Ces derniers temps, tu as sûrement entendu le nom de Greta Thunberg dans les médias et un peu partout. Elle fait jaser d’elle en bien et en mal pour ses idées et ses convictions. D'ailleurs, sa traversée de l’océan Atlantique en voilier zéro émission pour se rendre à New York en aura fait réagir plus d’un. Polarisée au maximum, la jeune militante écologiste suédoise Greta Thunberg, qui sera à Montréal bientôt, a finalement été invitée à prendre la parole à l’Assemblée nationale dans le cadre d’une conférence destinée aux élus et aux citoyens le 27 septembre prochain.  

Le président de l’Assemblée nationale, François Paradis, a ainsi accepté la demande de la co-porte-parole de Québec Solidaire, Manon Massé. Cette dernière avait écrit personnellement à l’activiste de 16 ans pour lui demander de s’adresser aux élus québécois lors de son passage au Québec à la fin du mois.

Tous les partis de l’opposition, le Parti libéral du Québec et le Parti québécois ont appuyé cette demande. Pour sa part, le premier ministre du Québec, François Legault, a affirmé être disposé à rencontrer la jeune suédoise à son cabinet de Montréal, lors de la manifestation.

Lors de l’annonce officielle de l’invitation du président du Salon Bleu, Manon Massé y est allée d’une publication sur Twitter affirmant que la balle était «dans [son] camp». 

À voir plusieurs des commentaires, cette invitation n’est pas perçue comme étant la meilleure des idées, y allant même d’insultes. En revanche, d'autres apraissent être plus ouverts, mais nuancés.

 

Le même genre de réactions ont eu lieu sur Facebook.

Et bien entendu, d'autres étaient ravis de cette nouvelle et ils ont hâte que la jeune militante la plus populaire au monde soit de passage dans notre province. 

Greta Thunberg a annoncé sur Twitter dimanche dernier qu’elle serait à Montréal le 27 septembre dans le cadre de sa tournée nord-américaine et de la journée mondiale de la mobilisation pour le climat.

La jeune adolescente est devenue la porte-parole de la cause environnementale en 2018, lorsqu’elle s’est installée un vendredi devant le parlement suédois à Stockholm afin de sensibiliser les députés à l'urgence climatique, d’où le mouvement Friday for Future.      

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications