Ma première erreur a été d’écouter une émission sur le sexe avec mes parents. Vu le titre, je ne peux pas dire que je n’ai pas été prévenue. Mais au final, on a tellement aimé qu’on a fini par binge-watcher toute la série ensemble en une soirée. 

Il faut être prêts à vivre des malaises en écoutant Sex Education. Non seulement les personnages ont de nombreuses érections en public, mais la série commence avec une scène de sexe non censurée assez vulgaire. Difficile de dire à ma mère que c’est pour le travail. Mais au cours des épisodes, on se rend bien compte que Netflix est un adolescent qui veut choquer par son apparence, alors qu’il a en fait le coeur tendre et ne cherche qu’à être aimé.

À lire aussi: Les 8 nouveautés à ne pas manquer sur Netflix en janvier 2019

@netflixembedded via  

Sex Education suit Otis, un adolescent de 16 ans qui gère non seulement sa virginité et ses problèmes sexuels, mais également une mère sexologue et avide de sexe. Son meilleur ami est homosexuel et ose s’affirmer, ce qui fait peur à peu de personnes mis à part sa famille conservatrice et l’intimidateur de l’école. Ils rencontrent tous les deux Maeve, une jeune femme rebelle, qui a une bonne entente à leur proposer.

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

ONE MORE SLEEP! I can’t wait for y’all to meet this group of absolute perfect weirdos. Sex Education - tomorrow!! @sexeducation

A post shared by Netflix US (@netflix) on

Avec l’aide et l’encouragement de Maeve, Otis s’improvise sexologue et ouvre une clinique secrète dans l’école afin d’aider les jeunes en difficulté. Il est loin d’être la bonne personne pour cela, alors qu’il n’a même pas d’expérience sexuelle avec lui-même. Mais à force d’écouter sa mère, Otis devient la référence de l’école.

Des ados les plus populaires au plus awkwards, tout le monde à l’école vit sa sexualité d’une façon ou d’une autre et Otis n’est pas là pour les juger. On découvre chaque personnage dans ses défauts et sa sensibilité, sans jamais les détester.

@netflixembedded via  

Netflix veut montrer dès le début que la série est là pour nous choquer, mais le premier épisode est de loin le pire de ce côté. Je te préviens: on voit en effet des seins, des fesses, des pénis et des vulves à l’écran, en plus d’extraits de scènes de pornographie. Mais alors que ça peut sembler gratuit dans le premier épisode, on se rend compte au cours de la série qu’on y est tout autant exposé qu’un adolescent qui voit un d*ck pic partagé sur son cellulaire.

La force de Sex Education, c'est surtout que la série ne se censure pas dans ses propos. On ose tout dire à nos amis ou à des confidents comme Otis et les jeunes n’ont rien à cacher. Alors que certaines tombent enceintes, d’autres n’arrivent même pas à se masturber et on comprend que c’est tout à fait normal d’être différents à cet âge. La série donne trop d’importance à toutes les choses, comme le ferait chaque adolescent, et c’est ce qui lui donne toute sa valeur.

Si tu n’as pas encore vu Sex Education, la série est disponible sur Netflix dès maintenant. Écoute-la jusqu’à l’épisode sur l’avortement et tu ne pourras pas résister à l’envie de l’écouter jusqu’à la fin. Je te mets même au défi de l’écouter avec tes parents!

Pour en savoir plus: These Are The Most Controversial Shows On Netflix Right Now

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter