli d’avoir constamment le nez dans ton cell. Rencontrer ses parents n’est pas une exception.


8. Refuser de manger leur bouffe

Bon, si t’es allergique au saumon et on t’en sert, j’te dis pas d’en manger et de te ramasser à l’hôpital. Mais si c’est un simple caprice et tu laisses ton assiette pleine, que ce soit au resto au chez ses parents, c’est un manque de respect.


9. Parler de sexe

Ton chum pour toi c’est ton chum, mais pour ses parents, c’est leur bébé. Ils savent bien qu’une relation d’adulte vient avec de l’intimité physique, mais pas besoin de leur rappeler que ça s’applique à leur bébé aussi.


10. Parler de mariage ou d’enfants

Pour une première rencontre, c’est trop et trop tôt. Ils connaissent à peine ton nom, ne leur dit pas qu’ils devront en apprendre 5 autres parce que c’est le nombre de p’tits que tu veux.


11. T’habiller comme si tu sortais au bar

Même si ton chum aime bien ta petite robe noire, cette robe dois rester pour des sorties de bars. J’te dis pas d’arriver en col-roulé, jupe en dessous des genoux avec collants opaques, mais un peu de classe t’aidera à faire bonne impression.


12. Être trop affectif

Il existe un juste milieu entre excessivement coller son chum, ou faire comme si vous ne vous étiez jamais tenus la main. En tant qu’étrangère qu’ils n’ont jamais vue auparavant, te voir coller et bécoter leur fils sans arrêt peut les mettre un peu mal à l’aise.


13. Arriver les mains vides

Une bouteille de vin, un dessert, un savon de salle de bain, peu importe : n’arrive pas les mains vides. Ce n’est pas une obligation, mais c’est une gentillesse qui peut te donner un p’tit plus à leurs yeux.


14. S’impliquer dans les chicanes/débats de famille

En tant que « blonde », tu peux évidemment conseiller ton chum sur des problèmes de famille, mais dans votre intimité. Dire ton mot dans les chicanes ou les débats personnels, c’est mettre ton nez où il n’a pas d’affaire, et très déplacé.


15. Ne semble pas pressée de partir, mais ne colle pas

Tu ne veux pas passer pour la fille qui n’attend que l’opportunité de crisser son camp, ni celle qui ne partira jamais. Fie-toi sur ton chum pour un bon timing entre les deux : il connait ses parents bien plus que toi.


16. Ne sois pas dépendante de la présence de ton chum

Ici, je ne parle pas de dépendance affective, mais bien de dépendance sociale. N’aies pas peur de commencer une conversation avec sa mère, même si ton chum est parti dans le garage avec son père pour un bout. J’te l’donne. C’est intimidant et stressant, mais c’est la seule manière d’apprendre à les connaître.


À lire aussi:

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications