Tous les dimanches, les téléspectateurs québécois se rassemblent devant le phénomène télévisuel qu’est La Voix. Par ce concours de chant, le public peut découvrir tout le talent musical que le Québec a à offrir. Cela dit, il faut beaucoup de cran pour participer à une telle émission et Jamie-Lee nous parle de pression de performance à La Voix.

En effet, si ce concours est une opportunité en or pour ces chanteurs pleins de talent, il reste qu’ils doivent se soumettre au regard de tous à la télévision et que la moindre erreur est enregistrée à jamais. 

C’est donc une grande pression à gérer pour n’importe qui, surtout quand le rejet fait grandement partie de l’expérience. 

Quand un seul participant sortira gagnant de l’aventure grâce à son talent, il faut une grande confiance en soi et en ses capacités pour accepter que la victoire d’un autre n’implique pas un manque de sa propre part. 

Ainsi, dans une entrevue avec Narcity Québec, Jamie-Lee, qui a su ravir les juges avec son interprétation de Jolene lors des auditions à l’aveugle, parle de l’envers du décor suite à sa défaite lors du premier round de duels.

Le public a pu voir un moment de stress dans le parcours de Jamie-Lee lorsqu’elle se préparait pour le duel. Celle-ci se confie sur la situation.

Selon elle, avant que les caméras fassent leur entrée, tout allait bien. Cela dit, Clément, le directeur musical et elle-même venaient tout juste de trouver la bonne tonalité et ils n’avaient pas eu le temps de répéter avant que Coeur de pirate et l’équipe de tournage arrivent.

Ainsi, si elle se qualifie de bête de scène, elle ne se voit pas encore comme une bête de télé et elle a l’habitude de montrer un contenu finement travaillé au public.

Le stress de devoir chanter un morceau qui n’avait pas été pratiqué s’est grandement fait ressentir : « [Il y a] les caméras qui te filment, pis là tu sais que tout le monde va voir ça… Là tu ne peux pas fausser, tu ne connais pas la chanson. Je pense que c’était vraiment le fait que c’était pas top notch et qu’il fallait que je l’expose qui m’a angoissée », dit-elle. 

Évidemment, quoique la majorité de son expérience fut très positive, c’est ce moment qui a été mis de l’avant par la magie de la télé. 

C’est d’ailleurs là où Jamie-Lee voit un certain avantage pour ceux qui ont déjà une carrière et de l’expérience devant les caméras :

« Mettons, ils ont montré que moi j’étais bien stressée devant une caméra, mais écoute, quand ça fait 50 fois que [la personne] fait des tournages en une semaine, c’est sûr [qu’elle] est plus à l’aise que moi. Mais personnellement, je ne trouve pas que c’est une injustice », affirme-t-elle.

En général, dans le débat « artistes établis versus nouveaux talents », Jamie-Lee pense qu’il y a de la place pour tout le monde et que pour les aspirants, c’est une belle occasion de performer au côté d’artistes établis.

C’est ainsi qu’elle perçoit sa performance avec Clément Jacques, qui a déjà quatre albums à son actif : « Jouer avec Clément justement, ce que ça m’a apporté, c’est que j’ai eu la chance de jouer avec un artiste comme lui et travailler avec. Pour moi ce n’était même pas un duel, c’était un duo. »

Reste que selon elle, la scène est l’endroit où elle se sent le mieux et que l’angoisse qu’elle a vécue venait du fait de ne pas avoir le contrôle sur ce qui est filmé et de devoir performer à un moment où la préparation n’était pas à son goût. 

Dans un cadre normal, elle aurait pu fausser, se tromper quelques fois et ensuite monter sur scène et présenter un produit qu’elle adore. Mais en sachant que les caméras filment, il est plus difficile d’accepter que le public voit le processus qui n’est pas toujours parfait. 

Cela dit, Jamie-Lee affirme qu’elle est très satisfaite de son parcours et de sa prestation lors du duel, qui s’est fait avec beaucoup de plaisir : « Moi j’ai adoré la vibe de la scène pis tout, je me sentais comme Céline Dion là, c’était vraiment le fun. »

Elle a déjà plusieurs projets qui se profilent à l’horizon et malgré tout, elle est très heureuse de son expérience. 

NOW WATCH L'influenceuse québécoise Cath Bastien est coincée au Maroc et demande l'aide (VIDÉO)

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications