9 vraies (ou tristes) différences entre le dating en 2008 et en 2018 - Narcity

9 vraies (ou tristes) différences entre le dating en 2008 et en 2018

De plus en plus difficile.

Le dating a BEAUCOUP changé en 10 ans. En 2008, Occupation Double en était à sa 5e édition (animée par Joël Legendre) et Ryan Gosling était en couple avec Rachel McAdams.

Plusieurs blâment la technologie pour les changements survenus dans le monde du flirt, mais on s'entend pour dire que pas mal tout a changé. Avant, c'était bien vu de se coiffer d'un coq (le plus haut possible) dans une boîte de nuit et de commander du Sour Puss. On n'attendait pas après le message Tinder de notre kick: on l'invitait au Fuzzy et on vérifiait rapidement ses habiletés en langue dans les cages.

Voici donc 9 choses qui ont complètement changé au niveau de la romance et du célibat en une décennie.


Le dating en 2008

Quand ça faisait quelques semaines, on prenait pour acquis que c'était officiel.

Après les premiers frenchs au Diable Vert, tu savais que c'était ton homme. C'était assez simple: on se mettait en couple sur Facebook (tu venais juste de créer ton compte) après les premières semaines sans avoir de conversation face à l'exclusivité, parce que ça allait juste de soi. 

Le dating en 2018

Ça peut faire 8 mois que tu fréquentes quelqu'un...si tu n'a pas eu la conversation de l'exclusivité, tu dois prendre pour acquis qu'il voit encore d'autre monde. Ce n'est pas parce que les gens sont plus salauds en 2017. C'est simplement que les choses ont changé et le ''magasinage de dates'' via les app nous donne l'impression qu'on peut toujours trouver mieux. 


Le dating en 2008

Le gars venait te chercher à ta porte, même si c'était ta mère qui répondait. 

En 2007, tu t'attendais à recevoir un lift en Tercel 1999 pour aller manger au Giorgio avec ton nouveau boy. C'était méga gênant, mais ça allait juste de soi. Quand le gars n'avait pas de char, tu prenais l'autobus et tu l'appelais de ton Razr en arrivant devant le resto. 

Le dating en 2018

C'est peut-être un fou, vaut mieux se rejoindre au resto.

En 2017, on ne prend pu de chance! On fait pas mal plus confiance aux chauffeurs Uber qu'aux gars qu'on swipe à droite sur Bumble. De plus, le contact dans la voiture est beaucoup trop gênant: vaut mieux le voir sous les lumières tamisées du Grinder que dans son Acura 2013. 


Le dating en 2008

Tu rencontrais ton chum en commandant 2 buds à 5$ au bar, ou par l'entremise d'un ami.

Dans le temps, c'était normal de parler au gars cute accoté au bar à la Taverne Normand. Tu n'étais pas considérée ''creep'' parce que tu faisais les premiers pas. Quand tu sortais au Golden, ta best avait toujours l'ami d'un ami à te présenter. On faisait assez vite le tour du quartier ou des équipes de hockey locales! 

Le dating en 2018

Tinder, Plenty of Fish ou Bumble est ta lecture de chevet. 

Super facile de rencontrer un bel avocat avec un accent londonien de nos jours. Tu n'as plus besoin de porter une robe à 500$ pour sortir au W: le médecin de tes rêves est 2 swipes away. Ton amie a quelqu'un de son BAC à te présenter? Ben trop gênant! Tu préfères qu'il vienne te parler sur Tinder. 


Le dating en 2008

C'était normal de s'appeler... et de jaser.

Quand un gars te donnait son numéro, il s'attendait à un appel pour... JASER. Un mot très étrange aujourd'hui. On discutait de nos vies et on apprenait à se connaître même avant d'aller en date. Un autre concept intéressant en 2007: la boîte vocale! C'était tellement cute écouter sa voix sur le répondeur. 

Le dating en 2018

Tu analyses chaque mot et chaque emoji des textes reçus avant de prendre ta décision. 

Le gars qui prend 3 heures à te répondre ou qui écrit juste ''k'' ne vaut clairement pas la peine. Souvent, on passe quelques semaines à texter 4-5 personnes avant de décider avec qui ça nous tente d'aller prendre un verre. 


Le dating en 2008

La galanterie allait jusqu'à la facture. 

Le dating était assez old fashioned et la facture au resto allait directement du bord du gars. C'était un peu malaisant, mais c'était normal. Un gars qui ne t'invitait pas c'était juste bizarre. C'était dans le temps où tu trippais sur les pichets de Sangria du St-Hub (côté bar)...pas mal moins cher que ton Pinot Noir pref en 2017.

Le dating en 2018

Le moment de la facture est vraiment malaisant. 

De plus en plus de couples prennent deux factures, et les femmes ne sont pas gênées de prendre le bill. Il n'y a plus de norme, on s'invite tour à tour. Cela rend le moment un peu malaisant, car il y a toujours une petite chicane qui vient avec le moment (non c'est moi, non c'est moi qui t'invite..!). 


Le dating en 2008

Une soirée souper/ ciné, c'était méga romantique. 

Via WeHeartIt

Le dating en 2018

Le ciné-quoi? On Netflix & Chill maintenant.

Via WeHeartIt


Le dating en 2008

Un gars qui te trouvait cute te faisait livrer des fleurs. 

Tu trouvais ça weird de te faire demander ton adresse aussi! À l'époque, les gars sortaient le grand jeu de séduction et voulait t'impressionner. Le romantisme c'était pas quétaine, on aimait ça! Un bouquet de roses aujourd'hui? Vas lire l'article 15 preuves d'amour modernes qui sont mieux qu'un fvcking bouquet de roses pour connaître les nouvelles normes. 

Le dating en 2018

Un gars qui te trouve cute t'envoie des images de son pen.

Tristement vrai! C'est comme devenu normal de recevoir des photos indésirables en pleine conversation un peu chaude via texte, et c'est inacceptable. 


Le dating en 2008

Coucher avec la personne le premier soir? Ouache!

On ne va pas se mentir... ça arrivait quand même! Mais souvent, ça prenait quelques dates avant de passer à l'acte. On se frenchait pas mal et on laissait la tension monter sur le dance floor du Tops. Souvent, on avait des f*ck friends stables qui revenaient entre deux fréquentations. À l'époque, on savait avec qui ça cliquait et qui était juste là pour du sexe.

Le dating en 2018

Les aventures d'un soir se transforment en relation de couple.

De nos jours, on mélange les affaires! Quand tu as des points en commun avec ton one night, tu penses que c'est pour la vie. Aussi, on se met en couple sans vraiment parler d'exclusivité, ni se dire Je t'aime.. donc ça finit par être des relations stressantes qui se finissent avec du ghosting, ou du love bombing, ou toutes les nouvelles tendances weird.

 

Partager sur Facebook