Une chance qu'on est jamais devenu officiel

Quand t'as l'impression d'être attiré que par l'impossible

J’ai toujours pensé que les relations suivaient des étapes préétablies. La rencontre, le flirt, les dates, la fréquentation, puis le couple. Que l’investissement qu’on apportait, qu’il soit sous forme de temps ou d’émotions, allait mener à quelque chose. Quelque chose de merveilleux qui allait récompenser tous nos efforts. Mais t’es bien la preuve que ce n’est pas l’cas.

J’me sens comme si j’avais pas l’droit d’être aussi bouleversée que j’le suis, parce que dans l’fond, moi pis toi, on n’a jamais été officiels. On survoltait l’amitié et l’amour, se balançant d’un bord pis de l’autre tout dépendant du jour. Et moi, j’ai l’mal de cœur facile. Pis mon Dieu que j’ai eu mal au cœur à bord du manège d’émotions que tu m’as fait vivre.


À lire aussi:


Via @charlinedbs


J’sais que tu t’attends à un genre de vomi verbal qui remercie l’bon Dieu de nous avoir arrêtés avant qu’on essaye vraiment. Parce que « t’es un piment pis j’me rends enfin compte que j’mérite mieux qu’toi » mais non, c’est pas l’cas.

Parce que t’sé bé, j’suis difficile quand ça en vient à l’amour. J’aime mieux rester célibataire que m’embarquer avec n’importe qui. Pis j’aime mieux rester célibataire que m’embarquer avec un crime de bon gars, si c’est tout ce qu’il est. Tu sais comment j’les aime; si y m’donne pas l’goût de m’arracher la tête toutes les 2 minutes, next please!

Peut-être que dans l’fond, j’suis attirée par le chaos. Que j’suis seulement intéressée par ce qui semble impossible, ou même malsain. En tous cas, j’me dis que y’a des choses bien pires auxquelles j’pourrais être accro.

C’que j’essaye de t'dire, c’est que si j’t’ai choisi, c’est parce que t’es un des rares qui m’faisait vibrer. Vibrer à un point tel qu’après seulement quelques mois de fréquentation, j’me suis retrouvée sur l’dos, incapable de t’dire quand est-ce que j’allais avoir la force d’me relever.


Via @indomitable_will_to_live


Un cœur brisé, c’est rien comparé à mon corps entier qui semble cassé en mille morceaux. Une peine d’amour, c’est rien comparé à mes yeux trop sous l’choc pour verser une larme.

Alors bé, pour mon bien-être, une chance qu’on est jamais devenus officiels. J’pense pas, qu’après 1 an, ou 2 ans, ou peu importe le temps que notre couple ait survécu, que j’aurais vu la lumière au bout du tunnel après notre rupture.


À lire aussi:


J’pense pas non plus que j’suis prête à t’haïr. Parce que c’est ça, rompre quand t’es même pas en couple. C’est vivre avec une incertitude constante sur « ce qui aurait pu être ». Un questionnement sans fin sur ce qu’on a « peut-être passé à côté de ». Rompre sans avoir été en couple, c’est pas haïr l’autre, c’est tout simplement pas avoir eu la chance de s’aimer réellement.


Via @iachikmiachik


J’veux jamais en venir à ce que seul entendre ton nom soit assez pour me faire sortir d’la boucane des oreilles. Et c’est c’qui se serait passé, si on était devenus officiels. Les promesses d’amour auraient été trahies, de mon côté ou du tien (j’pas mieux qu’toi, j’suis bien au courant), et on se serait haïs. J’t’en aurais voulu, j’m’en serais voulu, et tu serais devenu un chapitre dans ma vie que j’aurais sans cesse tenté d’arracher les pages.

Aujourd’hui, on ne survole plus entre l’amitié et l’amour, j’ai plus mal au cœur, et j’pense toujours pas qu’t’es un piment et que j’mérite mieux. J’suis bien dans mes fréquentations qui ne mènent à rien (même si aucune ne t’accote), t’es bien avec les filles que tu fréquentes sans jamais devenir officiel, et on est bien à pas s’haïr. Pour le questionnement de s’qu’on aurait pu être, va savoir si un jour on pourra y répondre.


À lire aussi:

Partager sur Facebook

Poursuis ta lecture

On te recommande

Sophie R. Meyer Mon p’tit chez moi c’est Québec et mon amour pour cette ville est inconditionnel, mais je vie maintenant sur la 40 à faire Montréal-Québec pour l'uni. Je suis fascinée par le pouvoir indescriptible qu’a l’amour sur les humains, et son habileté d’être à la fois incontrôlable alors qu’il contrôle tout. Les cafés et avoir le piton collé, c'est minimum 4 fois par jours. Je suis pas très artistic mais j'aime me faire accroire que j'le suis 👉 @sophierm2