Depuis le début de la pandémie, les gens travaillant dans le milieu de la santé doivent se démener pour offrir des soins à ceux dans le besoin. Des professionnelles en soins de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) participent à plusieurs actions symboliques en ce mercredi 27 mai afin de se faire entendre. Ainsi, des infirmières du Québec manifestent aujourd'hui sous le thème « Mortes de fatigue ».

Ce sont les syndicats affiliés à la FIQ qui sont derrière cette initiative, qui a d'ailleurs été dévoilée par voie de communiqué, tôt ce matin. 

« Lors de cette journée de mobilisation, les professionnelles en soins réclameront des milieux de travail sécuritaires, du répit, une rémunération à la hauteur des risques qu'elles encourent et le respect des conventions collectives en place », peut-on y lire.

Le tout a débuté avec une première mobilisation à 11 h 00 mercredi matin, du côté du CHSLD Notre-Dame-de-la-Merci, dans le nord de l'île de Montréal. 

Des mobilisations ont par la suite été formées à d'autres établissements de santé du Québec, se déplaçant du côté de la Vieille Capitale, puis dans divers secteurs de Montréal, en Mauricie, à Lanaudière et en Montérégie pour clôturer la journée. 

Ces rassemblements visent à « alerter symboliquement » le gouvernement, oui, mais également la population. 

Dans une publication Facebook, la FIQ met de l'avant le « très grand niveau de fatigue qui affecte leur santé mentale ».

Rappelons que l'arrêté ministériel mis en place par le gouvernement fait en sorte qu'il est difficile, voire impossible, pour les professionnelles en soin de prendre congé et de profiter d'un moment de répit. 

Celui-ci vise à s'assurer que les ressources nécessaires sont à la disposition des Québécois qui ont besoin de soins de santé en ces temps de crise sanitaire. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications