La fidélité, c'est quoi ça ?

On semble avoir totalement perdu le concept.

Il y a quelques mois, je lisais les résultats d'un sondage sur la fidélité et je tombais de ma chaise: près de la moitié des gens ne considèrent pas le flirt comme de l'infidélité, et c'est 124 100 sur les 730 000 sondés qui trouvent que donner son numéro à quelqu'un qui t'attire c'est pas de l'infidélité.

C'est vrai, par définition, ce n'est pas tromper que de flirter avec une personne ou lui donner son numéro, mais c'est pas être fidèle. C'est d'avoir des intentions qu'on n'avouerait pas à son partenaire, et selon moi, c'est là que tout bascule; c'est le moment où on doit mentir. C'est là que j'ai réalisé que de ne pas être infidèle ne fait pas de toi quelqu'un de fidèle. 

On dirait qu'on a perdu la notion de la fidélité en repoussant les limites telles des enfants qui disent à leurs parents qu'ils n'ont pas mangé de bonbons avant le souper parce que c'est interdit, en mangeant des biscuits à la place. 

La fidélité, selon moi, ce n'est pas seulement de ne pas embrasser d'autres personnes dans les clubs et ne pas aller coucher ailleurs.

La fidélité, c'est d'abord de connaître la limite de son partenaire et de ne jamais la franchir, mais surtout de ne rien avoir à lui cacher quand c'est le temps d'avoir une conversation sur l'exclusivité physique et sentimentale.

La fidélité, c'est pas de tout révéler son passé et son jardin secret à son partenaire, mais c'est d'accepter d'être transparent dans cette relation actuelle. 

La fidélité, c'est de supprimer son compte Tinder, Badoo, Bumble et Grinder, parce que tu n'en vois aucun intérêt. Parce que le simple fait de « magasiner » une meilleure personne te semble totalement superflu puisque tu as déjà ce qui te comble.

Via blue9saphire

La fidélité, c'est de voir de beaux humains dans la rue, mais avoir hâte d'en prendre un seul dans tes bras. De savoir faire la différence entre l'attirance et l'amour. 

La fidélité, c'est de ne pas avoir peur d'afficher son statut social en public, même devant la jolie stagiaire ou ton bel entraîneur. 

La fidélité, ce n'est pas de couper contact avec les autres personnes, c'est au contraire de pouvoir entretenir des relations amicales avec les autres en ne laissant planer aucun doute au niveau de ses intentions. C'est de pouvoir prendre un café avec un ou une collègue en sachant pertinemment que l'autre personne sait qu'il n'y a pas place à la séduction.

La fidélité, ce n'est pas d'arrêter de texter ou d'aimer les photos des autres sur les réseaux sociaux, mais c'est de ne pas avoir à cacher ses interactions à son partenaire. De ne pas avoir peur de dire que t'es resté en contact avec ton ex. 

La fidélité, c'est d'arrêter de garder un back up plan dans ton cellulaire. Tu sais, cette personne qui t'a toujours intéressé mais avec qui ça n'a jamais vraiment adonné. C'est d'espérer passer sa vie avec la personne qui fais battre notre coeur.

La fidélité, c'est d'arrêter de faire des choses qui pourraient blesser notre partenaire si elles étaient découvertes. C'est de s'ouvrir à plusieurs personnes, mais de réserver son coeur à une seule. C'est de se demander où est la limite entre l'amitié et le flirt et ne jamais oser la franchir puisque blesser son partenaire, ou même le faire douter semble inconcevable.

La fidélité, c'est d'être ouvert aux discussions et honnête avec son partenaire quand vient le temps d'avouer ses torts, parce que l'élu de son coeur mérite de savoir la vérité. 

La fidélité, c'est quelque chose qui devrait être naturel mais qui semble demander tellement d'efforts que ça m'attriste. C'est quelque chose que j'ai peur qu'on ait perdu en 2017 avec l'avènement des technologies numériques et les applications de rencontres qui  permettent de se magasiner des dates comme on magasine une nouvelle paire de sous-vêtements. 

Partager sur Facebook

Poursuis ta lecture

On te recommande

Izabelle Bee Carbure à la caféine et a toujours un agenda plus chargé que le nombre d'heures dans une journée. @iza.bee sur Insta