Après une bonne attente et beaucoup de teasers, le tapis rouge d'Occupation Double s'est enfin déroulé et c'est deux filles et deux hommes qui rentrent malheureusement au Québec cette semaine. Parmi ceux qui n'ont pas réussi à entrer dans les maisons, il y a deux jeunes femmes pleines de douceur qui arrivaient à Montréal dimanche soir. Sarah et Karel en ont profité pour faire un retour sur leur courte expérience OD en toute honnêteté.

Malgré la courte durée de leur aventure à la télévision, on doit tenir pour acquis que l'émission est filmée trois semaines d'avance : ça fait donc presque un mois que celles-ci s'étaient envolées pour l'Afrique du Sud.

Voici ce qu'elles avaient à dire sur leur expérience : 

D'abord, êtes-vous satisfaites de l'image que vous avez laissées sur le tapis rouge?

K : « Vraiment, honnêtement j'ai été agréablement surprise parce que sur le coup tu as une robe qui sort de l'ordinaire, un gros maquillage et tout, et je trouvais que...Pas que je n’étais pas à mon meilleur, mais on dirait que je le feelais pas. Mais quand j'ai pu voir l'émission, j'ai vu que ça sort bien finalement. »

S : « C'est sur que j'ai trouvé que ça sortait bien à l'écran, que c'était beau, mais personnellement ça s'éloignait beaucoup de qui je suis à la base. Je suis hyper naturelle donc la première fois que j'ai vu mon look fini de tapis rouge j'étais très choquée, mais c'est sûr qu'à la télé ça sort mieux qu'en vrai. Un maquillage télé c'est très extravagant. Donc oui j'ai trouvé ça super beau, ils ont fait une belle job, mais ce n’était pas du tout représentatif de qui je suis. »

Sarah, crois-tu que si tu avais eu un look plus représentatif de qui tu es ça aurait changé la perception des gars? 

S : « Oui et non. C'est sûr qu'après c'est dans ce qui a été délivré, dans ce que j'ai dit. Mais c'est sûr que c'est dur de bien se présenter quand on ne se sent pas soi-même. Quand t'es pas à l'aise et que c'est filmé...Tout ça en soi affecte comment tu te présentes. Si j'avais été plus à l'aise ça aurait sûrement été différent, mais dans les circonstances ils doivent faire un choix donc est-ce que ça aurait changé? Pas nécessairement, mais moi je me serais sentie plus à l'aise. »

K : « C'est sur que le contexte OD nous sort aussi de notre zone de confort. C'est quand dans la vie que tu te présentes devant des gars, comme ça? » 

Avec un oeil extérieur, c'est quoi votre avis sur la première maison et comment tout s'est passé?

K : « J'pense que le but de la prod était de faire deux maisons qui paraissent différentes aux yeux du public. Rendu là on ne les connaît pas non plus, mais j'pense que c'est des filles...Elles ont l'air fines aussi, mais ont l'air d'avoir un gros caractère. »

S : « C'est dur à dire, mais de ce qu'on a entendu c'est un groupe avec une dynamique très différente de la nôtre. De ce que je pense, on avait vraiment une dynamique plus amicale avec les mêmes personnalités extraverties qui aiment s'amuser. Toutes les filles sont drôles drôles drôles... Première batch, sans les connaître, avaient l'air plus réservées. »

K : « Peut-être moins amies? »

Maintenant que vous connaissez le secret de Khate, comment pensez-vous qu'il va être reçu? 

K: « J'pense pas que les filles vont mal le prendre. Après ça, en général, c'est plus de voir comment les gars vont le prendre. C'est plus notre inquiétude: est-ce qu'elle va être respectée là-dedans? »

S: « Nous, notre maison, ça va vraiment bien passer, je crois. »

 

Est-ce que ça affecte votre perception de ne pas l'avoir su plus tôt?

S : « J'pense que les gens, ça leur appartient. Tu n'as pas à dévoiler ton jardin secret jour un, les relations se bâtissent avec le temps. Je comprends la stratégie de vouloir annoncer quelque chose quand tu es filmé et pas quand on était au loft avant le show, ça n’avait pas rapport...J'pense que c'est la meilleure manière de le faire : à la caméra, à l'aise avec les filles. »

K : « Moi je m'en doutais. Mais que Khate soit femme trans ou pas trans, c'est la personne que j'ai vu avec qui je suis tombée en amour. Ça ne change rien...Pas que ça ne change rien parce que c'est à son honneur d'assumer et d'être bien avec la personne qu'elle est. Mais je n’ai rien à dire, je l'adore. Rendu là on est encore plus de son côté et on veut encore plus prouver au monde que ça fait aucune différence. »

Justement, pensez-vous que les réactions que vont avoir les candidats vont être affectées parce que le Québec regarde?

S : « Je pense que oui, parce que veut, veut pas en 2019 on parle encore plus d'inégalités, et il faut gagner le vote du public. C'est déjà la candidate favorite. Donc c'est sur si les gars réagissent mal ça ne sera pas bon pour leur image. Comme Khate disait, j'espère qu'ils réagiront bien devant Khate mais qu'ils ne parleront pas dans son dos non plus. Je comprends que des gars peuvent être mal à l'aise avec ça, mais c'est tout dans la manière de s'exprimer. Ce n’est pas d'imposer que tout le monde doive être correct avec ça amoureusement, mais de le dire de manière respectueuse. »

Selon vous, quelles filles vont se rendre le plus loin? 

K : « C'est difficile à dire parce qu'on les aime tous et ça dépend vraiment des affinités avec les gars. On n’a pas le contrôle sur ça. »

S : « Moi je vois Trudy et Jennifer, c'est des filles likeable dès le début. Les deux sont belles, les yeux qui flashent... Après ça, Trudy sort d'une relation de 9 ans on sait pas si elle va être bien là-dedans. » 

Pour quels gars avez-vous plus craqué sur le tapis rouge?

S : Sur le tapis rouge, je n’ai pas eu de coup de coeur. Mais en regardant leurs profiles à l'émission, je dirais Mathieu, il a l'air très drôle, sinon Karl est quand même mignon. Kiari aussi est super beau...

K : C'est un contexte difficile pour moi, car j'ai besoin d'un minimum de conversation avec quelqu'un. J'étais tellement stressée je n’ai pas eu de vibe vraiment. 

Qu'est-ce qui vous a le plus surpris d'être dans les coulisses d'OD?

K : « Tout le monde nous répète que c'est long et que c'est pas comme on pense. Mais c'est exactement ça. C'est fou tout le travail qu'il y a derrière ça. Par exemple nous on est devant les gars sur le tapis, et faut pas parler pour qu'ils filment...Ça ne paraît pas ça au montage. »

S : « C'est vrai, ça prend tellement de personnes et d'énergie faire ce show-là. Juste se préparer pour le tapis rouge, ils nous ont arrangé pendant 5 heures. J'étais choquée j'en revenais pas comment c'est long. »

Maintenant quels sont vos projets à venir ? Voulez-vous devenir influenceuses?

S : J'ai aucun talent particulier. Je ne chante pas ou... Donc non, j'ai un style de vie voyageuse alors je vais continuer de faire mon chemin. Si ça peut m'amener plus d'aventures alors tant mieux. J'aime beaucoup Montréal, mais je n'aime pas du tout l'hiver. 

K : Moi en fait je me suis inscrite à OD pour l'expérience et rencontrer des nouvelles personnes et me faire des contacts que ce soit dans la prod, dans le show... C'est sûr que moi j'ai toujours mis ce que j'aimais sur mon Instagram, je vais continuer dans cette lignée et prendre l'opportunité. Moi dans la vie je veux être entrepreneure, alors si ça peut juste m'aider à aller vers mes buts, ça va être excellent.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter