Cet article est publié en rappel.


Occupation Double Afrique du Sud lançait officiellement ses auditions le 17 mai, au Casino de Montréal. Pour l'occasion, des centaines de personnes prêtes à défiler devant les juges, mais aussi une belle brochette d'anciens candidats d'OD Bali et Grèce et de membres de la production était présente pour célébrer le tout.

Parmi ceux-ci, on pouvait voir Julie Snyder, productrice à la tête de Productions J et Productions ToRoS Inc, qui m'a accordé un instant pour jaser de la prochaine édition tant attendue d'Occupation Double, et même me donner quelques scoops au compte-goutte. 

D'abord, Julie explique que la décision de l'Afrique du Sud vient de l'équipe d'OD qui voulait faire changement. « On n’était jamais allés sur le continent africain et notre objectif est toujours de surprendre le public, d'arriver avec des candidats qu'ils n'ont jamais vu, des différentes personnalités et on se disait que l'Afrique est vraiment un continent qui fait rêver. Il y a tellement d'histoire en Afrique du Sud, cette année marque le 25e anniversaire de la fin de l'apartheid. C'est à la fois l'exotisme, la rencontre des océans, et j'espère que des Québécois de toutes origines vont se présenter aux auditions pour vivre ce rêve. »

Puis, c'est bien connu qu'Occupation Double parle de diversité culturelle à l'image du Québec cette saison, mais on s'est interrogé à savoir: va-t-il aussi y avoir de la diversité corporelle? 

« Je crois qu'Alanis, il y a deux ans, était un petit exemple d'une légère diversité corporelle. Elle montre que des femmes avec des rondeurs, ou même que des gars sans abdos c'est tout aussi séduisant. J'espère qu'on va avoir de la diversité corporelle aux auditions. Le pouvoir d'attraction d'un homme est souvent son sens de l'humour, bien plus que son six pack! Même chose pour une femme, je serais mal placée pour te dire que le pouvoir d'attraction d'une femme c'est ses abdos, parce que j'en ai pas (rires)! J'ai charmé tous mes hommes avec mes qualités, et ça a bien fonctionné. J'espère que cette année on va voir ça à OD, autant la diversité d'origines, que corporelle. »

À moi de m'interroger sur comment OD compte s'y prendre. Y a-t-il un ratio imposé, ou seulement le bon jugement du panel de sélection de candidats? 

« Je ne suis qu'un guide, moi! Je ne veux pas brimer la productrice aux contenus, qui est Valérie Dalpé. Je ne veux pas lui dire: « je veux que tu prennes tel, tel, tel genre. Ou même je veux 3 personnes sur 8 de différentes origines ». Je veux lui laisser toute sa liberté, choisir, c'est ça son talent. Je lui ai dit que c'est sur que j'aimerais qu'il y ait plus de Québécois et Québécoises d'autres origines, et c'est sur que j'aimerais de la diversité corporelle, mais en même temps, peu importe l'origine et la silhouette, c'est sur que tu dois prendre les meilleurs candidats et candidates pour faire l'émission et les couples. C'est comme une chimie dont personne n'a la recette. Elle, la recette c'est son instinct. C'est ce qu'elle fait chaque année et elle le fait de manière exceptionnelle. »

Ce qu'on a constaté à la dernière édition, ce n'est pas nécessairement qu'il n'y avait pas du tout de diversité, mais plutôt que la diversité avait été coupée au tapis rouge ou même avec les choix du public. Je me suis donc informée sur comment OD allait essayer de contrer ça.

« Bonne question, parce que c'est vrai. J'ai juste donné un conseil à Valérie: si elle a un candidat ou une candidate qui est différent ou différente au niveau corporel ou qui n'est pas dans les standards traditionnels de beauté véhiculée par les médias, je veux qu'elle essaie qu'il rentre dans les maisons, peu importe comment elle fait son tapis rouge. Justement, une fois que tu es dans la maison tu as l'espace pour te faire découvrir, mais en 30 secondes sur le tapis rouge tu manques de temps pour ta personnalité, ton humour, ton charisme et ta profondeur. »

Selon nos déductions, on peut donc s'attendre à un tapis rouge très différent du tapis double de l'année dernière:

« Une chose est sûre avec Valérie Dalpé, on ne peut jamais s'attendre à ce qu'on a vu l'année d'avant. Donc, je ne veux pas dévoiler de scoops, mais je pense bien que des gens seront protégés. »

Julie Snyder confirme, par le fait même, que ce tapis rouge bien spécial se déroulera en Afrique du Sud, même si ça engendre plusieurs coûts de plus d'amener tout ce monde sur un autre continent. Selon elle, ça vaut l'investissement juste pour en mettre plein la vue aux téléspectateurs. Puis, c'est quand même plaisant pour les exclus du tapis rouge qui peuvent rester trois semaines là-bas avant de revenir. 

On ne sait pas la formule du tapis, ni comment des nouveaux candidats pourraient être introduits pendant la saison, mais on nous promet des belles surprises: « C'est sûr qu'on essaye de ne pas répéter la même recette que l'année précédente et qu'on a de nouveaux ingrédients, et c'est aussi sûr que je n'ai pas le droit de le dire parce que je vais me faire mettre dehors de ma propre compagnie si j'en parle. Et, entre toi et moi, des fois je ne veux pas le savoir parce que si ça sort, on ne va pas penser que c'est moi qui me suis échappée! Je fais tellement confiance à l'équipe que j'aime être surprise moi aussi avec les twists que je découvre en postproduction! »

Julie nous a également fait une révélation assez intéressante: ce qui va remplacer OD+ en direct. Alors que tout le monde en veut plus après le gros souper d'élimination du dimanche, Snyder promet qu'on va avoir quelque chose d'assez hot pour remplacer OD+ qui a été annulé. C'est une émission « de coulisses » de V où on va révéler plus de choses qui sera diffusée à la même heure. La productrice nous promet que ce ne sera pas une émission du même type que les shows du jeudi de l'an dernier: « Ça va être un show de coulisses incroyable qui va être fait avec beaucoup de soin et de révélations. Un peu comme une prolongation à l'émission. »

Enfin, Jay Du Temple a annoncé que ce serait sa dernière édition il y a un petit moment déjà, et j'ai voulu savoir si Snyder avait un remplaçant en tête, en lui proposant bien sûr mon CV:  

« (Rires) Ça serait une bonne idée que ce soit une femme. Il n'y a jamais eu de femme à l'animation d'Occupation Double. (...) D'ailleurs, Occupation Double est une équipe majoritairement de femmes, j'en suis fière, et c'est peut-être le secret qui fait son succès. La productrice c'est, Marie-Pier Gaudreault, la productrice aux contenus Valérie Dalpé, la réalisatrice des captations c'est Jill Niquet Joyal, la réalisatrice de la post-prod c'est Anicée Ouellet, la réalisatrice des quotidiennes c'est Lawrence...Et ça, c'était bien avant que la parité devienne à la mode. » dit-elle avec fierté. Elle ajoute toutefois, avec sa détermination bien connue: « Mais peut-être que Jay, on va réussir à le convaincre. »

 

 

 

 

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications