C'est plate, parce que j'nous aurais vus ensemble - Narcity

C'est plate, parce que j'nous aurais vus ensemble

Triste vie.

Moi qui, habituellement, se demande pas pourquoi c’est la fin. Parce que cette fameuse fin, je la vis pas mal toujours assez bien. C’est souvent moi qui call la shot. En fait, je call pas la shot, je call juste pu. Je prétends être ben occupée et silence radio, frette de même, en me disant que ma lâcheté mérite pas vraiment d’explications supplémentaires.

Pas cette fois-ci. Weird feeling pareil d’se faire dire que c’est fini. J’te parle pas d’te faire flusher par le gars qui french mal mais que tu endures parce qu’il a les yeux bleus d’une limpidité qui te rappelle Pouchi, ton husky d’enfance.

J’te parle d’te faire flusher quand tu y croyais vraiment. J’te parle d’te faire flusher quand tu avais espoir qu’enfin, les cal*ces de #relationshipgoal, ce soit TES photos de couple. J’te parle d’te faire flusher quand tu commences à être capable de soulever le début de la possibilité que tu aies rencontré quelqu’un à ton entourage.

Que tu deviennes enfin une référence de la joie de vivre dans une relation saine avec un gars pas laitte que ta mère trouverait dont cute pis tes chums de filles te jalouseraient à mort à cause de son pas dad body quand il aurait gentiment accepté de t’accompagner, sans chialer, dans un shower (V-O-M-I). Ça ne peut qu’être le bon tu te dis. 

Y’avait quelque chose de spécial, une chimie, une connexion, quelque chose qui arrive pas si souvent. Sinon l’amour n'aurait pu aucune magie, pis tu serais comme ta voisine Nancy (qu’on prononce nan-cie en deux syllabes bien distinctes) la fille qui braille tout le temps dans les marches en fumant des clopes en chialant que ses chums la trompe pis la traite pas bien.

J’te parle d’une relation où t’avais pas besoin de parler pour t’exprimer, vous vous compreniez même dans le silence. Les mots étaient superflus. C’était juste parfait. Les silences n'étaient pas lourds. Vous vous êtes dévoilé vos secrets un peu sales et un peu gênants, sans même douter un seul instant que l’autre irait en parler. Vous vous êtes regardés pendant des heures en souriant comme deux épais, sans rien dire, juste à vous trouver beaux, pis vous dire combien vous êtes dont chanceux de vous êtres trouvés. Vous ne pouviez pas vous empêcher de vous toucher, question d’vous rappeler que c’était bien vrai, que ça se passait réellement. Et ce l’était.

Vous étiez tout le temps ensemble. Le temps n'existait plus avec lui. Tu rentrais à job cernée raide, mais tu t’en crissais, tu t’enfilais 3 cafés en repensant à sa douce peau qui se collait sur la tienne pendant la nuit.

Vous aviez une routine, des habitudes, chacun avait son bord de lit, des petits rituels cutes. Des moments que tu t’accordes pas habituellement, que tu refuses, parce que t’as tout le temps des doutes que ça chie pis pas cette fois-là. Tu y as cru. Tous les jours tu marchais d’un pas léger, tu t’es sentie chanceuse, choyée, que ça t’arrive enfin à toi de rencontrer LE gars qui te fait baisser ta garde, qui fait chavirer ton cœur…qui te donne envie d’essayer pour une fois.

Pour chavirer, j’ai chaviré, pis mettons que j’pas présidente du club de bateau dragon, j’ai pas de manœuvre pour reprendre le contrôle. Ça existe-tu des gilets de sauvetage relationnel? Outre que la classique bouteille de vino et le rebound cute, mais un peu crétin? Si oui, dites-moi où m’en acheter. M’a faire même la revente, j’en connais une couple qui en ont besoin.

Parce qu’un moment donné, pouf, tout s’arrête. Tu comprends pas trop. Le gars qui te donne envie d’y croire, qui te fait oublier toutes les histoires foireuses qui sont arrivées avant devient une histoire de plus à ton palmarès.

Ah pis oui, t’as le droit de dire à toutes tes amies que c’est toi qui l’a flushé parce qu’il était trop parfait pis ça te faisait chier. Mais une fois un peu pompette dans un bachelorette, tu vas avoir les p’tits yeux pleins d’eau pis avouer qu’il t’a flushé. Le beau Sébas devient soudainement moins beau.

Partager sur Facebook

Poursuis ta lecture

On te recommande

Merlin Pinpin Fille avec un bon appétit. Fière pratique de la thérapie par le vin. Pratique la ponctuation par sacres. Ne danse pas le baladi. Aucune photo en bikini.