J'ai daté des tout croches pendant 4 ans et voici ce que j'ai appris - Narcity

J'ai daté des tout croches pendant 4 ans et voici ce que j'ai appris

J'en ai pogné de toutes sortes.

J'en connais un ou deux qui ont lu le titre et qui m'ont envoyé chier dans leur tête ou même à voix haute. Je vous comprends, ça peut avoir l'air assez raide à première vue. Lisez jusqu'à la fin les gars, vous allez voir, c'est pas si pire. 

En fait, pendant ma longue période de célibat, j'ai daté des gars de tous les genres. Tous plus différents les uns des autres. De tous les âges, de tous les styles vestimentaires, toutes les grandeurs, toutes les professions, name it. Y'avait aucun point commun entre mes dates, sauf qu'ils étaient la pour une seule et même raison : combler mon gros vide. 

J'avais aucun critère précis, sinon que d'avoir du fun, être bien en présence de l'autre, d'avoir des gros rires gras aux 5 minutes et d'le trouver cute. J'me foutais de son passé relationnel de ses antécédents judiciaires, de sa carrière, de son salaire ou du quartier dans lequel il habitait. J'me sacrais complètement qu'il possède une Audi ou une carte Opus. Qu'il achète son linge au Village des Valeurs ou qu'il porte juste des vestons Hugo Boss.

Je voulais zéro m'investir avec quelqu'un, je butinais d'un gars à l'autre sans aucune attente. Je voulais combler un vide, j'avais ben peur d'être toute seule, de passer une soirée à rien faire en compagnie de mon moi-même. L'idée d'être toute seule me terrorisait tellement que j'datais des gars qui, je le savais très bien, n'étaient pas faits du tout pour moi. 

Non, c'était pas des véritables tout croches. J'pense que c'était surtout des personnes, comme moi, un peu perdues à cette période de leur vie. Du barman avec un gros problème de boisson et de drogue en passant par le gars qui travaillait 80h/semaine dans une job qu'il détestait, ou celui qui parlait constamment de son ex avec une larme au coin de l'oeil, ils étaient tous aussi brisés que moi. 

Tous ces hommes, qui, même s'ils me convenaient pas pour une relation à long terme, chacun à leur manière m'ont apporté un p'tit quelque chose dans une période de ma vie où c'est ça que j'avais besoin. Chacun d'eux m'a donné une partie de lui qui était rafraîchissante, vivante, différente de ce que tous les autres m'ont donné. 

Par sa spontanéité, en me réveillant pour me dire qu'on part pour Boston pour le week-end, par sa simplicité, que manger un club sandwich au St-Hubert un vendredi soir le rendait ben heureux, par sa nonchalance, qu'il ait tout le temps l'air au-dessus de ses affaires, jamais stressé, par n'importe quoi, ces gars-là m'ont tous amené quelque chose de bien. 

J'me suis pas servie d'eux pour combler mon vide. Un peu oui, mais j'ai jamais été avec quelqu'un juste pour pas être tu seule, j'étais bien avec eux, mais pas pour la vie. 

Aujourd'hui, j'ai réussi à apprivoiser ma solitude. J'ai appris à vivre avec le moi solo, à apprécier être seule une soirée entière à maison en faisant mon ménage, à regarder des séries, à lire. Pis j'me dis que c'est grâce aux garçons qui ont fait un bref passage dans ma vie.

Ils m'ont aidé à passer au travers d'une période moins funné. Ces gars-là m'ont fait vivre l'instant présent, m'ont aidé à mieux me connaître, à arrêter de trop attendre de l'autre. L'autre, c'pas un plaster pour réparer tes bobos. 

C'était pas fait pour durer, mais j'espère juste que moi aussi j'vous ai fait du bien les garçons. 

 

Partager sur Facebook