J'arrive de l'Inde. Genre il y a quelques heures seulement que je suis de retour au pays. Avant de partir, je me suis préparée. J'ai lu des livres de voyage, j'ai fureté sur Google (search, photo, map), je me suis attaquée aux blogues, j'ai regardé la météo, j'ai parlé avec des amis qui y sont allés, etc.

Une chose qui revenait souvent dans les blogues c'est : t'es pas prêt. Sérieusement, j'y ai pas cru. Je me suis dit que c'était quelqu'un qui est pas habitué au dépaysement et au choc culturel qui a écrit ça, c'est certain. Je pouvais pas plus me mettre le doigt dans l'oeil.

via @india

L'Inde, c'est overwhelming. Si tu as la chance d'y aller, vas-y, c'est beau, mais c'est aussi frustrant comme pays. Tu vas aimer et tu vas pas aimer en même temps. Et tu peux pas savoir ni comprendre tant que tu n'y as pas mis les pieds.

via @india

Si c'est justement dans tes plans de voyage, je vais essayer de t'aider à te préparer pour survivre à l'Inde et démentir peut-être certains blogues qui ne sont plus à jour.
 

Clique ici pour le transport, la géographie et l'itinaire

Clique ici pour la chaleur et l'habillement

Clique ici pour la culture
 

Pour le transport, clique sur « Next ».


Le transport, la géographie et l'itinéraire

via @zafrushdie

L'Inde, c'est un pays IMMENSE. À moins d'avoir genre au moins 2 mois de vacances, c'est impossible de tout voir. Va falloir que tu fasses des choix.

Déjà, le nord et le sud du pays sont très différents. Au Nord, près de la frontière du Tibet et du Népal, il y a la chaîne de montagnes de l'Himalaya. Puis, c'est le désert qui prédomine. L'état du Rajasthan est plus l'Inde tel qu'on le connaît et l'imagine. Puis, plus au Sud, il y a des plages. Goa en est la station balnéaire de prédilection. Encore plus au Sud, au Kerala, le paysage verdoyant est sillonné de montagnes et rivières.

via @india

via @audrey_croteau_

via @audrey_croteau_

Te monter un itinéraire ne sera pas facile. Sache que c'est big et que ça prend bien du temps de passer d'une ville à l'autre.

Voici tes choix : avion, train, bus, taxi, chauffeur privé, tuk-tuk, Uber, et ultimement, location d'une auto, d'une moto, d'un vélo, ou à pied.

Les routes sont cahoteuses. Je te recommande surtout pas de conduire toi-même. Je me demande même sincèrement s'il existe des lois routières! Les routes ont trois voies, mais les autos roulent à cinq de large! Les lumières rouges? Une option. Les ronds-points? La mort. Les flasheurs? Remplacés par les coups de klaxon. Ils empruntent parfois même des voies en sens inverse! J'ai essayé de traverser une intersection à pied et j'ai manqué mourir 10 fois, même si la lumière piétonnière était verte...

via @jm.ntks

Dans les villes, tu peux aisément te promener en taxi et tuk tuk, mais fait attention, les conducteurs vont essayer de te crosser. Anecdote : on voulait un taxi pour nous amener à l'aéroport. Il nous demande 1200 roupies. (Comme on avait déjà pris le taxi de Mumbai jusqu'à l'aéroport, on savait que ça coûtait pas ça.) On lui dit qu'on n'a que 800 roupies (ce qui était vrai et c'est ce que ça vaut anyway). Il accepte. Il y avait beaucoup de trafic sur la route, alors, une fois arrivé, il dit (dans un anglais quasi incompréhensible) : « Traffic. More time. 1200 roupies. » Il voulait nous charger plus, le mautadit!

Les trains et les autobus, c'est jampack là-dedans. Ça passerait pas le code de sécurité québécois! Si tu te sens d'attaque, c'est un bon moyen de voyager pas cher (et de nuit pour ne rien manquer de l'Inde), mais ça prend du temps, de la patience et aucune bulle. Une amie s'est fait mettre un bébé dans les bras tout le long du voyage en train! Mais bon, c'est une expérience à vivre!

Je recommande fortement le chauffeur. Ils sont super. En tout cas, celui que j'ai eu était une perle. Il allait toujours nous porter à la porte de nos auberges, même lorsque l'auto ne s'y rendait pas, pour qu'on n’ait pas à se promener en ville avec nos valises ou qu'on se perde ou marche dans des ruelles louches et dangereuses. Il connaît les spots à visiter et les temps de route, donc il a pris en charge notre itinéraire dans des temps plus réels selon nos demandes. Il nous a amenés dans des temples qu'on n’avait même pas idée existaient. Il nous conseillait sur quoi faire et éviter, et nous parlait de l'histoire et la culture du pays.

via @pic_promotion

Pour tout savoir sur la chaleur et l'habillement, clique sur « Next ».


La chaleur

Il fait chaud. Très chaud. Je ne me suis pas aidée en partant en mai, car c'est le mois le plus chaud de l'année. En passant, oublie ça aller en Inde pendant nos étés, car c'est la mousson là-bas et il mouille pas à peu près! Les orages font peur (et même tuent). Aussi, en organisant tes valises, considère qu'en montagnes, c'est plus tempéré.

Il a fait 45°C. Température ressentie 50, voire 55, donc il fait genre +1000! T'as même pas idée comment c'est dur de respirer et de bouger dehors à cette chaleur, c'est dur d'en profiter à fond. Souvent on se trouvait à prendre la route en après-midi dans la fourgonnette avec air conditionné pour passer à travers nos journées. Je te jure, c'est rough pas à peu près. 

L'habillement

via @shmruthi

Sur les blogues, ça dit que tu dois te couvrir. C'est sûr que, dans leur culture, les jambes sont toujours cachées, de même que les épaules et le décolleté. Mais les gens sont habitués aux touristes. Tu te feras peut-être regarder si tu portes une petite camisole légère et des shorts, mais à part ça, ça va. C'est sûr que j'ai préféré ne pas trop provoquer (je restais toujours très décente, mais de toute façon je préférais couvrir plus de peau pour pas brûler) et je me promenais jamais dans des racoins où ma sécurité était mise à l'épreuve. Par contre, il y a certains temples où tu dois te couvrir les épaules et les cheveux. Amène-toi un foulard, il deviendra ton meilleur ami.

D'un autre côté, si tu vas te promener dans des villages isolés en campagne, là, les femmes blanches (et si t'es blonde en plus), c'est du jamais vu. Là-bas, c'est sûr que tu peux pas te promener à ta guise habillée comme tu veux.

via @audrey_croteau_

Pour en savoir plus sur la culture, clique sur « Next ».


La culture

via @audrey_croteau_

Je ne me suis jamais fait autant harceler de ma vie. Sans surprise, on n'arrêtait pas de se faire achaler par tous les marchands pour qu'on achète leurs gugusses. En passant, on était en basse saison, mais je ne crois pas que ça aurait changé grand-chose de ce côté-là d'être en saison touristique. (Par contre, c'est bon à savoir, car certaines choses étaient fermées pour cette raison.)

Mais le plus grand harcèlement vécu, c'est les demandes de photos. Il doit y avoir sur le net autant de selfies de moi avec des Indiens que de photos du Taj Mahal! On était ben exotique là-bas. Mais tu vas devoir apprendre à dire non, car sinon il y a un attroupement qui se crée autour de toi et tu te retrouves à te faire prendre en photo pendant 1h au lieu de visiter le palace où tu te trouves.

via @spicemadam

Ensuite, il y a les odeurs. Beaucoup de villes ont plus de 20 millions d'habitants. Et il n'y a aucune poubelle. Ils jettent leurs déchets dehors, de même, et les font brûler une fois de temps en temps. Et c'est normal pour eux de faire caca dans la rue! Avec le mélange d'animaux, d'ordures, de pipi et de déjections humaines et animales chauffées par le soleil, je te l’aise imaginer...

La notion d'hygiène et de respect est très différente de la nôtre aussi. Malheureusement, ça sent beaucoup le swing et les épices par-dessus tout ça. Avec tout ce monde, les gens n'ont pas de bulles et se tiennent parfois trop près de toi. Finalement, ils ne savent pas faire une file (pourquoi on appelle ça une file indienne alors?!), poussent, dépassent et ne laisse pas passer, crachent et reniflent bruyamment. Ça sonne pas bien de même, mais c'est juste qu'il faut apprendre à passer par-dessus tout ça pour découvrir des gens très gentils, ouverts et aidants.

Et c'est sans parler de la pauvreté (et de la richesse), de la bouffe (lourde et épicée) et de la barrière de la langue. Mais le plus dur c'est définitivement la chaleur insupportable et le manque d'autonomie. Malgré tout, l'Inde a de magnifiques paysages, temples et monuments à explorer. Ça vaut la peine d'y aller!

via @insta_jodhpur

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter