Arrête de blâmer les fvckboys pour ton célibat

#TouteDesFvckboys ?

On a tous déjà fait l'erreur de succomber pour un fvckboy. Ce gars un peu manipulateur qui aime jouer avec ton corps et ton coeur. Le type de gars qui paraît bien et se la joue insaisissable, qui sait toujours quoi dire pour te charmer, mais qui finit toujours par te briser le coeur.

Bref, ces gars-là, on les voit venir de vraiment loin et, généralement, si tu te ramasses prise dans une de ces relations, c'est parce que tu as décidé de jouer la game. 

Outre les « vrais » fvckboy, le plus gros fléau: les filles qui traitent tous les gars de fvckboy. On dirait que, de nos jours, dès qu'une relation ne fonctionne pas, peu importe le motif, on étiquette le gars comme un fvckboy: « C'est toute des fvckboys, ça existe plus les bons gars. »

Le gars, c'est un fvckboy parce que, finalement, il est pas fou amoureux dingue de toi ? C'est ça ?

@hotboysembedded via

Et si c'était juste pas le bon pour toi? Et si on enlevait l'étiquette trop facile à coller de fvckboy et on disait les vraies choses?

Peut-être que le gars était vraiment intéressé à la base, et qu'il a réalisé que, finalement, tu n'étais pas la bonne. Ça t'arrive à toi aussi de réaliser qu'un gars qui t'intéressait à la base n'était pas celui que tu penses, une fois les jeux de séduction terminés. 

Peut-être qu'il a juste réalisé que vos objectifs de vie ou vos valeurs ne concordaient pas et ne voulait pas perdre son temps dans une relation vouée à l'échec. 

Peut-être que le gars n'était pas prêt à avoir une relation aussi sérieuse que tu le voulais, et que c'est toi qui l'a ignoré quand il te l'a dit, en espérant le faire changer d'idée. 

L'amour c'est quelque chose qui se bâtit, et c'est normal de pas réussir à bâtir quelque chose de solide avec tous. 

Et si, en 2018, on arrêtait de blâmer tous nos échecs amoureux sur les fvckboys et on commençait à se regarder le nombril ? Et si on se demandait si la relation était un échec à cause de nous?

Par moments, je me surprends à m'ennuyer du moment où Facebook, Instagram et la Snap map n'existaient pas. Ce moment où tu donnais ton numéro de téléphone à quelqu'un, et si la personne ne te rappelait pas, tu n'avais pas de moyen malsain de la stalker à l'aide des réseaux sociaux. Tu passais à autre chose tellement plus facilement.

En 2018, laisse tomber les relations malsaines, et apprends de chaque échec. Chaque humain mis sur ton passage ne restera peut-être pas pour toujours dans ta vie, mais il aura certainement quelque chose à t'apprendre. 

Poursuis ta lecture

Partager sur Facebook

On te recommande

Izabelle Bee Carbure à la caféine, attend toujours sa lettre de Poudlard et a toujours un agenda plus chargé que le nombre d'heures dans une journée.