Il y a du nouveau dans l'affaire de l'alligator de Villeray qui s'était échappé d'un camion en décembre 2019. Après avoir mordu la fillette des propriétaires en février dernier, ceux-ci sont formellement accusés de négligence criminelle.

Selon ce que rapporte le 98,5 FM, le père biologique et la belle-mère de la petite fille ont été mis à l'arrêt la semaine dernière.

Les deux adultes sont accusés de négligence criminelle ayant causé des lésions.

Selon les faits, comme le rapportait La Presse, Aly l’alligator aurait mordu la fillette du couple en février dernier, à leur résidence de Sainte-Julie, sur la Rive-Sud de Montréal.

Ce sont ces mêmes propriétaires qui sont derrière l’entreprise Repti-Zone, située à Montréal, et qui possède aussi d’autres animaux exotiques.

D'ailleurs, ils auraient ramené à quelques reprises des animaux à leur résidence de Sainte-Julie, selon le Journal de Montréal.

Or, selon le règlement 1257 de la Ville de Sainte-Julie, un citoyen n’est pas en droit de posséder d'animaux exotiques, comme un alligator. 

Rappelons que l’alligator avait créé tout un émoi, alors qu’il s’était échappé du camion dans le quartier Villeray à Montréal de l’entreprise qui offre des activités de familiarisation avec les animaux exotiques.

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux a été visionnée plus de plus de 220 000, sur Twitter seulement

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications