Savais-tu que les décès associés aux surdoses d’opioïdes seraient malheureusement de plus en plus fréquents dans les dernières années? De janvier 2018 à mars 2019, l’Institut national de santé publique du Québec dénombrait 543 décès apparemment liés à une intoxication aux opioïdes ou autres drogues au Québec. Être au fait de cette situation et savoir y faire face pourrait éviter que le party vire à la catastrophe cet été, si toi ou tes amis choisissez de consommer des drogues.

Avant tout, laisse-moi t’expliquer de quoi il s’agit réellement. Les opioïdes sont des substances psychoactives, naturelles ou fabriquées en laboratoire, qui agissent dans les zones du cerveau responsables du contrôle de la douleur. Les opioïdes produisent un effet analgésique et peuvent provoquer de l’euphorie. On parle ici, par exemple, de l'oxycodone, de la morphine, de l'hydromorphone, du fentanyl, de la codéine et de la méthadone. Au-delà de leur usage médical pour soulager la douleur aiguë ou chronique, certaines personnes les consomment plutôt pour leur effet euphorisant.

Toutefois, un mauvais usage des opioïdes (même de ceux prescrits par un médecin) peut comporter des risques très graves pour la santé. Qu’ils soient prescrits ou acquis sur le marché noir, comme l’héroïne, les principaux risques sont la dépendance et la surdose.

L'autre problème, c'est que les drogues du marché noir peuvent contenir des opioïdes comme du fentanyl ou du carfentanyl, deux substances extrêmement puissantes dont une infime quantité peut causer une surdose potentiellement fatale. Lorsque l'on consomme des drogues, le contenu des produits n'est jamais garanti. Et comme il n’y a aucune façon de connaître la composition exacte et la concentration du produit, les risques de surdose sont donc ici encore plus élevés.

Si jamais tu décides de consommer des drogues quand même ou si tu es en présence de personnes qui le font, voici une liste de moyens pour aider à prévenir une surdose.

1- Éviter de prendre des drogues quand on est seul

Si on consomme seul, personne n’est en mesure de s’occuper de nous si jamais les choses virent mal. Choisir de prendre des drogues lorsqu’on est seul n’est donc jamais une bonne idée.

2- Éviter de consommer tous en même temps dans un party

Si un membre du groupe décide de garder la tête froide et d’être responsable lors d’un party, il pourra réagir en cas d’urgence. C’est un peu comme le chauffeur désigné quand on parle d’alcool : il peut prendre des décisions plus adéquates.

Mais si tous les membres du groupe consomment, il est préférable de prendre les doses à intervalles différents afin de surveiller d’éventuelles réactions négatives et d’être en mesure d’intervenir rapidement au besoin.

3- Espacer et diminuer les doses

Il ne faut pas y aller trop fort, car les effets seront probablement aussi intenses. Couper les doses et attendre d’en ressentir les effets avant de consommer de nouveau sont des pratiques de consommation plus sécuritaires.

4- Éviter de s’isoler lors d’un malaise ou d’une intoxication

Même si on est embarrassé ou qu’on ne se sent pas bien en cas de malaise ou d’intoxication pendant un rassemblement, il faut absolument éviter de se retrouver seul. Il faut que quelqu’un d’autre soit en mesure d’aider et de téléphoner au 9-1-1 rapidement au besoin. Cela pourrait sauver une vie.

5- Savoir reconnaître les symptômes d’une surdose

Si un(e) ami(e) s’expose à un risque de surdose en consommant, tu devrais être en mesure d’en reconnaître les signes pour pouvoir agir le plus vite possible. Sache alors qu’une personne en surdose ne réagit plus au bruit ni à la douleur, sa respiration est difficile ou ronflante, ou elle ne respire plus du tout.

Si tu penses être en présence d’une personne en possible surdose, il faut immédiatement téléphoner au 9-1-1 et administrer une dose de naloxone, si tu en as sous la main.

6- Avoir de la naloxone en main

La naloxone est un antidote sécuritaire qui permet d’inverser temporairement les effets d’une surdose d’opioïdes. Très utile en cas d'urgence, son administration sauve des vies. La naloxone est disponible gratuitement pour les personnes de 14 ans et plus dans toutes les pharmacies du Québec et dans certains organismes communautaires. Si la naloxone n’est pas disponible en stock dans une pharmacie, il est possible de la faire commander et de la recevoir dans un délai de 24 à 48 heures.

Tu peux trouver beaucoup d’information pertinente sur le site Québec.ca/opioides et même partager ce lien précieux avec tes amis les plus chers.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter