Dans la foulée des événements entourant la tragédie survenue le 31 octobre dernier à Québec, alors qu'un homme a tué deux personnes en plus d'en blesser cinq autres avec un sabre japonais, voici quelques armes blanches qui sont complètement interdites au Canada. 

Bien sûr, on ne parle pas ici d'une baguette Harry Potter que tu t'es procurée dans un magasin quelconque.

On parle ici d'armes, pour la plupart, contondantes, qui coupent. 

Cette liste se fie au Code criminel du Canada et au Règlement désignant des armes à feu, armes, éléments ou pièces d’armes, accessoires, chargeurs, munitions et projectiles comme étant prohibés ou à autorisation restreinte.

Selon l'article 92 du Code criminel, toute personne qui a en sa possession une arme prohibée est passible des peines suivantes:

  • un emprisonnement maximal de dix ans, lors d'une première infraction;

  • Entre un et dix ans d'emprisonnement pour une seconde infraction et

  • un emprisonnement de deux ans moins un jour à dix ans pour les autres récidives.

Coup-de-poing américain

On en voit souvent dans les films de gangs américains, alors qu'un mafieux, fâché, insère son coup-de-poing américain et frappe au visage de son adversaire.

Il s'agit, comme le Code criminel le décrit, d'une armature métallique trouée dans laquelle on enfile les doigts. Facile à reconnaitre, mais surtout interdit. 


Bâton rétractable style matraque

Ce bâton rétractable est, selon le Code criminel, surnommé « Kiyoga Baton » ou « Steel Cobra », « un fouet télescopique à ressorts déclenché manuellement et terminé en pointe de frappe de fort calibre ».

Les agents de sécurité et les policiers en ont un en leur possession. On pourrait le comparer à des matraques, mais plus petites et malléables.

 


Nunchaku

N'est pas Bruce Lee qui veut! Le nunchaku est d'abord et avant tout une arme de combat, mais aussi utilisée dans différentes disciplines martiales d'origine asiatique.

Les embouts sont durs, la rapidité de l'objet rend l'arme encore plus puissante. 


Shuriken

Un ninja sans ses shurikens, c'est comme un guitariste sans sa guitare. Par contre, les Québécois ne peuvent avoir en leur possession ces petites plaques dures et non flexibles aux pointes coupantes.


Dague à pousser

C'est le nom que l'on donne à cette petite dague dont le manche se place dans la paume de la main, entre deux doigts, lame vers l'extérieur, bien sûr. 

C'est, en quelque sorte, un coup-de-poing américain, mais un peu plus dangereux.

 


Spiked Wristband

L’équivalent français pourrait être le « bracelet à piques » et est populaire chez les amateurs de métal et les personnes qui se disent punk

Toutefois, il n’est pas permis d’avoir ce bracelet au poignet. Il faudra mettre une montre, comme tout le monde!


Sarbacane

La sarbacane, ou Blowgun en anglais, est ce tube qui lance des flèches par la force du souffle. Bien qu’elle ait l’air inoffensive, elle est considérée par le Code criminel comme dangereuse. 



*Photo de couverture utilisée à titre indicatif seulement.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications