Il était une fois une jeune fille qui avait tout pour être aimée. Comme toutes les princesses Disney, elle correspondait aux critères de beauté irréalistes, était vierge et faisait tout pour faire pitié. Chaque jour, elle lisait des magazines Cosmopolitan pour apprendre comment être une bonne femme à marier. Mais malgré tout, aucun prince n’est venu la frencher dans son sommeil pour changer sa vie et l’aimer. Elle mourut malheureuse et n’eut aucun enfant.

Pour en savoir plus: Se faire respecter en amour, c’est parfois accepter d’être seul

Comme de nombreuses petites filles, j’ai longtemps attendu mon prince charmant. Trop longtemps. Je ne sais pas s’il s’est perdu en chemin, s’il est tombé de son cheval ou s’il n’a jamais existé, mais je ne l’ai jamais trouvé. J’avais gaspillé tant d’années à faire pitié et ça n’avait pas fonctionné. À ma grande surprise, pleurer seule au milieu du plancher de danse n’a poussé personne à m’inviter à danser.

Depuis quand c’est séduisant d’être malheureux? Je devrais changer ma photo Tinder pour une selfie de moi en train de brailler. Je n’ai jamais compris pourquoi les hommes sont tant attirés par les femmes dont les parents sont morts et qui passent la journée à faire le ménage. C’est sans parler des histoires où l’adolescente ne peut pas parler, est emprisonnée par l’amour de sa vie ou passe sa vie à dormir. Je n’étais qu’une autre victime de Disney qui m’avait fait croire que j’avais besoin d’un homme pour être heureuse.

L’amour est devenu une industrie où on rend les femmes insécures pour leur vendre une tonne de produits miracles qui pousseront un homme à les aimer. Être célibataire est un mauvais sort auquel on doit remédier en se maquillant, en apprenant les bonnes manières et en perdant du poids. Selon eux, on ne doit surtout pas se permettre d’être heureuses par nous-mêmes au risque que notre prince se sente inutile en ne pouvant pas nous aider.

Tout ce qu’on a à faire c’est se transformer en produit attrayant en espérant que quelqu’un veuille nous acheter. Il ne faut pas être une fille facile trop cheap, ni une frigide trop chère pour ne pas les effrayer. On est aimé pour ce qu’on fait, pas pour ce qu’on est, et c’est une charge beaucoup trop lourde à porter. On investit dans un rêve qu’on ne pourra jamais réaliser, mais ce n’est pas ça le secret du bonheur. Notre prince charmant ne viendra jamais nous sauver.

Tu ne pourras jamais être heureuse avec un homme si tu n’es pas heureuse avec toi-même. Ton prince ne sera pas attiré par une femme à sauver, mais il voudra être aux côtés d’une personne heureuse pour devenir la raison de son sourire. Si tout ton bonheur repose un homme, tu ne seras plus rien une fois qu’il sera parti. Sois une personne entière en étant toi-même et c’est comme ça qu’il voudra faire partie de ta vie.

On n’aura jamais le contrôle sur la personne qui nous aime, mais on aura toujours la chance de s’aimer. Et c’est en t’aimant toi-même que tu montreras aux autres que c’est agréable être avec toi et qu’ils voudront t’aimer eux aussi. Aime-toi plus que tu aimes les autres, et aime les gens seulement tant que ça te fait du bien de les aimer. En ayant le contrôle sur l’amour que tu portes envers toi-même, tu n’auras plus jamais le coeur brisé.

Mais la plus grande souffrance dans tous ces contes de fées, c’est l’attente. C’est Aurora qui lit Le Secret et qui pense qu’en passant son temps à rêver au pouvoir de l’attraction, un prince va un jour la trouver. C’est l’impuissance face à cette situation qui nous emprisonne dans cette idée qu’on ne peut rien faire d’autre qu’appeler notre marraine la fée. Ces contes de fées ont enlevé le pouvoir aux femmes de ne pas attendre pour s’aimer et être heureuses sans hommes à leur côté.

J’en ai assez des Blanche Neiges, des Cendrillons et des Belles. Ces histoires ont été écrites par des hommes il y a quelques siècles quand les femmes dépendaient des princes charmants. Elles sont totalement dépassées parce qu’elles n’ont pas été écrites pour nous, les femmes libres de 2019. 

À lire aussi: Cherche l’amour, il ne va pas te trouver

Je veux une reine qui siège seule sur le trône sans homme à ses côtés. Je veux partir sur mon propre cheval pour vivre ma propre aventure pour apprendre à m’aimer. Je veux jeter mes longs cheveux par la fenêtre et sortir de ma tour parce qu’au fond je n’y ai jamais été emprisonnée. Au fond, être seule n’a jamais été un mauvais sort, même si on me l’a fait croire pendant des années. Au fond, je n’ai jamais eu besoin d’être sauvée.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter