T'étais surpris qu'elle s'attache, mais t'as tout fait pour que ça arrive - Narcity

T'étais surpris qu'elle s'attache, mais t'as tout fait pour que ça arrive

Comme si tu ne l'avais pas vu venir...

Les fréquentations, c'est si instable. C’est beaucoup de questionnement sur ce qu'on est versus ce qu'on n’est pas, sur ce qu’on ressent versus ce que l’autre ressent. On s’attache, chacun à un rythme différent, et le risque que la différence devienne trop grande nous expose à une fin potentiellement déchirante. Alors on navigue, dans l’incertitude. 

Et cette incertitude, avec toute l’imprévisibilité et l’angoisse qui l’accompagne, elle peut nous faire perdre le fil. On est trop étourdi par les questions et la fébrilité du début pour se rappeler que ce n’est pas tout le monde qui a les mêmes intentions. Alors ceci est pour toi, toi qui a déjà tout fait pour qu’une fille s’attache, mais qui a prétendu être surpris quand t’as appris qu’elle l’était. 


Via @emelysnchez


À lire aussi:


Tu lui faisais des promesses, des confidences que tu disais ne faire à personne d’autre. Mais t’avais toujours une main avec les doigts croisés en arrière du dos. Et elle qui se perdait toujours dans tes yeux, elle n’a jamais pensé regarder derrière toi. 

Tu lui donnais l'impression d'être folle. Ses émotions avaient, selon toi, pris le dessus sans indication que tu partageais les mêmes. Et elle te croyait. Tu lui disais qu’elle s’était monté un bateau, et que tu n’avais jamais fait de promesse d’embarquement. Et encore une fois, elle te croyait. Tu avais tous les outils pour manipuler la situation, et lui passer le blâme a été ton plan d'action.


Via @sophialykke


Quand t’as su qu’elle tenait à toi, tu t’es débarrassé de toutes responsabilités. Dans ta tête, ce n’était pas de ta faute. Mais devine quoi, les humains, on ne s’attache pas pour rien.  Alors, toi qui disais que tu y étais pour rien, bullshit

Tu agissais comme si son attachement envers toi était une révélation, une éventualité que t’aurais jamais envisagée. T’étais tout surpris. Mais l’étais-tu vraiment? C’est comme si t’avais laissé le bain couler en partant le matin, et puis que t’étais revenu le soir, incapable de comprendre pourquoi l’eau avait débordé. 


Via @Coociedreams


À lire aussi:


Mais sans trop de blessures, tu t’en es sorti. Une chance pour toi, vous n’étiez qu’une fréquentation. Un beau juste milieu entre « je t’apprécie » mais « je ne te dois rien ». Alors tu ne lui devais rien. T’as joué la victime; le pauvre gars qui n’as pas pu empêcher cette fille de s’attacher à lui. Mais entre toi et elle, vous savez très bien ce qui s’est réellement passé. 

La vraie histoire, c’est un gars qui a tout fait pour que la fille s’attache. Les belles paroles, les gestes attentionnés, les promesses de bonheur, qui envahissaient les conversations. Elle s’est laissé charmer, et il a profité de ses émotions pour collectionner les bénéfices. Et lorsque ses émotions se sont finalement verbalisées, qu’il devait les affronter, il s'est sauvé. Il a pris la route la plus facile; il a agi tout surpris qu’elle se soit attachée.

Partager sur Facebook

Poursuis ta lecture

Recommended for you

Sophie R. Meyer Mon p’tit chez moi c’est Québec et mon amour pour cette ville est inconditionnel, mais je vie maintenant sur la 40 à faire Montréal-Québec pour l'uni. Je suis fascinée par le pouvoir indescriptible qu’a l’amour sur les humains, et son habileté d’être à la fois incontrôlable alors qu’il contrôle tout. Les cafés et avoir le piton collé, c'est minimum 4 fois par jours. Je suis pas très artistic mais j'aime me faire accroire que j'le suis 👉 @sophierm2