Au Québec, on doit avouer avoir un faible pour les productions controversées. Avec Fugueuse qui traite de proxénétisme qui a été le succès de 2018, Le Monstre qui traite de violence conjugale qui a été applaudie en 2019, et même Euphoria, qui arrive seulement dans quelques jours et qui est déjà au coeur des discussions, on voit un point commun: on aime ce qui est vrai, même quand ça fait mal à regarder.

Eh bien, on peut dire qu'on va être servis à partir du 12 juillet 2019, parce qu'une autre production super controversée débarque au Québec: « Unplanned ». Ce film, qui fait déjà jaser depuis quelques jours dans les médias, traitera de l'avortement. En fait, c'est plus précisément un film antiavortement.

Si les lois antiavortement pullulent aux États-Unis, avec récemment l’Alabama qui a voté la loi la plus répressive du pays, même en cas d’inceste ou de viol, ce n'est définitivement pas le cas des Canadiens qui sont beaucoup plus ouverts.  Si le film a semé une controverse chez nos voisins du sud, on apprend par Radio-Canada que le distributeur se prépare à de possibles manifestations au Canada, rien de moins.

Le film, produit par le studio chrétien Pure Flix, sera distribué dans au moins 24 cinémas au pays, y compris au Québec. Des Cinéplex et certains cinémas indépendants au Canada ont démontré de l'intérêt, tout comme Vincent Guzzo qui s'est confié à La Presse :

« J'ai eu beaucoup de courriels à propos de ce film. La majorité pour me dire qu'ils voulaient que je le présente. Il y a même quelqu'un qui m'a écrit hier pour me demander s'il pouvait louer une salle pour une journée pour le présenter. »

 Selon lui, ce n'est pas à lui de censurer le film qui risque d'être 18 ans et plus au Québec, c'est au public de décider s'il doit le voir. 
 

« Unplanned » est un film à propos d'une femme nommée Abby Johnson, qui est directrice d'une clinique de planification familiale au Texas. Après avoir vu quelque chose qui a tout  changé à ses yeux, elle décide de devenir militante pro-vie. Ce film est inspiré d'un livre du même nom, écrit par Abby Johnson elle-même, qui raconte son expérience. 

Ce qui sème la controverse, c'est qu'autant chez plusieurs Américains que du côté de la Coalition pour le droit à l’avortement du Canada (CDAC), on a reproché au film d'être une dangereuse propagande antiavortement et mensongère. 

Dans un communiqué, la CDAC affirme qu'« il prêche un cas absolu et extrême contre l’avortement qui n’a rien à voir avec la réalité ».

Tu peux voir la bande-annonce, qui elle-même fait pas mal réagir avec plus de 10 500 commentaires sur YouTube, juste ici:

« Unplanned » sera disponible au Canada le 12 juillet 2019. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter