Le public pourra finalement voter afin d'élire LA voix du Québec dimanche soir prochain au moment de la grande finale de cette compétition télévisuelle. L'une des finalistes de La Voix 8, Josiane Comeau, nous a confié comment elle se sent face à l'approche de cette étape décisive. 

Lors de son entretien avec Narcity, il était possible de ressentir toute l'excitation et l'enthousiasme lorsqu'elle parle de son parcours.

Après ne pas avoir été sélectionnée en 2019 lors des auditions à l'aveugle, Josiane a eu une nouvelle chance cette année en intégrant l'équipe de Coeur de pirate et c'est maintenant l'une des quatre personnes à se rendre en finale. 

C'est dans moins d'une semaine que la dernière soirée en direct sera présentée et le public a hâte de voir ce qui les attend.

La sélection de l'éditeur: 5 anciens candidats de retour à OD : une « twist ultime » qui ne fait pas l'unanimité

Comment est-ce que tu envisages la finale?

« Honnêtement, pour tout de suite, la finale c’est vraiment comme si on se lance dans le vide.

« La semaine commence vraiment mercredi et c’est là qu’on va savoir quelle chanson qu’on va faire, avec quel artiste on va chanter, comment ça va se dérouler.

« Pour l’instant je me prépare et, honnêtement, mon rituel c’est juste de me dire d’avoir du fun et rester moi-même parce que c’est ça que j’ai fait tout au long et c’est ça qui m’a permis de me rendre jusqu’ici. Alors je suis vraiment contente avec les résultats », explique Josiane avec beaucoup de fébrilité.

Est-ce que tu comptes essayer quelque chose de nouveau ou aller vers une performance « plus safe »?

« Je suis pas certaine. Depuis le début, j’ai fait des choses tellement différentes qui m’ont sortie de ma zone de confort. J’ai fait des idées complètement différentes au cours de l’aventure.

« Alors là, je sais pas ce que je vais faire. Si je veux vraiment me replonger dans qu’est-ce que je fais habituellement ou si je veux continuer à sortir de ma zone de confort. »

Ressens-tu une pression supplémentaire étant donné que plusieurs personnes avancent que tu pourrais être la grande gagnante?

«  Je suis tellement surprise parce que, premièrement, je pensais vraiment pas me rendre en finale alors déjà ce step là de plus. Je suis comme surprise et sous le choc, là.

« Je suis encore en mode réalisation, mais je trouve ça drôle on dirait de voir mon nom parce que je l’imagine vraiment pas moi-même », dit-elle en riant.

« J’essaie de me ramener là, je suis vraiment contente que le public soit derrière moi et qu’il m’encourage.

« Je reçois ça comme une grosse vague d’amour. »

Qu’est-ce que ça te fait de te rendre en finale un an après que ton père, Jacques Comeau, se soit rendu jusqu’en demi-finale?

« Je trouve ça cool parce que mon père a vraiment vécu toute l’aventure avec moi et moi je l’ai vécu à l’inverse aussi avec lui.

« Là, c’est le fun d’avoir une coche de plus qu’il peut vivre avec moi maintenant.

« Donc c’est quand même cool que je puisse aller une coche plus haute de lui. On peut rire de ça et avoir du fun là-dedans. Il est pas mal fier de moi. »

Quel a été le rôle de ton père pour toi tout au long de l'aventure cette année?

« Mon père a vraiment été un supporter [et un mentor] tout au long de l’aventure.

« Je pense qu’il sait exactement quels sont les feelings, le stress et le plaisir qu’on a alors il m’a juste vraiment supporté à avoir du plaisir et rester moi-même », explique la jeune chanteuse.

« Surtout, de prendre ma place dans l’aventure. Donc, pas juste dire "ah oui moi," mais juste de se rappeler qu’on mérite notre place là. »

Comment tu trouves ça de faire le show sans public depuis presque le début des tournages en direct?

« C’est vraiment spécial parce que moi la dernière fois, aux quarts de finale, j’ai été chanceuse assez. J’ai eu comme un public à deux mètres de distance alors j’ai quand même eu un public.

« Dimanche, c’était la première fois que j’avais vraiment personne. D’un côté, on dirait que c’est moins stressant parce que t’es vraiment dans ta bulle, dans ta performance », explique-t-elle en faisant référence à la demi-finale.

« On dirait que c’est comme une autre pratique, sauf que là, les caméras sont allumées et tu parles aux gens à la maison. Donc ça m’a vraiment permis de me mettre dans le personnage.

« D’un autre côté, on dirait que d’habitude c’est le premier applaudissement du public ou le support de la foule qui m’aide à me calmer et à me donner de l’adrénaline pour tout donner dans un show.

« Alors il y a des côtés positifs et négatifs. »

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications