Être célibataire depuis toujours, c'est pas être brisée - Narcity

Être célibataire depuis toujours, c'est pas être brisée

Arrête de te sentir comme d'la m*rde, fille.

Toi qui lit ceci, ma douce tulipe, tu es sûrement plus jeune que moi. Tes amies ont pas encore commencé leur vie d'adulte. À se setter tranquillement avec un prince charmant. Mais c'est un peu inévitable que ça s'en vienne. 

Les couples sérieux se forment en même temps que les bourgeons au printemps, c'est connu. L'monde se match en même temps que le rhume des foins fait des ravages. Ça bourgeonne de partout. Pis toi, tu cherches encore le tien. Le bon. 

Ces couples traversent les ans, les épreuves, les crises. Ça se transforme en une série de pendaison de crémaillère où t'amènes tout le temps trop d'mousseux pis tu finis par le boire tu seule chez vous en revenant. Tu te repasses ta soirée dans ta tête; les beaux condos, les belles cuisines fraîchement rénovées, le sourire aux lèvres des nouveaux proprios, et la belle chambre d'amis que tu sais très bien qui restera pas vide longtemps.

Et pouf. Ça tombe enceinte. On fait un shower. Y'a des belles guirlandes de couleur unisexe pour pas dévoiler la surprise un peu partout dans la cour, autour de la belle creusée, un bar à bonbons, une table de macaron et un classique gâteau de couches. À chaque shower t'es contente pour elle, mais t'as un p'tit pincement en d'dans. 

Rien de bien méchant, tu te demandes pourquoi ça t'arrive pas. Pourquoi c'est plus long pour toi. Pourquoi y'est pas là le gars avec qui tout serait simple, le gars avec qui tout coulerait doucement vers l'accomplissement de projets communs. 

Pourquoi ça foire pour toi? Ça marche juste pas. Tu rencontres personne qui te fait chavirer. Qui te donne envie de bâtir un avenir, un cabanon, d'offrir ton utérus à un de ces spermatozoïdes. Pour les autres ça semble avoir été si vite, si facile. Une rencontre pis c'tait parti pour la long run, pas d'hésitation, pas de peur. Juste le bonheur de partager sa vie avec quelqu'un. Quelqu'un qui est pas toi. 

Toi t'as une vie avec Poochie. Le chat du voisin que tu laisses entrer chez vous quand tu te sens seule pis que t'as envie d'écouter Friends pour la 13ème fois. La seule présence que t'as dans ta vie, c'est son poil qui traîne sul lit. 

Alors j'vais te le dire: Fille, non, t'es pas pathétique. T'es pas brisée. T'es pas une marde. J'pense qu'on est juste notre pire ennemie, on se juge très sévèrement, trop sévèrement.  Ça sert a rien de se comparer aux autres, de se dire qu'on est pas normale parce qu'on a le statut de la célibataire endurcie dans notre clique de gurdas. 

Se mettre la pression, sentir qu'on fit moyen avec avec le monde autour. Pour vrai j'te comprends. J'ai passé un 31 décembre les yeux pleins d'eau à regarder les couples autour de moi se minoucher pis être dont contents de commencer une nouvelle année ensemble. Pendant un an de ma vie j'étais la personne avec la yeule tout le temps pleine à côté du buffet,  parce qu'osti que j'me sentais tu seule. 

J'étais le nombre impair qui venait débalancer tous les plans de table. La p'tite chaussette oubliée dans la sécheuse. Un jour ce sera ton tour de partir en weekend d'amoureux à l'Estérel, inquiète-toi pas.

 

 

 

Partager sur Facebook

Poursuis ta lecture

On te recommande

Merlin Pinpin Fille avec un bon appétit. Fière pratique de la thérapie par le vin. Pratique la ponctuation par sacres. Ne danse pas le baladi. Aucune photo en bikini.