Figuratives, abstraites ou mélangeant joliment les deux styles, les murales montréalaises ponctuent les quartiers partout sur l'île. Sur le site de la Ville, on te donne accès à un répertoire, comptant plus de 200 de ces oeuvres de rue. Voilà de quoi meubler ta prochaine balade dans ton quartier, tout en respectant les règles strictes de distanciation sociale.

La métropole québécoise n'a rien à envier à ses consoeurs américaines ou européennes. Avec les années, elle est devenue une destination de choix pour les artistes urbains ou les amateurs de murales.

Dans la foulée, est apparu il y a quelque temps le Festival MURAL, qui souhaite démocratiser l'art urbain. Et des compagnies touristiques proposent même des visites guidées de la ville sur le thème des murales.

À travers les centaines d'oeuvres, facile de se perdre et dur de choisir un itinéraire parmi ce vaste éventail. Il y en a pour tous les goûts, assurément.

Si certaines sont déjà passées à l'histoire, comme celles de Leonard Cohen, d'autres, plus discrètes, demandent un peu plus d'efforts avant de se dévoiler.

Sache qu'en plus de te fournir une photo de la murale, le site de la Ville te donne accès à son emplacement exact, au nom de l'artiste derrière ainsi qu'à sa date de création.

Les murales sont une façon pour les artistes de se réapproprier à la fois l'art et la ville. À toi de suivre leurs traces et de découvrir ce qu'ils ont peint pour toi dans ce musée à ciel ouvert.

De façon à non seulement respecter la distanciation sociale, mais également l'idée de ne pas sortir inutilement de son quartier, notre liste contient des murales des quatre coins de la ville.

Rivière-des-Prairies

Adresse : 7800, rue Jacques Rousseau

Pourquoi tu dois y aller : Réalisée en 2013 par Carlito Dalceggio, cette fresque expose une thématique autochtone, récurrente chez cet artiste de Montréal qui se dit « citoyen du monde et nomade des temps modernes ».


Centre-Sud

Adresse : coin des rues Ontario Est et Hogan

Pourquoi tu dois y aller : Tu as sûrement déjà remarqué les nombreuses murales en céramique de l'artiste Laurent Gascon qui tapissent plusieurs coins de la rue Ontario. Ses oeuvres rendent toutes hommage à des monuments de la culture québécoise, comme la chanteuse engagée Pauline Julien.


Côte-des-Neiges

Adresse : 3518, rue Lacombe

Pourquoi tu dois y aller : Peinte en 2013 par trois protégés de l'agence A'Shop, Dodo Ose, Earth Crusher et Zek One, cette murale située tout près de la station Côte-des-Neiges montre, en un seul dessin, plusieurs icônes de la ville. La neige, l'oratoire, l'écureuil !


Saint-Laurent

Adresse : 1320, rue du Collège

Pourquoi tu dois y aller : D'un jaune éclatant, cette murale réalisée en 2015 est tellement puissante. Devant elle, on ressent toute la force de la chute du personnage, propulsé vers l'arrière. Engloutie se trouve tout près du Collège Saint-Laurent, où l'artiste a d'ailleurs étudié la peinture.


Villeray

Adresse : 1800, rue Jarry Est (coin Papineau)

Pourquoi tu dois y aller : Comme tout droit sortis d'un jeu vidéo, les deux personnages se percutent de plein fouet et en plein visage. L'artiste français met souvent en scène des enfants sans montrer leurs traits, comme il l'a fait ici en 2015.


Parc-Extension

Adresse : 7060, avenue Bloomfield

Pourquoi tu dois y aller : Il s'agit de la toute première murale montréalaise de l'artiste d'origine colombienne Julian Palma. Elle illustre « la rencontre des cultures », un thème affectionné par l'artiste et qui transpire d'ailleurs du quartier où elle se trouve.


Rosemont

Adresse : 4903, boul. Rosemont (dans la ruelle)

Pourquoi tu dois y aller : L'artiste peintre québécoise Sophie Wilkins a marqué cette ruelle de Rosemont en 2015. Choisissant souvent des personnages féminins qu'elle place habilement devant un décor d'inspiration Art nouveau, l'artiste a ici donné toute la place aux enfants, rois des ruelles de Montréal.


Hochelaga

Adresse : 3562, rue Sainte-Catherine Est

Pourquoi tu dois y aller : Avec ses couleurs, le pont et le cycliste, cette fresque est la représentation même de Montréal. Le cycliste d'Hochelaga a été créé en 2016 par le collectif d'artistes spécialisé en art urbain, A'Shop.


Saint-Henri

Adresse : 4030, rue Notre-Dame Ouest

Pourquoi tu dois y aller : Avec ses traits plus modernes et ses couleurs pastel, cette murale du Sud-Ouest vaut le détour. Montréal fait partie des grandes villes marquées par le pinceau de l'artiste français Nelio, comme Paris, New York, Londres et Sydney avant elle.


Centre-ville

Adresse : 3469, avenue du Parc

Pourquoi tu dois y aller : Les artistes Cyrielle Tremblay et PONI, l'une québécoise et l'autre mexicaine, ont merveilleusement uni leur travail pour créer cette grande fresque sur l'avenue du Parc. Les deux personnages, chacun de son côté, s'émerveillent devant la simplicité de la vie.


Griffintown

Adresse : 3711, rue Notre-Dame Ouest

Pourquoi tu dois y aller : Non loin du Marché Atwater se trouve cette grande fresque. L'artiste allemand Case Maclaim a su ici parfaitement bien utiliser les murs offerts à lui. Il est amateur d'hyperréalisme et ça paraît. 


Verdun

Adresse : 925, rue Hickson

Pourquoi tu dois y aller : L'artiste Antoine Tavaglione est reconnu pour se réapproprier des éléments de la culture populaire. Diplômé de Concordia, il a présenté son travail vivant et coloré partout à travers le monde, sur des murs ou des toiles.


Plateau-Mont-Royal

Adresse : coin Saint-Laurent et Prince-Arthur

Pourquoi tu dois y aller : L'artiste-muraliste Monosourcil a laissé de jolies traces à plusieurs endroits dans la ville. On affectionne ses personnages ludiques, ses choix de couleurs et tout son univers. Après avoir vu une seule murale, tu reconnaîtras son style à coup sûr.

 

 

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter