Reste seul jusqu'à ce que tu rencontres quelqu'un qui se soucie vraiment de toi

Tu mérites mieux que vivre dans l'attente.

Ce weekend, j'ai réécouté la première saison de Sex and the City et ça m'a fait réaliser bien des choses.

On croit à tort que le dating est devenu complètement f*cké depuis l'avènement des médias sociaux et des enquêtes à la FBI quand l'autre personne ignore nos messages textes.

Toutefois, les histoires d'amour complètement démentes de Carrie Bradshaw ont été écrites en 1997, année de la publication du livre sur lequel la série (1998-2004) est basée.

Ce qui est le plus fou, c'est que les relations de couple et les fréquentations compliquées étaient pas mal pareilles sans Facebook, Instagram et Snapchat.

À lire aussi: 8 «red flags» à surveiller quand tu commences à dater quelqu'un

Au cours de la première saison, Carrie rencontre Big et c'est le coup de foudre. Ils couchent ensemble à la première date (l'erreur survient encore 20 ans plus tard) et commencent à se fréquenter officiellement par la suite.

Fidèle à la gente féminine, elle complique les choses dans sa tête et tout tourne rapidement au vinaigre. En gros, Big continue à voir d'autres femmes et refuse de former officiellement un couple, même après quelques mois de fréquentation, disant qu'il n'est pas rendu là.

@bella_bella_viviembedded via

Finalement, ce n'est pas juste notre génération qui se pose dix mille questions et qui overthink les histoires d'amour. Ce n'est pas le fait qu'on a plus de choix grâce aux dating app qui nous pousse à garder nos options ouvertes. C'est plutôt le fait qu'on fréquente des gens qui ne care pas pour de vrai. Et au final, c'est ça qui rend fou, peu importe la décennie durant laquelle nous sommes célibataires.

On devrait écouter notre guts et terminer les choses quand on ne se sent pas bien. Le dating c'est compliqué oui, mais c'est de notre faute finalement ; on laisse des gens qui ne sont pas bons pour nous entrer dans notre vies, et on leur accorde une place beaucoup trop importante.

On reste quasiment en stand by, au cas où l'autre voudrait nous voir, au cas où l'autre changerait, au cas où l'autre enverrait un texte. À l'époque, on attendait un appel sur la ligne de maison ou bien un message sur la boîte vocale. C'est du pareil au même, c'est juste la technologie qui change.

C'est assez facile de trouver quelqu'un avec qui l'on se sent bien. Sauf que quand l'affection et la passion sont au centre de la relation, au détriment des points en commun et d'un désir d'avoir un avenir ensemble, ça risque de se terminer avec un coeur brisé. Si l'autre répète sans cesse «je ne suis pas prêt à m'engager» ou «je ne suis pas sûr de ce que je veux», il y a de bonnes chances que les choses floppent.

À lire aussi: Reste célibataire jusqu'à ce que tu rencontres une personne comme ça

Le plus triste dans l'histoire, c'est qu'il se peut que cette personne se mette en couple avec quelqu'un d'autre peu de temps après la séparation. C'est toujours difficile de penser que c'était «nous» le problème. On se sent trahi, comme si la personne qui partageait notre vie nous avait menti tout le long.

Pour faire la paix avec cette histoire, tu dois accepter que tu mérites beaucoup mieux. Il y avait peut-être quelque chose de fort entre vous, mais ce n'était pas assez. Ce n'était pas toi le problème ; tu as simplement rencontré quelqu'un qui ne se souciait pas vraiment de toi, et dans ce temps-là, t'es pas mal mieux seul.

Partager sur Facebook

Poursuis ta lecture

On te recommande

Laurie Bergeron