La nouvelle série Netflix « Always a Witch » sème la controverse - Narcity

La nouvelle série Netflix « Always a Witch » sème la controverse

La jeune femme veut redevenir esclave pour trouver l’amour.

Always a Witch, du titre original Siempre Bruja, est arrivé sur Netflix vendredi dernier. Plusieurs croyaient que la série tentait de célébrer le mois de l’histoire des Noirs avec son personnage principal, mais elle a lamentablement échoué. C’est parce qu’en faisant un grand pas en avant, Carmen fait également une centaine de pas en arrière.

La série Netflix présente l’histoire d’une jeune esclave afro-latine en Colombie au 17e siècle. Elle est brûlée pour ses pouvoirs de sorcière après avoir été accusée de séduire un homme blanc, puis transportée jusqu’au 21e siècle. Alors qu’elle se retrouve à une époque où elle est enfin libre et traitée de façon juste, elle souhaite plutôt retourner dans le passé, où elle risque grandement de redevenir esclave. Elle fait tout cela pour retrouver son copain, Cristobal, qui est également le maître d’esclave qui l’a acheté.

Pour en savoir plus: 10 séries et films Netflix inspirés par des livres vraiment bons

Ceux qui ont écouté la série n’ont pas tardé à réagir sur Twitter. Plusieurs se disent très inconfortables en voyant l’histoire d’amour entre une esclave et son maître. Netflix n’annonçait rien de tout cela dans la bande-annonce, probablement volontairement. Alors que plusieurs étaient fiers de voire une héroïne de couleur à l’écran, ils ont tous été très déçus:

La fin est plus heureuse que le début, alors que Carmen réussit finalement à se libérer de ceux qui la traitent comme une esclave. Mais selon plusieurs, cela n’excuse pas que Netflix tourne en histoire d’amour la relation entre une esclave et son maître. Cristobal aurait très bien pu être n’importe qui d’autre et l’histoire aurait eu plus de sens.

Pour en savoir plus: Les 8 nouveautés vraiment excitantes à ne pas manquer sur Netflix en février 2019

Il ne reste plus qu’une chose à faire: écouter Always a Witch pour t’en faire ta propre opinion ou ne pas l’écouter pour protester contre la mauvaise idée de Netflix. On espère que notre service de streaming préféré se rattrapera pour le mois de l’histoire des Noirs l’année prochaine, ou pourquoi pas: aussi pendant tous les autres mois de l’année.

Partager sur Facebook