La tendance dating de 2018 est ben d'la m*rde et tu la fais probablement déjà sans le savoir - Narcity

La tendance dating de 2018 est ben d'la m*rde et tu la fais probablement déjà sans le savoir

Un classique.

On s'entend que le dating existe depuis la nuit des temps. Jésus pis Marie-Madeleine, c'était pas rien qu'une affaire platonique, parce que, selon moi, y'a eu des p'tites mains baladeuses dans cette histoire-là. 

J'pas mal certaine que les mains collées ensemble lors de la prière sont l'ancêtre du shocker, mais ça c'est une autre histoire. Une chose est sûre, les tendances de dating changent au fil du temps. Entre mes parents qui se sont vus sous la supervision d'un chaperon, mes grands-parents qui se sont mariés après 2 mois pis ma génération, y'a une méchante marge. 

Après le « love bombing », 2018, tu nous réserves quoi? Et bien, voilà que le urban dictionnary a mis le doigt dessus.  Le terme cushioning qui peut être traduit par amortisseur, est la nouvelle tendance à ce qu'il paraît et tu l'as clairement déjà fait dans le passé. 

À lire aussi: Le «love bombing»: c'est quoi, et les signes que t'en es victime

En gros le cushioning c'est d'avoir une fréquentation et d'avoir d'autres personnes on the side qui te texte, flirt ou même date et t'accordes de l'attention. Pourquoi faire ça? Parce que si t'as main date te flush, tu as des petits coussins sur lesquels rebondir et tu ne te sentiras pas seul.

Via Urban Dictionary

Mon opinion? C'est vraiment de la marde comme attitude. Et c'est exactement le genre de gestes qui fait en sorte que les gens ont de la difficulté à faire confiance et à s'engager. Je peux comprendre qu'en début de relation on doit rien à l'autre personne. On veut pas s'engager trop vite, mais j'pense que le respect c'est pas mal la base. 

@cheerichan_styleembedded via  

C'est une game sournoise qui ne fait aucun gagnant. Tu te donnes aucune chance et tu laisses aucune chance à l'autre. Quand t'as 3-4 backup, tu traites les gens comme des numéros, tu t'en fous si y'en a un qui part, ça fait aucune différence dans ta vie. Si une histoire se termine, tu t'en rendras même pas compte, tu vas juste passer au suivant.  

C'est un peu ça qui me pose problème, le concept d'être rien pour l'autre. L'autre réflexion qui me vient à l'esprit est : le monde a-tu si peur d'être tout seul? De pas avoir d'attention? C'est très triste. Chaque personne qui passe dans ta vie est un remplaçant de quelqu'un,  des gens de passage.

On va s'le dire, ces coussins-là sont rien. Se faire texter par plein de gens fait pas de toi une personne appréciée, parce que si toi tu te fous un peu d'eux, l'inverse est aussi vrai. Tout le monde se sacre un peu de tout le monde dans cette histoire-là. C'est comme bâtir une relation sur du vent. 

On peut-tu juste se donner la chance? Oui, ça se peut que ça marche pas. Oui ça se peut que personne te texte demain, mais est-ce vraiment dramatique? Pense pas. C'est flatteur avoir de l'attention, se sentir désiré, sauf que ça te mène où finalement tout ça?

On est tellement habitués d'être sollicités tout bord tout côté. C'est déstabilisant de regarder son cell pis d'avoir reçu aucun message, d'avoir aucune invitation,  et passer son mercredi soir ben tranquille à maison. Mais ça remet les choses en perspective pis tu réalises que t'as peut-être pas besoin de relations vides. 

Au fond, le cushioning, c'est un peu comme de la tromperie 3.0.

Partager sur Facebook

Poursuis ta lecture

On te recommande

Merlin Pinpin Fille avec un bon appétit. Fière pratique de la thérapie par le vin. Pratique la ponctuation par sacres. Ne danse pas le baladi. Aucune photo en bikini.