Dans un élan de défi envers moi-même, j'ai décidé d'essayer un menu végétarien. Pas pour vouloir embarquer dans le bateau d'être végétarienne et le crier à tout le monde chaque fois que l'occasion se présente ni pour être «à mode». Non, je voulais juste voir si j'allais trouver ça facile ou si j'allais manquer de quelque chose. Vu que je ne mange pas vraiment de viande à la base, je me demandais surtout si je serais capable de ne plus en consommer du tout.

Pour faire court quand je dis que je ne mange pas vraiment de viande c'est que je ne suis pas du tout fan de viande rouge. Je suis en appartement depuis 5 ans et je peux compter sur mes doigts le nombre de fois que j'en ai acheté. Je préfère de loin le poisson et, de temps en temps, du poulet. Sinon, mon dada côté viande c'est clairement les charcuteries et les cretons. ÇA, je savais d'avance que ça allait être difficile. Bon, encore là je ne faisais pas ça pour devenir 100% végé, juste que j'avais envie de voir si ça allait être si compliqué que ça pour moi de remplacer certains aliments.

J'ai découvert d'autres aliments

Cette semaine-là, au début, je m'étais dédié corps et âme aux salades et aux pâtes. Finalement je me suis vite tannée de pas pouvoir pimper mes pâtes avec des morceaux de saucisses, mais j'ai trouvé de belles alternatives. Les légumes au four, la tartinade de tofu, les nouilles de zucchini, le faux poulet, j'me suis vraiment régalée finalement et j'ai relevée le défi haut la main!


Au restaurant, c'est pas évident

Dans le fond oui, y'a beaucoup d'options végétariennes (ça dépend à quel endroit par contre) mais j'avais moyennement la volonté de prendre un choix végé. Dans mon cas, j'avais seulement supprimé la viande de mon alimentation alors je pouvais me tourner vers le poisson, mais l'attirance vers un plat de pâtes avec du prosciutto était intense. À noter que les options végés dans les fast food sont à peu près inexistantes donc, finalement, impossible de résister à un trio McCroquettes (je l'ai pas fait mais la semaine d'après par exemple..!)


Je suis sensible à la cruauté envers les animaux

Même si suite à cette semaine-là je n'ai pas choisi de demeurer végétarienne, ça ne veut pas dire que je ne suis pas sensible aux animaux! Je comprends très bien que la p'tite cuisse de poulet dans mon assiette à pas eu la vie facile, mais personnellement je ne suis pas prête à faire un trait sur les choses que j'aime manger. Je n'ai jamais eu de problèmes avec l'alimentation et je ne voudrais pas en avoir non plus. Dans le genre que si j'ai vraiment envie de manger du chocolat et que je m'abstiens, le jour où je vais pouvoir en manger je vais me gaver solidement, on est d'accord? Je me dis que c'est pareil si j'ai vraiment envie d'une bonne raclette avec 8 choix de charcuteries et que je m'empêche. Un jour, je vais juste flancher pis ce sera pas beau.


J'ai décidé de restreindre ma consommation de viande

Puisque je ne suis pas admise dans la clique des 100% végé, j'ai tout de même décidé de réduire ma consommation. Disons qu'au lieu de manger des cretons tout les matins j'en mange seulement la fin de semaine. J'me dis que je fais au moins ma part dans cette situation et j'en suis pleinement consciente.


Je respecte énormément les végé/vegan

À travers ce parcours, j'ai lu pas mal à ce sujet. En premier lieu, je me suis rendu compte que je respectais énormément les végétariens qui ont trouvés de superbes alternatives pour bien manger sans que ce soit toujours la même maudite affaire (des salades pis des pâtes plates toute ma vie non merci!). Je respecte encore plus les végétaliens qui eux, ne consomment rien qui provient d'un animal donc autrement dit lait, fromage, oeufs et autres dérivés. Juste pour le fromage je serais incapable de faire le move. Respect la gang.


Suis-nous sur Snapchat : narcityquebec

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications