C'est à la fin du mois de mai qu'on apprenait que Révolution ne serait pas de retour en 2020, mais bien l'année prochaine, en septembre 2021. Suite à la dernière saison, deux duos se sont réunis pour participer à America's Got Talent, l'une des plus grandes émissions de danse au monde. 

S'étant classés respectivement en finale et en demi-finale lors de l'émission québécoise, les duos de Samantha et Adriano ainsi que la paire d'Alex avaient déjà présenté un numéro conjoint lors des quarts de finale.

C'est donc en unissant leurs forces à nouveau pour présenter le même numéro qu'ils ont séduit les juges aux États-Unis afin de passer à l'étape suivante de la compétition américaine :

« La première étape [des auditions] on l'a passée et on commençait à se préparer, on avait nos choix de chansons et on trouvait nos concepts. On avait commencé à chorégraphier, mais on ne pourra pas continuer [America's Got Talent] à cause du coronavirus », explique Alex Francoeur. 

C'est juste avant le début de la tournée Révolution qu'ils ont reçu un appel important lié à leur participation à America's Got Talent :

« En décembre, on a reçu l'appel pour aller faire les auditions à Los Angeles. Ils ne savaient pas qu'on était deux équipes l'une contre l'autre, ils pensaient qu'on était un quatuor. »

« Pendant la tournée Révolution, qui a commencé en janvier, on répétait en même temps pour aller faire [la compétition] aux États-Unis », poursuit-il.

Ils ont vu leur aventure se terminer en revenant au Québec alors que les tournages pour America's Got Talent ont dû se poursuivre, empêchant à plusieurs équipes d'aller plus loin dans la compétition : 

« On est parti à Los Angeles, on a fait deux jours de tournage avec l'équipe et on est revenu à Montréal. La journée qu'on est revenu, ils ont reporté la tournée [avec Révolution], cancellé tous les spectacles, les regroupements [et fermé les frontières]. »

Le 31 mars, la production de l'émission américaine a annoncé la réouverture des auditions afin de permettre aux gens d'envoyer une vidéo pour se qualifier dans la compétition et ainsi lancer la saison qui débutait officiellement le 26 mai dernier. 

Alex Francoeur précise qu'ils ont été déçus, mais qu'il ne pense pas à ce qui se passera l'année prochaine afin de se concentrer sur ce qui se fait au Québec : 

« Notre but ultime ce serait qu'au Québec on réussisse à monter un show [de danse complet] et que ce soit nous le show. »

Son acolyte, Alexandre Carlos, confirme qu'ils continueront à travailler sur des projets communs : 

« On essaie de se lancer sur de nouveaux projets et de nouvelles créations. On a beaucoup de concepts en tête, reste juste à les réaliser. »

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter